Guide d'évaluation de la complexité et des risques des projets

Guide d'évaluation de la complexité et des risques des projets (ECRP) Version word ( 316Ko) (autres formats et plugiciels)

Sur cette page

  1. Introduction
  2. Contexte
  3. Réalisation d'une ECRP
  4. Instructions pour la réalisation des ECRP

1. Introduction

1.1 Objectif

Le présent guide vise à aider les employés de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) à réaliser les évaluations de la complexité et des risques des projets (ECRP). Il a été conçu pour garantir que les ECRP sont réalisées de manière uniforme à l'échelle du Ministère. Il constitue un document d'aide complémentaire à l'Outil d'ECRP et au « Guide de l'usager de Calibrage », qui ont tous deux été élaborés par le Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT).

1.2 Portée

La portée du Guide d'ECRP de SPAC comprend les éléments suivants :

Le présent guide doit être utilisé pour tous les projets de SPAC qui doivent faire l'objet d'une ECRP, c'est-à-dire :

1.3 Définition des projets – Contexte de Services publics et Approvisionnement Canada

Selon le contexte de SPAC, voici les définitions des deux principaux types de projets réalisés au Ministère :

Projets immobiliers : Toutes les acquisitions de biens immobiliers et les améliorations apportées à ceux-ci, notamment la conclusion de baux, l'aménagement de locaux ainsi que les travaux de construction, de rénovation et de restauration relatifs à un ouvrage construit (immeuble, pont, barrage, route, etc.) ou à un terrain appartenant à l'État.

Projets opérationnels appuyés par la TI : Projets permettant de concevoir des solutions visant l'exécution et le maintien de processus opérationnels efficaces et efficients appuyés par la TI, notamment en ce qui concerne la prestation de services. Certains de ces projets peuvent entraîner la transformation des pratiques opérationnelles.

De plus, le Ministère peut décider de gérer d'autres activités comme le serait un projet si elles doivent être réalisées dans une période de temps limitée dont les dates de début et de fin sont assez bien définies, si les résultats et le budget sont clairement établis, si le risque et les coûts sont élevés et s'il est nécessaire d'y affecter des ressources à temps plein. Il est possible qu'un outil modifié soit élaboré pour ces activités dans l'avenir. Cependant, les représentants du SCT pourraient exiger que les activités à risque élevé de SPAC fassent l'objet d'ECRP.

2. Contexte

2.1 Politique sur la gestion des projets

En vigueur depuis le 7 juin 2007, la Politique sur la gestion des projets du CT est mise en œuvre progressivement sur une période de quatre ans dans l'ensemble des ministères. Cette politique remplace les politiques du CT ci-après :

La Politique sur la gestion des projets est axée sur la gouvernance et la surveillance des projets ainsi que sur la capacité des ministères à gérer des projets. Elle redéfinit les pouvoirs d'approbation de projets et les niveaux de surveillance en fonction de la capacité d'une organisation ainsi que de la complexité et du profil de risque d'un projet.

Deux normes supplémentaires connexes à la Politique sur la gestion des projets ont été approuvées, à savoir :

La Politique et les deux normes connexes font clairement état des responsabilités que les administrateurs généraux doivent observer pour gérer leurs projets de façon intégrée au sein du Ministère plutôt que de façon individuelle. Voici les résultats escomptés de la Politique et des normes connexes :

Il incombe aux administrateurs généraux de réaliser :

Les notes attribuées dans le cadre de l'ECRP et de l'Évaluation de la capacité organisationnelle de la gestion de projet (ECOGP) sont comparées afin de déterminer le niveau de surveillance nécessaire de la part du CT. Comme il est résumé dans le tableau ci-après, les administrateurs généraux doivent demander l'approbation du CT pour tout projet dont le niveau de complexité et de risque dépasse la capacité évaluée de gestion de projet d'un ministère parrain.

Sommaire du tableau

Détermine le niveau de soumission et approbation du CT requis si le résultat d'une ECRP est plus élevé que le niveau ECOGP ministérielle, donné pour chacun des quatre niveaux ministériels possible de l'ECOGP.

Capacité de gestion de
projets évaluée
Niveau de complexité et de risque
des projets évalué
Catégorie 4
  • Niveau 4 - Transformationnel
  • Niveau 3 - Évolutionnaire
  • Niveau 2 - Tactique
  • Niveau 1 - Soutenu
Catégorie 3
  • Niveau 3 - Évolutionnaire
  • Niveau 2 - Tactique
  • Niveau 1 - Soutenu
Catégorie 2
  • Niveau 2 - Tactique
  • Niveau 1 - Soutenu
Catégorie 1
  • Niveau 1 - Soutenu
Catégorie 0
(Capacité limitée ou non évaluée)
  • 1 M$

2.2 Norme relative à la capacité organisationnelle de gestion de projet

La Norme relative à la capacité organisationnelle de gestion de projet définit le fondement qui permet de déterminer la capacité de gestion de projet d'une organisation. La capacité organisationnelle de gestion de projet doit être évaluée tous les trois ans au moyen d'une ECOGP. L'ECOGP comprend 92 questions et permet d'établir une moyenne pondérée qui indique la catégorie de capacité organisationnelle de gestion de projet sur une échelle de 0 à 4 (« 0 » désigne une capacité organisationnelle limitée, tandis que « 4 » désigne une capacité organisationnelle transformationnelle).

