Manuel de mise en service CP.1

Généralités

Élaboration

Le présent document a été élaboré sous la direction du Génie mécanique et d'entretien, SAG, avec la participation et la collaboration des membres du Comité national de mise en service dont les noms suivent :

  • Edward Durand : SCN
  • Paul Sra : SCN
  • Mike Cavan :SCN
  • Ralph Collins :SCN
  • John Hutchins : Région du Pacifique
  • Stuart Davison : Région de l'Ouest
  • John Lee : Région de l'Ontario
  • Yvon Rajotte : Région du Québec
  • Michael Devine : Région de l'Atlantique

Rétroaction

Nous vous invitons à nous faire part des corrections, recommandations, propositions de modifications, renseignements additionnels ou détails qui pourraient améliorer le présent document. Pour ce faire, vous trouverez ci-annexé un formulaire de « Demande de modification du manuel » que vous pouvez remplir et nous renvoyer par la poste ou par télécopieur à l'adresse indiquée. Vous pouvez également utiliser le courriel ou d'autres formes de transmission électronique.

Contradictions

Tout sujet de contradiction entre le présent document et l'Énoncé de projet doit être porté, dès qu'il a été remarqué, à l'attention du gestionnaire de projet.

Manuel de mise en service de SPAC (CP. 1)
4e édition
Novembre 2006

Demande de modification du manuel
Adresser à

Gestionnaire national, génie mécanique et électrique
Conseils et pratiques (services professionnels)
Gestion des services professionnels et techniques
Direction générale des biens immobiliers
SPAC
Téléphone : 819-956-3972
Télécopieur : 819-956-4441

Type de modification proposé (indiquer le type qui s'applique) :

  1. Renseignements à corriger
  2. Renseignements à supprimer
  3. Renseignements à ajouter

Détails des modifications proposées : Si nécessaire, effectuer les modifications proposées sur une photocopie des pages pertinentes du manuel et les joindre au présent formulaire.
Page
Chapitre :
Paragraphe no :

Détails des modifications proposées (Utiliser des feuilles supplémentaires, si nécessaire)

Signature :
Date :

Préface de la 4e édition - Novembre 2006

En 1977, la Section de mise en service des bâtiments a été créée au sein de la Division de l'entretien des installations de l'ancienne Direction générale de l'administration immobilière de Travaux publics Canada - maintenant appelé Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC/SPAC). Cette Section de mise en service des bâtiments a reconnu la nécessité d'une intervention hâtive dans le Système national de gestion de projets (SNGP), mais elle a rencontré deux grands obstacles. Il y avait, de sa part, un manque d'expérience pratique de la mise en service et, de la part des spécialistes en conception, une certaine réticence à modifier le statu quo.

En 1987, le Groupe de travail sur la mise en service des bâtiments a été constitué au sein de ce qu'on appelait alors la Direction générale des services d'architecture et de génie (SAG) de l'Administration centrale. Ce groupe comprenait des représentants de la Division de l'entretien des installations. Il avait pour mandat de définir clairement la mise en service, d'en établir les objectifs et d'énoncer les exigences techniques en ce qui concerne les systèmes de mécanique et d'électricité des bâtiments qui devaient faire partie des énoncés de projet. Le groupe de travail était déterminé à adopter une approche « transparente » vis-à-vis de la mise en service. Au nombre des recherches faites dans ce domaine, le groupe de travail s'est penché sur des documents de base et des pratiques en cours aux États-Unis (ASHRAE), au Royaume-Uni et en Australie. En examinant les pratiques en cours au Canada, il est apparu évident au groupe de travail que la mise en service, telle qu'elle était alors définie dans le Système de réalisation des projets à six phases de SPAC, était rarement appliquée. L'une des raisons de cette lacune était que le principe de la responsabilité et de l'obligation de rendre compte en matière de mise en service n'avait pas été clairement défini.

