Projets de construction navale visant à équiper la Marine royale canadienne et la Garde côtière canadienne

Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, nous avons établi deux partenariats avec des chantiers navals afin de renouveler la flotte fédérale de navires du Canada. Découvrez les projets de construction de petits et de grands navires de combat et de navires non destinés au combat en cours. Consultez l'état des projets de réparation, de radoub, d'entretien et de mise hors service des navires et explorez les solutions temporaires mises en place pour répondre aux besoins existants.

Sur cette page

Grands navires

Afin de construire les grands navires de la flotte canadienne, nous avons établi des partenariats stratégiques à long terme avec deux chantiers navals canadiens :

Navires de combat

Navires non destinés au combat

Navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique

Ces navires pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

La construction du premier navire est bien entamée. En août 2016, le chantier naval a commencé à tailler l'acier destiné au deuxième navire.

Prochaines étapes

Les travaux de construction du troisième navire commenceront à l’automne 2017.

Navire de combat canadien

Ces navires pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

En juin 2016, nous avons annoncé une méthode d'acquisition simplifiée conçue de façon à obtenir ces navires plus rapidement. Cette nouvelle méthode permettra au Canada de sélectionner, au moyen d'un processus concurrentiel, une conception de navire de guerre existante pouvant être modifiée afin de :

12 sociétés se sont préqualifiées pour participer au processus d'approvisionnement. Elles ont reçu la demande de propositions en octobre 2016. Ces sociétés sont :

Prochaines étapes

Une fois la période de soumissions terminée, le Canada et Irving Shipbuilding Inc. évalueront les soumissions. La conception devrait avoir été choisie en 2018.

Annonces récentes

Navires hauturiers de science halieutique

Ces navires pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Les travaux de construction des deux premiers navires sont bien entamés, car ils ont commencé en juin 2015 et mars 2016, respectivement.

Prochaines étapes

Le premier navire sera livré en 2017.

Navire hauturier de science océanographique

Ce navire pourra :

Aperçu du projet

Avancement du projet

En février 2016, le Canada a attribué le contrat pour les articles et le matériel à long délai de livraison à Vancouver Shipyards de Seaspan. Ce contrat permet au chantier naval de lancer des discussions précoces avec d'éventuels fournisseurs et d'acheter le matériel et l'équipement nécessaires.

Prochaines étapes

Les travaux se poursuivront pour finaliser la conception en vue d'obtenir un modèle prêt à la production.

Navires de soutien interarmées

Ces navires pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Les travaux d'examen de la conception initiale sont presque terminés. Nous avons commencé à sélectionner, selon un processus concurrentiel, les principaux équipements et systèmes qui seront installés sur le premier navire.

Prochaines étapes

Avec l'attribution du contrat de conception et de génie de production, les travaux de conception de ce projet devraient s'accélérer en 2017. L'acquisition précoce des principaux équipements identifiés comme étant des articles à long délai de livraison et nécessaires pour la phase de construction se déroulera également en 2017.

Annonces récentes

Brise-glace polaire

Ce navire :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Le Canada s'est engagé à garder le NGCC Louis S. St-Laurent en service jusqu'à ce que le brise-glace polaire soit livré. Nous avons achevé les travaux de définition nécessaires et nous passerons à l'étape suivante une fois que les travaux des projets précédents seront avancés.

Prochaine étape

Les négociations en vue d'un contrat de génie de construction avec Vancouver Shipyards Co. Ltd. de Seaspan devraient avoir lieu en 2017.

Annonces récentes

Petits navires

Les petits navires sont ceux dont le déplacement n'excède pas 1 000 tonnes. Des chantiers navals autres qu'Irving Shipbuilding Inc. et Vancouver Shipyards Co. Ltd. de Seaspan peuvent soumissionner sur des projets individuels pour la construction de petits navires. Ceci signifie que des travaux importants peuvent être répartis à l'échelle du secteur de la construction navale.

Les projets de construction de navires sont les suivants :

Bateaux de recherche et sauvetage

Ces bateaux de sauvetage à redressement automatique basés sur terre pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Les travaux ont commencé aux deux chantiers navals à l'automne 2016.

Prochaines étapes

Le premier navire des deux chantiers navals devrait être livré à l'été 2017.

Navire de levée et de sondage de chenal

Ces navires pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Le contrat de construction de ces navires a été attribué le 31 octobre 2016.