Selon le CT, la capacité de gestion de projet évaluée de SPAC est de catégorie 3. SPAC pourra donc approuver à l'interne des projets dont la complexité et les risques sont de niveaux 3, 2 ou 1 selon le premier plan d'investissement intégré du Ministère. Les membres du CT ont approuvé ce plan le 28 juillet 2011. Cependant, il est important de noter que la Politique accorde, comme prérogative, aux membres du CT la possibilité d'examiner tout projet à des fins d'approbation, peu importe la note attribuée dans le cadre de l'ECRP.

2.3 Norme relative à la complexité et aux risques des projets

La Norme relative à la complexité et aux risques des projets définit le fondement qui permet de déterminer le niveau de complexité et de risque d'un projet. Chaque projet qui figure dans le plan d'investissement du Ministère doit faire l'objet d'une ECRP. L'ECRP comprend 64 questions et permet d'établir une moyenne pondérée qui indique la catégorie de complexité sur une échelle de 1 à 4.

L'outil d'ECRP est un questionnaire qui vise à déterminer la nature d'un projet proposé au moyen de 64 questions relatives aux risques réparties dans 7 catégories.

Caractéristiques du projet (18 questions)
Cette catégorie vise à établir le profil d'un projet donné en fonction de ses caractéristiques clés, notamment le financement, le budget, la taille et le nombre des ressources, la durée, la portée, la portée technologique, les intervenants, les dépendances et les facteurs externes.
Risques liés à la gestion stratégique (6 questions)
Cette catégorie sert à déterminer si le projet suit le plan d'investissement de l'organisation :

Le projet favorisera-t-il la réalisation des buts et des objectifs énoncés dans le plan?

Le projet représente-t-il un risque éventuel pour le plan?

Risques liés à l'approvisionnement (9 questions)
Cette catégorie permet d'évaluer les risques éventuels que présentent les activités d'approvisionnement pour le projet.
Risques liés aux ressources humaines (5 questions)
Cette catégorie sert à déterminer si l'équipe de projet dispose des compétences requises, avec une distribution appropriée des responsabilités et des rôles.
Risques liés aux activités (5 questions)
Cette catégorie permet d'évaluer les incidences du projet sur l'organisme : sur les plans opérationnel et législatif.
Risques liés à l'intégration de la gestion de projet (6 questions)
Cette catégorie vise à évaluer si le projet peut démontrer la mise en œuvre des principaux éléments livrables et mesures de contrôle de gestion du projet. Il s'agit, entre autres, de rendre compte de l'état du plan de gestion du projet, de la gestion et du contrôle du projet, ainsi que des processus de gestion de l'information.
Risques liés aux exigences du projet (15 questions)
Cette catégorie sert à évaluer dans quelle mesure les exigences spécifiques du projet augmentent les risques et la complexité en fonction du nombre, du type et du degré de certitude des exigences.

Lorsque toutes les réponses ont été fournies, elles sont notées et pondérées conformément au tableau suivant :

Sommaire du tableau

Fournit le nombre de questions l'ECRP, les résultats et les pondérations pour chacune des sept catégories de risque utilisée dans l'outil ECRP.

Section Nombre de questions Note maximale Pondération
Caractéristiques du projet 18 90 28 %
Risques liés à la gestion stratégique 6 30 9 %
Risques liés à l'approvisionnement 9 45 14 %
Risques liés aux ressources humaines 5 25 8 %
Risques liés aux activités 5 25 8 %
Risques liés à l'intégration de la gestion de projet 6 30 9 %
Risques liés aux exigences du projet 15 75 24 %
TOTAL 64 320 100 %

La note obtenue avec l'outil d'ECRP est calculée sur 320 points. Les questions sont toutes de valeur égale dans la note globale. Comme la note de l'ECRP porte sur une vaste gamme de risques inhérents, il est peu probable qu'un projet unique soit touché par tous les risques possibles. Dans les pires scénarios, un projet unique pourrait réunir 70 % des risques inhérents. En conséquence, la note de base est divisée par 70 afin de déterminer comment le projet se compare au pire scénario possible. Les gestionnaires de projet ne sont pas tenus de faire eux-mêmes les calculs de pondération, car ceux-ci sont effectués automatiquement par l'application Calibrage.