En février 1989, le groupe de travail a produit une série d'ébauches sur la mise en service. En 1991, ces documents ont été peaufinés, élargis pour englober toutes les disciplines et fusionnés en un seul manuel, le Manuel de mise en service pour la réalisation des projets, produit en 1993.

Par la suite, cette initiative a donné lieu à d'autres perfectionnements dont l'élaboration des énoncés et des devis génériques de mise en service et la publication du CP.1 - « Manuel de mise en service pour la réalisation des projets - Révisé en janvier 2000 ».

En 2000, le Comité national de mise en service a été créé. Parmi les membres, il y avait des représentants des SAG et des SGBI, et les directeurs ou gestionnaires de ces groupes en étaient des coprésidents. Le mandat de ce comité visait notamment à :

  1. Examiner, améliorer et mettre à jour les documents de mise en service.
  2. Élaborer de nouvelles pratiques de mise en service.
  3. Créer, entretenir et mettre à jour une base de données sur la mise en service.
  4. Promouvoir la mise en service au sein de SPAC.
  5. Préparer de la documentation sur les « leçons tirées ».
  6. Organiser des ateliers annuels sur la mise en service.
  7. Recevoir, évaluer et partager l'information et les expériences avec les régions.

Grâce aux travaux de ce comité, d'autres améliorations ont été apportées au manuel pour le rendre encore plus facile à consulter pour les gestionnaires de projet, les gestionnaires de mise en service et les autres intervenants. Le Manuel de mise en service comprend maintenant deux reliures :

  • Manuel de mise en service de SPAC : cette reliure traite des exigences de la Politique de mise en service et contient des sujets de première importance pour le gestionnaire de projet de SPAC et le chef de projet.
  • Lignes directrices sur la mise en service de SPAC : cette reliure contient les autres documents nécessaires et s'adresse particulièrement aux concepteurs internes, aux experts-conseils et sous-experts-conseils ainsi qu'aux gestionnaires de mise en service.

En 2006, le Système de réalisation des projets (SRP) de SPAC a été remplacé par le Système national de gestion de projets (SNGP). Le Manuel de mise en service et les Lignes directrices ont été modifiés pour s'adapter au SNGP et à la terminologie connexe.

Le Manuel de mise en service de SPAC et les Lignes directrices sur la mise en service de SPAC ont été structurés de façon que chaque région puisse les adapter en fonction de ses exigences particulières puisqu'il est reconnu que chaque région a sa propre façon d'aborder la mise en service et que ces différences auront des effets sur la manière dont chacune utilisera le Manuel. Il est proposé que chaque région choisisse dans les Lignes directrices sur la mise en service de SPAC les éléments qui conviennent le mieux à ses exigences de façon que chacune puisse réaliser des projets d'une qualité acceptable pour le client.

Il est également reconnu que la structure organisationnelle de chaque région est unique et susceptible de changer. Le Manuel de mise en service de SPAC (CP.1) a, par conséquent, été rédigé en fonction des activités de mise en service, et il n'est pas fondé sur les structures organisationnelles hiérarchisées des régions de SPAC.

Il est proposé que chaque région conclue sa propre entente de partenariat entre les directions générales pertinentes de SPAC en ce qui concerne les responsabilités et rôles respectifs tout au cours du processus de mise en service afin de refléter la structure organisationnelle distinctive de chaque région. Cette façon de faire aidera aussi à promouvoir la mise en service comme un outil d'amélioration de la satisfaction du client.

Partenariat entre les directions générales de SPAC

Le rôle de SPAC dans la mise en service et dans la production du Manuel de mise en service et des Lignes directrices qui s'y rattachent a toujours été parfaitement reconnu par toutes les directions générales de SPAC.

Les Ressources d'architecture et de génie continueront d'assumer un leadership national dans le domaine de la mise en service et les SGBI continueront d'assurer la gestion des activités de mise en service requises dans le cadre des projets spécifiques.