Prochaines étapes

Les travaux de construction commenceront au début du mois de juin 2017. Le début de la construction du deuxième navire commencera en septembre 2017.

Navires de levés hydrographiques

Ces navires pourront :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Les 5 navires ont été livrés avant le 31 mars 2017. Les essais ont été réalisés avec succès pour le sixième navire le 18 avril 2017. Le dernier navire est construit et est en cours d'appareillage.

Prochaines étapes

L'inspection finale et les essais visant le dernier navire sont prévus pour la semaine du 8 mai 2017. Les derniers navires devraient être livrés durant la semaine du 22 mai 2017.

Navire pour la recherche côtière

Ce navire :

Aperçu du projet

Avancement du projet

Les travaux sont terminés.

Réparation, radoub et entretien

Les contrats concernant les travaux de réparation, de radoub et d'entretien des navires font l'objet d'appel d'offres prenant la forme de demandes de propositions annoncées publiquement et d'invitations à soumissionner. Ces travaux ont engendré des retombées pour de nombreux chantiers navals et fournisseurs canadiens à l'échelle du pays.

Projets en cours

Navire de la Garde côtière canadienne Pierre Radisson

Le Navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Pierre Radisson est un brise-glace de taille moyenne basé à Québec (Québec). Il navigue généralement dans les eaux du fleuve Saint-Laurent, du golfe du Saint-Laurent et de l'Arctique canadien. En hiver, il brise la glace et accompagne les navires dans le golfe du Saint-Laurent, sur le fleuve Saint-Laurent et sur la rivière Saguenay. En été, il se rend dans l'Arctique canadien pour accompagner les navires commerciaux, agir à titre d'unité principale de recherche et de sauvetage et offrir son soutien aux missions scientifiques, lorsque possible.

Aperçu du projet
Avancement du projet

Les travaux ont commencé au début de septembre 2016 en vue de la mise en œuvre de la phase 1, qui comprend les éléments suivants :

Les travaux de réparation et de maintenance ont été achevés en janvier 2017 en vue des activités de brise-glace hivernales.

Prochaines étapes

La mise en œuvre de la phase 2 est prévue entre avril et juillet 2017, au Québec. Une demande de propositions a été publiée et l'attribution du contrat est prévue pour février 2017.

Contrat de soutien en service des navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique et des navires de soutien interarmées

Nous avons annoncé le lancement d'un appel d'offres ouvert pour l'offre d'un soutien en service, y compris le radoub, la réparation, l'entretien et la formation, pour les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique (NPEA) et les navires de soutien interarmées (NSI). Cette méthode de contrat conjoint est dénommée le soutien en service NPEA et NSI (NPEA-NSI).

Aperçu du projet
Avancement du projet

La demande de propositions a été publiée du 8 juillet 2016 jusqu'au 8 novembre 2016. Le 21 décembre 2016, après l'évaluation des soumissions, les soumissionnaires ont été avisés du classement de leur soumission à la suite de cette évaluation. Les négociations avec le soumissionnaire s'étant classé au premier rang ont commencé le 18 janvier 2017 et se sont terminées avec succès le 8 février 2017.

Prochaines étapes

Attribution du contrat.

Projets achevés

Navire de la Garde côtière canadienne Sipu Muin, aéroglisseur

Le Navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Sipu Muin est un aéroglisseur qui effectue régulièrement des activités de brise-glace et d'entretien des aides à la navigation à partir de son port d'attache de Trois-Rivières (Québec). Le nom Sipu Muin signifie « ours de rivière » en langue micmaque.

Dans le cadre de sa modernisation programmée, le navire a été mis en cale sèche chez Réparations Navales et Industrielles Océan à Québec (Québec) pendant six mois, soit jusqu'en décembre 2016. La valeur du contrat est estimée à 3,1 millions de dollars.

La modernisation faisait partie du travail de la Garde côtière canadienne afin de s'assurer que le navire de 19 ans atteigne sa durée de vie opérationnelle prévue. Les travaux comprenaient ce qui suit :

Navire canadien de Sa Majesté Haida

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Haida est un navire de la Deuxième Guerre mondiale. Il se trouve à Hamilton (Ontario) et est désigné comme bien patrimonial de niveau 1, appartenant à Parcs Canada. Ce navire est maintenant un site historique qui offre des visites guidées.