Exprimée en pourcentage, cette note correspond à la catégorie de complexité et de risque d'un projet, comme l'indique le tableau suivant :

Sommaire du tableau

Fournit les quatre niveaux de Projet et Risque possible d'une évaluation ECRP, avec les définitions des niveaux, de même que les résultats intrants et extrants pour chacun des niveaux.

Catégorie de complexité et de risque Description Note
1. Soutenu Le niveau de risque et de complexité du projet est faible. Le résultat du projet n'a de répercussions que sur un service particulier ou, tout au plus, sur un programme particulier, et des mesures d'atténuation des risques généraux du projet sont en place. Le projet n'utilise pas une part importante des ressources du ministère ou de l'organisme. 25-44
/100
2. Tactique Un projet classé dans cette catégorie a des répercussions sur de nombreux services d'un programme et peut comprendre des activités d'approvisionnement plus importantes. Il peut comprendre certaines activités de gestion de l'information, de technologie de l'information (GI-TI) ou d'ingénierie. Le profil de risque du projet peut indiquer que certains risques auront des répercussions importantes sur le ministère ou l'organisme, lesquelles exigeront des réponses soigneusement planifiées. La portée d'un projet tactique est de nature opérationnelle et permet d'assurer de nouvelles capacités à l'intérieur de certaines limites. 45-63
/100
3. Évolutionnaire Comme l'indique son nom, cette catégorie regroupe les projets qui donnent lieu à des changements et à de nouvelles capacités. Ils peuvent avoir une portée assez vaste. Des compétences méthodiques sont requises pour réaliser avec succès des projets évolutionnaires. Leur portée s'étend souvent à de nombreux programmes et peut avoir une incidence sur un ou deux autres ministères ou organismes. Les processus opérationnels, le personnel interne, les clients externes et l'infrastructure technologique peuvent faire l'objet de changements considérables. Les éléments de la GI-TI peuvent représenter une part importante de l'ensemble des activités du projet. 64-82
/100
4. Transformationnel Un projet appartenant à cette catégorie nécessite des capacités poussées et peut entraîner des changements radicaux dans l'organisation et, possiblement, dans d'autres organisations également. Les projets horizontaux, qui visent plusieurs ministères, organismes ou ordres de gouvernement, sont de nature transformationnelle. Les risques associés à ces projets ont souvent des conséquences importantes, comme la restructuration de l'organisation, un changement dans la haute direction ou un effet négatif sur la réputation de l'organisation au sein de la population. 83-100
/100

3. Réalisation d'une Évaluation de la complexité et des risques des projets

La procédure de réalisation d'une ECRP a été intégrée au processus d'investissement, de gouvernance de projet et d'approbation de SPAC. À cet égard, le Ministère a conçu le Système national de gestion de projet (SNGP). La méthode décrite dans le présent guide donne des conseils détaillés à l'appui des procédures et de la politique du SNGP.

Les ECRP doivent être réalisées conformément au SNGP. Les renseignements utilisés pour les ECRP évoluent et s'améliorent au fil de l'avancement des projets. Par conséquent, les ECRP doivent être revues et mises à jour.

Les équipes de projet doivent utiliser l'application Calibrage pour réaliser les ECRP, tout d'abord à titre d'auteur, puis à titre d'examinateur. Le Bureau de la planification des investissements (BPI), qui relève de la Direction générale des finances, assurera les fonctions d'approbateur au moyen du même outil. De plus, le BPI rencontrera périodiquement le SCT afin de le tenir au courant de toutes les nouvelles notes attribuées aux projets prévus dans le cadre de l'ECRP. Pour accéder à l'application Calibrage, les chefs d'équipe de projet doivent communiquer avec le BPI afin d'obtenir un nom d'utilisateur et un mot de passe. Au besoin, une version de l'outil en format Excel est accessible sur le site Web du SNGP. Cependant, vous devez utiliser cette version seulement si vous n'avez pas accès à l'application Calibrage. Utilisez les liens ci-après pour accéder à l'application Calibrage et à la version de l'outil en format Excel :

De plus, les équipes de projet devraient consulter les annexes du présent guide lorsqu'elles préparent des ECRP. Les directives qu'elles renferment ont été élaborées selon le contexte de SPAC afin d'assurer une interprétation uniforme des questions. Si l'exécution des différentes étapes du SNGP ou l'examen de l'ECRP entraîne la modification de la note attribuée au projet, ce dernier doit être entré de nouveau dans l'application Calibrage.

3.1 Responsabilités relatives à la réalisation des Évaluation de la complexité et des risques des projets

Chefs de projet : La réalisation de l'ECRP initiale relève de l'instigateur du projet. Règle générale, il s'agit de la direction générale ou de la région instigatrice, et l'ECRP est réalisée par le chef de projet ou l'instigateur du projet, en collaboration avec le gestionnaire de projet et l'équipe de projet, au besoin.