Il est également reconnu que SPAC, par l'entremise de son Équipe de vérification de la qualité de conception, a un rôle très important à jouer dans l'établissement des critères de conception ainsi que des intentions, des hypothèses et des solutions de conception visant à répondre à ces critères. Une mise en service réussie requiert une combinaison du savoir-faire en conception des Ressources d'architecture et de génie et de l'expertise opérationnelle du gestionnaire de mise en service du Service d'entretien et d'assurance opérationnelle (EAO) dans le SCN et du gestionnaire de mise en service de la Gestion de l'entretien dans les régions.

Projets futurs

Comme il est indiqué plus haut, le Comité national de mise en service continuera de fournir des directives et des conseils sur tout ce qui touche la mise en service.

Les éditions futures du présent manuel feront état des expériences acquises de la mise en service dans les régions de SPAC ainsi que des connaissances recueillies dans le monde des professionnels et du secteur de la construction. Une telle démarche est essentielle à la production d'un Manuel de mise en service à jour, pratique et utile pour la réalisation des projets.

Depuis la parution du présent manuel, des listes de contrôle génériques de l'installation/du démarrage et des formulaires de rapport de vérification de rendement (VR) et d'information sur les produits (IP) ont été élaborés et éprouvés à l'usage sur un certain nombre de projets. Des travaux sont en cours pour en améliorer le format et le contenu. Il s'agit d'un long processus qui fera partie des projets futurs.

Experts régionaux en matière de mise en service

Pour des activités de mise en service spécifiques à votre région, veuillez contacter SNGP.NPMS@tpsgc-pwgsc.gc.ca.

Remerciements

Le présent manuel fait suite à de nombreuses consultations avec toutes les directions générales de SPAC, beaucoup d'autres ministères du gouvernement, des organismes comme l'ASHRAE, le secteur privé et beaucoup de personnes qui ont une vaste expérience de la mise en service. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont répondu à notre appel et nous les assurons que toutes leurs observations et propositions ont été examinées avec soin et intégrées au manuel dans les cas jugés appropriés. Seule une collaboration de ce genre peut aider à la production d'un document de la meilleure qualité possible.

Table des matières

Chapitre 1 : Exigences générales

Chapitre 2 : Documentation de mise en service

Annexe A : Exemples de documents de mise en service

Annexe B : CP. 2 - Glossaire de la mise en service

Lignes directrices sur la mise en service de SPAC

(dans une reliure distincte disponible auprès du Centre de documentation de la DGBI)

  • CP.3 Guide d'élaboration du plan de mise en service - 3e édition, nov. 2003
  • CP.4 Guide de rédaction des manuels de gestion du bâtiment - 3e édition, nov. 2003
  • CP.5 Guide de rédaction des plans de formation - 3e édition, nov. 2003
  • CP.6 Réservé pour projets futurs
  • CP.7 Guide de conception pour l'exploitation et l'entretien des installations - 3e édition, nov. 2003
  • CP.8 Guide de rédaction des rapports de mise en service - 3e édition, nov. 2003
  • CP.9 Guide d'élaboration des listes de vérification - 3e édition, nov. 2003
  • CP.10 Guide d'élaboration et d'utilisation des formulaires de rapport et des éléments graphiques - 3e édition, nov. 2003
  • CP.11 Guide de rédaction des énoncés de mise en service - 3e édition, nov. 2003
  • CP.12 Guide d'élaboration et d'utilisation du devis générique de mise en service - 3e édition, nov. 2003
  • CP.13 Politique, lignes directrices et exigences d'entretien des installations - 3e édition, nov. 2003

Tous droits réservés. Il est interdit de reproduire ou de transmettre sous quelque forme que ce soit, par un quelconque moyen électronique ou mécanique, par photocopie, enregistrement ou autrement, et d'archiver dans un système de recherche documentaire une partie quelconque ou la totalité de la présente publication sans le consentement écrit préalable du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Ottawa (Ontario), Canada K1A 0S5.

Navigation pour Document « Manuel de mise en service CP.1 »