Le concept de reconstruction du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Le concept architectural en bref

Le Manège militaire reconstruit sera un édifice multifonctionnel qui comportera des locaux commémorant son histoire militaire, des bureaux destinés au gouvernement fédéral, de même que des espaces multifonctionnels pour la tenue d'activités communautaires, culturelles et sociales. Le Manège sera reconstruit selon les normes en vigueur et pourra accueillir des événements regroupant jusqu'à 1 300 personnes dans les espaces publics offerts en location et abritera des locaux commémorant l'histoire militaire du Manège et des Voltigeurs.

Environ la moitié de la superficie du bâtiment servira au public, notamment pour la tenue d'activités dans une grande salle multifonctionnelle, alors que l'autre moitié sera composée d'espaces administratifs pour des organisations fédérales ainsi que d'espaces techniques.

Le Manège aura la même apparence extérieure qu'avant l'incendie, surtout du côté de la façade (vue de la place George-V et de la Grande Allée). De l'arrière (vue du côté des Plaines), le Manège d'avant l'incendie sera reconnaissable grâce à sa toiture. Les murs de pierre, les tourelles, l'aile située à l'est, y compris la fenestration, seront du nombre des éléments restaurés de manière similaire à ce qui existait auparavant. On tiendra aussi compte de la richesse des façades extérieures marquées par une base en pierre taillée avec reliefs prononcés, avec une disposition asymétrique des tourelles, des contreforts et des frontons ouvragés des pignons, et par le toit très pentu, avec des aérateurs et une crête décorés. L'édifice sera agrandi en ajoutant un volume du côté ouest et du côté sud (arrière du bâtiment près des Plaines) afin d'optimiser les installations et de les rendre plus utiles à la communauté ainsi qu'au gouvernement.


Concept retenu - Façade de l'édifice - Vue de l'avenue Wilfrid-Laurier
Esquisse non définitive - Source : Arcop, D.F.S. Inc., architecture & design, Saint-Gelais Montminy et associés, architectes en consortium


Concept retenu - Arrière de l'édifice - Vue des plaines d'Abraham
Esquisse non définitive - Source : Arcop/DFS/Saint-Gelais Montminy architectes en consortium


Concept retenu – Côté ouest de l’édifice – Vue des plaines d’Abraham
Esquisse non définitive - Arcop/DFS/Saint-Gelais Montminy architectes en consortium

À la suite d'analyses et d'évaluations spécialisées, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) a recommandé l'adoption du concept favorisant de façon optimale la protection des désignations patrimoniales et historiques et le respect de l'intégrité architecturale et offrant des installations ayant le moins d'impact sur le caractère patrimonial de l'édifice.

Halls et salles polyvalentes et autres aménagements intérieurs

Tout l'espace du bâtiment central, qui était la salle d'exercice avant l'incendie, deviendra une grande salle multifonctionnelle qui pourra servir à la tenue d'activités communautaires, culturelles et sociales. Les dimensions et la hauteur libre de cette salle seront comme celles d'avant l'incendie. D'une superficie d'environ 1 900 m², elle pourra accueillir simultanément environ 1 300 personnes, pourra être divisée en deux sections, selon les besoins, et comportera une scène amovible. La conception de cette salle fera appel à la fine pointe de la technologie et une importance sera accordée à la qualité de l'acoustique puisqu'elle servira entre autres à la tenue d'événements.


Concept retenu - Aperçu de l'intérieur potentiel de la salle multifonctionnelle
Esquisse non définitive - Source : Arcop/DFS/Saint-Gelais Montminy architectes en consortium

De plus, le Manège comportera un foyer contigu à la salle principale, deux autres salles polyvalentes plus petites, un hall d'accueil, un hall commémoratif, des vestiaires, une cuisine, des toilettes publiques, ainsi que des locaux de services techniques.


Concept retenu - Aperçu de l'intérieur potentiel du hall d'entrée
Esquisse non définitive - Source : Arcop/DFS/Saint-Gelais Montminy architectes en consortium

Afin de favoriser le maintien des désignations patrimoniales, d'optimiser les installations et de les rendre plus utiles à la communauté ainsi qu'au gouvernement, le Manège sera agrandi en construisant un nouveau volume adjacent au bâtiment existant.

Liens avec les plaines d'Abraham et stationnement

La proximité des plaines d'Abraham constitue l'un des atouts du Manège. Le terrain sera partiellement réaménagé de manière à développer des espaces verts ainsi qu'une plus grande perméabilité entre la place George-V et les plaines d'Abraham.

Un stationnement sera construit à l'arrière du Manège, du côté des plaines d'Abraham. Autour du stationnement, on aménagera une place avec jardin qui commémorera les Voltigeurs de Québec.

Une reconstruction dans le respect du patrimoine, de l'intégrité architecturale et de l'environnement

Le concept architectural favorise de façon optimale la protection du patrimoine ainsi que le respect de l'intégrité architecturale et s'inspire d'esquisses élaborées en 1885 par l'architecte du bâtiment d'origine, Eugène-Étienne Taché. Les composantes d'origine du Manège toujours existantes seront conservées et intégrées à l'édifice. Toutefois, l'authenticité globale de 1887 et 1913 ayant été perdue lors de l'incendie de 2008, même si on avait opté pour une restauration complète à l'identique de l'édifice original, cette authenticité n'aurait pas pu être retrouvée. De plus, une reconstruction à l'identique n'aurait pas respecté les lois et codes en vigueur actuellement.

L'ensemble des travaux et des éléments d'architectures sera conçu dans le respect des façons de faire mondialement reconnues en préservation du patrimoine bâti, dont les normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. Conformément à ces normes, les nouveaux éléments, c'est-à-dire qui n'étaient pas présents avant l'incendie, tels que le volume adjacent au Manège où seront notamment logés les bureaux fédéraux, ne chercheront pas à se fondre dans l'architecture existante et seront identifiables comme étant des éléments contemporains de leur époque.

Des experts en patrimoine et en architecture de TPSGC, de Parcs Canada et du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine (BEÉFP) ont été consultés lors de la réalisation du concept et continueront d'être consultés tout au long du projet. Le concept respecte les préférences du public exprimées lors de la consultation publique tenue au printemps 2009, ainsi que les recommandations d'une firme spécialisée en biens immobiliers, soit : l'accès du public au site, la vocation historique et commémorative du site, la présence militaire et la protection du patrimoine architectural.

Le projet du Manège respectera l'engagement du gouvernement quant à la réduction de son empreinte écologique et répondra aux normes environnementales applicables. L'ensemble du projet sera conçu de façon à minimiser son coût global et à maximiser le rendement énergétique et respectera de hauts standards en ce qui concerne la durabilité des composantes et la longévité de la construction.