Personne-ressource désignée pour le plan d'investissement d'une direction générale : Les personnes-ressources désignées pour le plan d'investissement des différentes directions générales sont responsables de la confirmation des projets prévus et de la validation des notes attribuées dans la cadre des ECRP réalisées par les chefs de projet. Les approbations finales des projets prévus par les directions générales et des notes attribuées dans le cadre des ECRP suivront le processus d'approbation du plan d'investissement de SPAC.

Bureau de la planification des investissements : La Direction générale des finances a mis sur pied un groupe chargé de la planification des investissements qui :

Planification stratégique et Architecture de l'entreprise, Direction générale des services d'infotechnologie :

Gestion de projet (Conseils et Pratiques), Secteur de la gestion des services professionnels et techniques, DGBI :

4. Instructions pour la réalisation des Évaluation de la complexité et des risques des projets

4.1 Généralités

Triple contrainte

4.2 Données de base du projet et de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets

Veuillez vous reporter au Guide de l'usager de Calibrage pour obtenir des explications sur la façon de remplir les données de base du projet et de l'ECRP. Vous trouvez ci-après des directives supplémentaires concernant certains champs.

Annexe A - Questions et processus de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets et directives connexes - Projets immobiliers

Annexe du Guide d'Évaluation de la complexité et des risques des projets de Services publics et Approvisionnement Canada – Direction générale des biens immobiliers

La présente annexe du Guide d'ECRP de SPAC vise à présenter les processus et les responsabilités aux employés de la DGBI ainsi qu'à donner des directives concernant les questions des ECRP relativement aux projets immobiliers (projets de la DGBI et de la Direction générale de la Cité parlementaire). Veuillez lire la présente annexe parallèlement au Guide d'ECRP de SPAC. Veuillez noter que la présente annexe a été préparée uniquement à l'aide des pages 8 à 19 du Guide. Cependant, les autres sections du Guide s'appliquent aux projets de la DGBI et elles doivent donc être suivies. Toute question relative à la présente annexe devrait être envoyée à la Direction de la gestion du portefeuille national.

Détails du processus de la Direction générale des biens immobiliers

1.0 Réalisation d'une Évaluation de la complexité et des risques des projets

Les procédures de réalisation, d'examen et d'approbation des ECRP ont été intégrées au processus d'investissement, de gouvernance de projet et d'approbation de SPAC. Par conséquent, les directions générales devraient réaliser les ECRP conformément au SNGP de SPAC. La méthodologie décrite dans le présent guide vise à appuyer les processus et les normes de réalisation des ECRP. Elle est toujours conforme à la politique et aux procédures du SNGP.

Une ECRP doit être préparée en même temps que le rapport d'analyse des investissements (RAI) et être jointe à celui-ci. Le RAI est un point de vérification à l'étape d'identification de projet du SNGP. Des ECRP doivent être réalisées pour les projets d'immobilisations et de location dont les coûts totaux sont supérieurs à 1 M$. Le chef ou le gestionnaire de projet de la région effectue l'ECRP initiale. À la suite de l'achèvement substantiel et de l'approbation du RAI, à l'étape de l'approbation préliminaire de projet ou de l'approbation de projet de location, l'ECRP est acheminée au gestionnaire régional, Services de propriétaire-investisseur (GRSPI). Une évaluation et un contrôle de la qualité sont ensuite réalisés conformément au diagramme 2 de la présente annexe. Il est à noter qu'une ECRP peut être réalisée au moment de l'élaboration de l'énoncé des exigences, à l'étape de début de projet du SNGP, mais qu'elle doit être mise à jour, au besoin, en fonction des renseignements essentiellement complets du RAI. En cas de modifications, l'ECRP doit être mise à jour en conséquence avant d'être présentée, accompagnée du RAI, aux fins d'examen et d'approbation par l'intermédiaire du processus de gouvernance du plan d'investissement intégré.

L'ECRP est présentée à la Direction de la gestion du portefeuille national par l'intermédiaire du Processus de mise à jour des listes de projets régionales et de présentation des ECRP des régions à l'administration centrale (diagramme 1).

Puis, la Direction de la gestion du portefeuille national entrera les données de l'ECRP dans le portail Web du SCT, « Calibrage », et l'ECRP et le RAI suivront le processus de gouvernance du plan d'investissement intégré aux fins d'approbation et d'ajout à la liste des projets du plan (il faudrait peut-être ajouter le diagramme du processus d'approbation des projets du plan d'investissement intégré). Si d'autres renseignements sont nécessaires au cours de ce processus, la Direction de la gestion du portefeuille national communiquera avec le GRSPI, au besoin.

Pour connaître les détails du processus

(Consultez le diagramme du processus général de réalisation et de présentation des ECRP de plus de 1 M$ [diagramme 2].)