Un contrat à fournisseur unique, d'une valeur de 2 millions de dollars a été négocié avec Heddle Marine à Hamilton. Ce contrat concerne la mise en cale sèche et la réparation du navire. Les travaux, qui ont été achevés en décembre 2016, étaient les suivants :

Navire de la Garde côtière canadienne Henry Larsen

Le NGCC Henry Larsen est un brise-glace de taille moyenne, basé à St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador). Il a été construit en 1987 et navigue généralement dans les eaux du fleuve Saint-Laurent, du golfe du Saint-Laurent et de l'Arctique canadien.

Les travaux de prolongation de la vie du navire ont été achevés en juin 2016, au Chantier Davie, à Lévis (Québec). La valeur du contrat est estimée à 16 millions de dollars.

Navire de la Garde côtière canadienne Earl Grey

Le NGCC Earl Grey est un navire polyvalent d'endurance moyenne basé à Dartmouth (Nouvelle-Écosse). Il a été construit en 1985 et navigue généralement dans les eaux du Golfe du Saint-Laurent et de l'Arctique canadien.

Les travaux de prolongation de la vie du navire ont été achevés en mars 2016, à Chantier Davie, à Lévis (Québec). La valeur du contrat est estimée à 14 millions de dollars.

Projets futurs

Remise en état des navires

Prolongation de la durée de vie des navires

Consulter le calendrier d'entretien des navires de la Garde côtière canadienne

Mise hors service de navires

Dans le cadre du plus vaste plan de modernisation en temps de paix jamais mené par la Marine royale canadienne, cette dernière a annoncé la mise hors service (ce qui signifie leur retrait) de cinq navires ayant atteint la fin de leur durée de vie opérationnelle.

Les navires sont les suivants :

Le retrait de ces navires est prévu depuis un bon moment déjà. Il s'agit d'une étape en vue de :

Leur retrait fait partie du portefeuille maritime de Services publics et Approvisionnement Canada et ne fait pas directement partie de la Stratégie nationale de construction navale.

Les contrats concernant les exigences de retrait des navires font l'objet d'appels d'offres prenant la forme de demandes de propositions annoncées publiquement.

Retrait des anciens Navire canadien de Sa Majesté Protecteur et Navire canadien de Sa Majesté Algonquin

Un contrat d'une valeur de 39 millions de dollars a été attribué à R.J. MacIsaac Construction Ltd. en novembre 2015. On s'attend à ce que le retrait soit achevé à l'été 2017 pour le NCSM Protecteur et à l'automne 2017 pour le NCSM Algonquin.

Retrait de l'ancien Navire canadien de Sa Majesté Iroquois

Un contrat d'une valeur de 10,8 millions de dollars a été attribué à R.J. MacIsaac Construction Ltd. en octobre 2016. Le retrait devrait être achevé au printemps 2018.

Découvrez l'incidence de ce navire sur les Canadiens

Retrait des anciens Navire canadien de Sa Majesté Preserver et Navire canadien de Sa Majesté Athabaskan

Les anciens NCSM Preserver et NCSM Athabaskan en sont à différentes étapes de la préparation en vue de leur retrait. Un processus concurrentiel de demande de soumissions en vue de l'attribution d'un contrat relatif au retrait de chaque navire sera publié parallèlement à l'achèvement du travail de préparation au retrait.

Besoins provisoires

Bien que la Stratégie constitue un plan de construction de navires à long terme au Canada, d'autres besoins surviendront de temps à autre. Lorsque nous déterminons des besoins pour appuyer la Garde côtière canadienne, la Marine royale canadienne et l'ensemble de la flotte fédérale, nous travaillons avec l'industrie à l'aide de processus ouverts et transparents.

Pétrolier ravitailleur d'escadre

Le 30 novembre 2015, à la suite de la mise hors service de deux ravitailleurs de la Marine royale canadienne l'année précédente, nous avons conclu un contrat de service en mer avec Federal Fleet Services Inc. (anciennement, Project Resolve Inc.) afin d'offrir à la Marine royale canadienne des capacités de ravitaillement d'escadre en mer provisoires, avant la livraison des deux navires de soutien interarmées construits par Vancouver Shipyards Co. Ltd. de Seaspan.

Date de modification :