Documentation

La réalisation d'économies grâce à la consolidation des locaux du quartier général de la défense nationale dans la région de la capitale nationale. Le regroupement des emplacements du Quartier général de la Défense nationale permettra au gouvernement de remplir l'un de ses engagements, c'est-à-dire de réunir des milliers de membres du personnel du ministère de la Défense nationale (MDN) et des Forces armées canadiennes (FAC) de la région de la capitale nationale (RCN) dans un nombre considérablement inférieur d'emplacements en vue d'en accroître l'efficacité et l'efficience.

Plus particulièrement, le déménagement d'environ 8 500 membres de l'Équipe de la Défense de la région de la capitale nationale, militaires et civils, réduira les coûts d'hébergement et d'opération, renforcera la sécurité ministérielle et améliorera l'efficacité et l'efficience des opérations des emplacements du Quartier général de la Défense.

En fin de compte, ce regroupement permettra au Gouvernement du Canada de réaliser des économies nettes de plus de 750 M$, en plus de 160 M$ d'économies en coûts d'évitement, sur 25 ans grâce à une réduction importante du nombre de baux des emplacements actuels de la Défense nationale. Il engendra une efficience opérationnelle et réduira de beaucoup les déplacements entre les édifices à la suite de l'expiration des baux et les désaffectations.

1-Before/Avant, Gatineau/Ottawa. 2-After/Après, Gatineau/Ottawa.

Pourquoi le complexe Carling?

À mesure que les baux prenaient fin et que les vieux immeubles étaient désaffectés, la disponibilité d'installations de remplacement convenables diminuait dans la région de la capitale nationale (RCN). Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a fait l'acquisition du complexe Carling en 2010 pour résoudre le problème posé par le manque de locaux de la Défense nationale.

En plus de constituer un lieu de travail efficace pour mener les opérations du Quartier général de la Défense nationale (QGDN), le complexe Carling permettra de satisfaire aux exigences de la Défense en matière de sécurité de même que de tirer profit de nouvelles technologies d'information, s'il y a lieu. Il accélérera également l'adoption de nouvelles normes gouvernementales en matière d'hébergement et offrira un environnement de travail sain, y compris de vastes espaces de travail propices à la collaboration.

Hébergement – Avant et après le regroupement

Grâce au regroupement au complexe Carling, la Défense nationale réduira le nombre d'emplacements du Quartier général dans la RCN de plus de 40 à environ 10.

Outre le complexe Carling, le reste des installations à bureaux dans la région sont les suivantes :

Gatineau (Québec)

Ottawa (Ontario)

En occupant un territoire réduit, la Défense nationale jouira d'une meilleure agilité pour s'adapter aux défis à venir en matière de défense et respecter les priorités du gouvernement du Canada.

Réinstallation

La réinstallation devrait débuter à l'automne 2016 et se déroulera en trois étapes. Lors de la première étape, plus de 3 000 membres de la Défense seront déplacés. Les détails relatifs aux deux autres étapes seront finalisés au cours de la prochaine année. On s'attend à ce que l'occupation du complexe soit complète dans environ six ans. À ce moment-là, 8 500 membres de la Défense s'y trouveront.

La sécurité est de première importance dans la planification de l'occupation du complexe Carling. Le MDN, SPAC et SPC continueront de travailler de concert pour réduire au minimum les coûts liés au projet en réutilisant du mobilier et du matériel se trouvant déjà au complexe et dans l'inventaire de la Défense nationale, et en utilisant l'infrastructure des technologies de l'information en place.

Date de modification :