Au moment de la réalisation et de la présentation des ECRP, il est à noter que les systèmes, comme le Rapport sur les activités de location planifiées (RALP) et les Notes d'information sur les projets d'immobilisations (NIPI), seront contrevérifiés pendant l'évaluation et le contrôle de la qualité de l'ECRP pour vérifier les renseignements sur le projet. Par conséquent, il est essentiel que les données de ces deux systèmes concordent avec les données de l'ECRP.

Diagramme du Processus de mise à jour des listes de projets régionales et de présentation des évaluations de la ECRP des régions à l'AC par le biais du disque partagé régional. Lien pour la longue description suit.

Description texte du Diagramme 1 - Processus de mise à jour des listes de projets régionales et de présentation des ECRP des régions à l'AC est disponible sur une page séparée.

Diagramme du Processus général de réalisation et de présentation des ECRP de plus de 1 M$. Lien pour la longue description suit.

Description texte du Diagramme 2 - Processus général de réalisation et de présentation des ECRP de plus de 1 M$ est disponible sur une page séparée.

2. Responsabilités relatives à la réalisation des Évaluation de la complexité et des risques des projets

Région – chef de projet
Personne-ressource désignée pour l'Évaluation de la complexité et des risques des projets (c.-à-d. le Gestionnaire régional, Services de propriétaire-investisseur)
Direction de la gestion du portefeuille national
Gestion de projet (Conseils et Pratiques), Secteur de la gestion des services professionnels et techniques, Direction générale des biens immobiliers"

Directives et règles d'interprétation des questions de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets – Projets immobiliers

Les directives connexes aux questions de l'ECRP visent tous les projets immobiliers gérés au sein de SPAC.

Généralités

REMARQUE IMPORTANTE – Il importe de souligner que les évaluations DOIVENT tenir compte de la situation réelle lorsque les projets sont présentés à des fins d'approbation (p. ex. APP, ADP ou APL).

En ce qui a trait aux projets complexes ou de grande envergure, plus particulièrement lorsque des approches non conventionnelles sont élaborées et que les pratiques normalisées actuelles peuvent ne pas être entièrement en place, les questions ne devraient pas être répondues par l'affirmative avant que le document visé soit effectivement achevé ou que l'on ait satisfait à l'exigence en question.

Veillez à ce que les données de base sur le projet soient exactes et à ce qu'elles soient toutes indiquées conformément aux directives ci-après.

Date de préparation : ___________________________

Préparée par – personne-ressource :

Indiquez le nom complet et les coordonnées du chef et des membres de l'équipe de projet qui ont participé à la préparation de l'ECRP.

Titre du projet :

Inscrivez le titre du projet indiqué dans le plan d'investissement de SPAC, titre qui doit comprendre les éléments suivants :

Description du projet :

Décrivez brièvement le projet afin d'en préciser le contexte. Fournissez les renseignements ci-après, s'il y a lieu :

Exemple de projet d'immobilisations

Le projet de rénovation et d'aménagement de l'Édifice commémoratif de l'Ouest consiste à réhabiliter cet édifice et à l'agrandir en convertissant les puits de lumière et en achevant les cinquième et sixième étages. Les clients sont Élections Canada et le ministère de la Justice. L'approbation définitive de projet s'élève à 334 M$. La superficie louable de l'Édifice commémoratif de l'Ouest est d'environ 24 404 m² (19 525 m²u). Il s'agit d'un bien patrimonial qui a atteint la fin de sa vie utile. Le rapport d'analyse des investissements a été achevé le 15 juillet 2011.

Exemple de projet de location

Projet de renouvellement de bail pour 6 2000 m²l visant à permettre aux clients de trouver une solution à long terme pour la prestation de leur programme à Niagara Falls. Le bail expire le 30 avril 2012 et sera renouvelé jusqu'au 1er mai 2015, date de la mise en service proposée des nouveaux locaux à Niagara Falls. Ces nouveaux locaux seront partagés entre le bureau régional de l'Agence des services frontaliers du Canada dans le Sud de l'Ontario et le service de police régional de la municipalité de Niagara Falls. Le numéro du bail est 2522121. Le rapport d'analyse des investissements a été achevé le 13 juin 2011. On est en attente de l'approbation de projet de location.

Type de projet :

Dans le menu déroulant, sélectionnez le type suivant :

État du projet :

Sélectionnez l'état du projet dans le menu déroulant :

***Lors de la présentation à la Gestion du portefeuille national (Administration centrale), l'état du projet devrait toujours être « Planification ».***

Plan d'investissement :

Le plan d'investissement en vigueur pour la période de 2011-2012 à 2015-2016 est le plan d'investissement de 2011-2012. Par conséquent, inscrivez « 2011-2012 » si votre projet sera lancé (c.-à-d. si les dépenses seront engagées) au cours de cette période de cinq ans.

Année du plan d'investissement :

Inscrivez l'année du plan d'investissement quinquennal en vigueur au cours de laquelle le projet sera lancé (c.-à-d. l'année où les dépenses seront engagées). Par exemple, 2011-2012 correspond à l'année 1, 2012-2013, à l'année 2, et ainsi de suite.

Emplacement : pays :

Indiquez dans quel pays le projet sera mené. Sélectionnez Canada dans le menu déroulant.

Emplacement au Canada : région de la capitale nationale, province ou territoire :

Sélectionnez une province ou un territoire dans le menu déroulant (pour les projets qui seront menés au Canada).

Documents vérifiés aux fins d'uniformité

NIPI :

Nota : Lors de l'examen des ECRP et de l'évaluation et du contrôle de la qualité aux fins d'approbation du projet ou de l'ECRP, on examinera les champs ci-après de la NIPI et du RALP et on comparera les données avec celles de l'ECRP aux fins d'uniformité :

SIGMA, NIPI, projet ou immeuble, adresse, coût total du projet, dépenses totales (antérieures, futures, actuelles), approbation préliminaire de projet (APP), classement selon la priorité, description complète, objectif

Rapport sur les activités de location planifiées RALP :

Adresse, nom du bien ou immeuble, ville, province, centre de coûts (ancien, nouveau)

Approbation de projet de location (APL), date de fin prévue du bail, superficie louable

Questions de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets et directives connexes – Projets immobiliers

Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux caractéristiques des projets de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

1. Caractéristiques du projet (18 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
1. À combien s'élève le budget total demandé pour ce projet?

NOTA : QUESTION VISÉE PAR LA TRIPLE CONTRAINTE

Voir la section sur les questions visées par la triple contrainte pour obtenir de plus amples renseignements.

  • = De 1 M$ à 5 M$
  • = De 5 M$ à 10 M$
  • = De 10 M$ à 25 M$
  • = De 25 M$ à 100 M$
  • = Plus de 100 M$

Le « budget total demandé » comprend l'obtention officielle des fonds nécessaires à la réalisation de toutes les étapes du projet, ce qui comprend l'ensemble des achats, les coûts d'immobilisations, les coûts de réaménagement et d'amélioration ainsi que les honoraires du personnel de SPAC affecté à la réalisation du projet.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez :

  • Approbation de projet de location – approbation préliminaire de projet – approbation définitive de projet : ___ $
  • Taxe sur les produits et services – taxe de vente harmonisée : ___ $
  • Aménagement : ___ $
-
2. Quel pourcentage du budget global du projet est consacré à l'approvisionnement?
  • = Aucun approvisionnement n'est requis (répondez « 1 » à toutes les questions de la section 3, Risques liés à l'approvisionnement)
  • = Moins de 25 %
  • = De 26 % à 50 %
  • = De 51 % à 75 %
  • = Plus de 75 %
Règle générale, la majeure partie du budget d'un projet est consacrée à l'approvisionnement (p. ex. achat d'un immeuble, travaux de réaménagement confiés à des entrepreneurs) plutôt qu'aux services offerts à l'interne. 5
3. Par rapport au projet typique de votre organisation, lequel des adjectifs suivants décrit le budget total de ce projet?

Nota : Le budget total du projet comprend les coûts d'immobilisations et de fonctionnement.

NOTA : QUESTION VISÉE PAR LA TRIPLE CONTRAINTE

Voir la section sur les questions visées par la triple contrainte pour obtenir de plus amples renseignements.

  • = Petit
  • = Moyen
  • = Grand
  • Projets de petite envergure : projets de biens immobiliers d'une valeur inférieure à 5 M$ OU projets de location visant une superficie louable inférieure à 15 000 m²
  • Projets de moyenne envergure : projets de biens immobiliers d'une valeur se situant entre 5 M$ et 10 M$ OU projets de location visant une superficie louable se situant entre 15 000 m² et 30 000 m²
  • Projets de grande envergure : projets de biens immobiliers d'une valeur supérieure à 10 M$ OU projets de location visant une superficie louable supérieure à 30 000 m²

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez :

Indiquez la superficie louable (en m²) visée par les projets de location

-
4. Pendant la période d'activité maximale, combien de personnes devront travailler au projet?

Nota : Ces personnes peuvent travailler au projet à temps plein ou à temps partiel. Il peut s'agir d'employés du gouvernement du Canada et d'entrepreneurs, mais pas des équipes de travail de fournisseurs.

  • = Moins de 10
  • = De 10 à 25
  • = De 26 à 100
  • = De 101 à 250
  • = Plus de 250
Comptez les fonctionnaires et les entrepreneurs qui travaillent au projet et qui sont gérés directement par le personnel de SPAC.

P. ex. pour les projets de construction :

  • ne comptez pas le personnel affecté aux travaux de construction;
  • comptez les experts-conseils en conception et les gestionnaires de projet contractuels.
2
5. Quelle est la durée prévue pour le projet, de sa définition à sa clôture?

Nota : Pour connaître les définitions de « définition du projet » et « clôture du projet », consultez le Guide To The Project Management Body of Knowledge.

  • = Moins de 12 mois
  • = De 12 à 24 mois
  • = De 24 à 36 mois
  • = De 36 à 48 mois
  • = Plus de 48 mois
La complexité inhérente et les risques du projet peuvent s’accroître en raison de la durée du projet. Par exemple, il faut plus de ressources de gestions lorsque l’échéancier du projet est long, et il y a un risque supérieur que des facteurs externes aient une incidence sur les exigences, les objectifs et les données de base du projet sont modifiés. -
6. Portée horizontale (c.-à-d. la portée interministérielle) : combien de ministères ou d'organismes parrainent ou financent le projet?

Nota : Les fournisseurs de services, comme SPAC, et les organismes centraux ne doivent pas être inclus. Ne tenez compte que des ministères et organismes qui parraineront ou qui financeront conjointement le projet.

  • = Le projet ne concerne qu'un ministère ou organisme.
  • = Le projet concerne un autre ministère ou organisme.
  • = Le projet concerne deux autres ministères ou organismes.
  • = Le projet concerne trois autres ministères ou organismes.
  • = Le projet concerne au moins quatre autres ministères ou organismes.
Lorsque SPAC agit en tant que fournisseur de services pour le compte d'un client, ne l'incluez pas. Lorsqu'il finance ou cofinance un projet, incluez-le. Bien : 1
7. Portée du projet

Les résultats du projet modifient ou influencent directement :

  • = Un processus opérationnel d'un secteur
  • = De nombreux processus opérationnels d'un secteur
  • = De nombreux secteurs
  • = De nombreuses directions générales
  • = De nombreux ministères ou organismes
Cette question a pour but d'évaluer les résultats du projet dans le contexte du client ou du destinataire du produit. Pour répondre à cette question, tenez compte de l'incidence de la solution finale sur les utilisateurs.

La plupart des projets immobiliers n'auront pas d'incidence sur les processus opérationnels et les méthodes de travail des secteurs, directions générales et ministères.

1
8. La structure de gouvernance proposée ou établie démontre un soutien adéquat pour combien des facteurs suivants?
  1. Représentation appropriée des intervenants et des cadres supérieurs
  2. Processus décisionnels documentés
  3. Rôles, responsabilités et pouvoirs au sein de la structure de gouvernance documentés
  4. Exigences en matière d'information documentées.
  • = Tous les facteurs.
  • = Trois des facteurs.
  • = Deux des facteurs.
  • = Un des facteurs.
  • = Aucun des facteurs.

Règle générale, une note de « 1 » est attribuée aux projets qui sont totalement conformes au SNGP.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les facteurs soutenus :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
  4. ____________________
1
9. À l'appui de l'atteinte des résultats escomptés, combien des critères suivants sont remplis en ce qui concerne l'estimation des coûts?
  1. L'évaluation des coûts est établie au niveau des lots de travaux.
  2. L'évaluation se fonde sur des données historiques ou sur des normes de l'industrie, ou les deux.
  • = Deux critères sont remplis.
  • = Un des critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
  1. Un lot de travaux est un groupe de produits livrables d'un projet (habituellement le plus bas niveau d'éléments indiqué dans la structure de répartition du travail d'un projet). L'ensemble des lots de travaux définit la portée globale des travaux à réaliser dans le cadre d'un projet.
  2. À l'étape de l'approbation préliminaire du projet, l'estimation des coûts est habituellement fondée sur des données historiques. Des estimations plus détaillées, fondées sur la conception réelle et les coûts actuels de l'industrie, sont par la suite effectuées pour l'approbation définitive du projet.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez lequel des critères n'est pas rempli, le cas échéant :

a) ou b)

1
10. À l'appui de l'atteinte des résultats escomptés, combien des critères suivants sont remplis en ce qui concerne le modèle de prévision des coûts?
  1. La source de fonds a été déterminée.
  2. Les fonds sont engagés (c.-à-d. pouvoir de dépenser).

    La prévision des coûts correspond au financement.

  • = Deux critères sont remplis.
  • = Un des critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
Les fonds sont considérés comme engagés lorsqu'ils sont énoncés dans le plan d'investissement intégré.

Les projets peuvent figurer dans le plan d'investissement intégré uniquement si des fonds y ont été affectés.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez lequel des critères n'est pas rempli, le cas échéant :

a) ou b)

1
11. Est-il possible que le projet accuse des retards? De nombreuses causes peuvent occasionner des retards, comme :
  1. des changements technologiques;
  2. les exigences des organisations participantes;
  3. des facteurs saisonniers;
  4. le besoin d'approbation de politiques;
  5. des influences externes.

    NOTA : QUESTION VISÉE PAR LA TRIPLE CONTRAINTE

    Voir la section sur les questions visées par la triple contrainte pour obtenir de plus amples renseignements.

  • = Nonn, c'est impossible.
  • = Les possibilités de retards sont modérées, et ceux-ci auront de faibles répercussions sur le calendrier.
  • = Les possibilités de retards sont élevées; et ceux-ci auront d'importantes répercussions sur le calendrier.
En raison de leur nature, les projets immobiliers accusent souvent des retards (ils sont notamment dépendants des conditions météorologiques).

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les causes possibles [a), b), c), d) ou e)] pour ce projet.

-
12. Des facteurs géographiques influencent-ils le déroulement du projet? Examinez les énoncés suivants :
  1. Les activités du projet ou les membres de l'équipe sont répartis sur un vaste territoire.
  2. Le projet sera réalisé dans un endroit éloigné ou difficile d'accès.
  • = Aucun énoncé n'est vrai.
  • = Un des énoncés est vrai.
  • = Les deux énoncés sont vrais.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les énoncés qui sont vrais, le cas échéant :

a) et b)

1
13. Des facteurs environnementaux influencent-ils le déroulement du projet?
  • = Non
  • = Oui
Conformément à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale, les projets qui nécessitent une évaluation environnementale détermineront si des facteurs environnementaux risquent d'avoir une incidence sur le projet. Une note de « 5 » doit être attribuée au projet si d'autres exigences environnementales non prescrites par la loi ont été déterminées, comme l'atteinte d'un haut niveau de performance et de durabilité environnementales, et que les marchés, les méthodes et les techniques s'y rattachant ne sont pas encore bien établis et que ces exigences auront une incidence importante sur le déroulement du projet.

P. ex. une note de « 5 » sera probablement attribuée à un projet visant des locaux à bureaux atypiques ou des locaux à usage particulier situés dans un climat nordique pour lequel on doit obtenir la cote Or de la norme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Une note de « 1 » est généralement attribuée aux projets pour lesquels il existe des pratiques bien établies et des marchés accessibles permettant de respecter les exigences environnementales associées à la cote Or de la norme LEED.

1
14. Faut-il prendre certains facteurs socioéconomiques en considération?

P. ex. les retombées industrielles et régionales, les QUESTIONS AUTOCHTONES ou l'APPROVISIONNEMENT ÉCOLOGIQUE.

  • = Non
  • = Oui
Parmi les autres facteurs socioéconomiques, notons la gestion de biens patrimoniaux. Règle générale, une note de « 5 » est attribuée aux projets visés par ces facteurs.

Si une note de « 5 » est attribuée, précisez les facteurs dans la section réservée aux remarques.

1
15. Examinez l'incidence de la disponibilité des installations sur le déroulement du projet.
  • = Des installations appropriées sont disponibles pour mener à bien le projet.
  • = Les installations disponibles ne conviennent pas.
  • = Il n'y a pas d'installations disponibles pour le projet.
Cette question concerne uniquement la phase de mise en œuvre du projet. Elle renvoie, entre autres, à la disponibilité de locaux à bureaux pour l'équipe de projet et à la disponibilité de l'équipement. 1
16. La perception du PUBLIC influence-t-elle le déroulement du projet?
  • = Non
  • = Oui
Les décisions sont principalement fondées sur les besoins opérationnels et ne sont habituellement pas sensibles à l'influence du public.

Les clients ne font pas partie du public.

Exemple d'une exception :

  • Une note de « 5 » devrait être attribuée aux projets visant des sites contaminés ou présentant des facteurs environnementaux importants sur lesquels le public devra être consulté conformément à l'évaluation environnementale.

Si une note de « 5 » est attribuée, veuillez expliquer votre choix dans la section réservée aux remarques.

1
17. Des facteurs relatifs aux AUTOCHTONES (notamment les revendications territoriales) influencent-ils le déroulement du projet?
  • = Non
  • = Oui
Si une note de « 5 » est attribuée, veuillez expliquer votre choix dans la section réservée aux remarques. 1
18. Les exigences en matière de santé et de sécurité augmentent-elles beaucoup la complexité des exigences du projet?
  • = Non
  • = Oui
Une note de « 5 » devrait être attribuée au projet s'il présente des facteurs particuliers en matière de santé et de sécurité qui rendent le projet beaucoup plus complexe, comme la présence d'une quantité considérable d'amiante ou d'autres matières dangereuses, y compris la contamination d'un site pour lequel des mesures d'assainissement doivent être prises.

Si une note de « 5 » est attribuée, veuillez expliquer votre choix dans la section réservée aux remarques.

1
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés à la gestion stratégique de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

2. Risques liés à la gestion stratégique (6 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
19. À quel point le projet s'harmonise-t-il clairement avec le mandat et les résultats attendus du ministère ou de l'organisme?
  • = Le projet est essentiel à l'atteinte des résultats du programme, du ministère ou de l'organisme.
  • = Il y a bonne harmonisation; une contribution indirecte aux résultats du programme, du ministère ou de l'organisme.
  • = Il y a peu d'harmonisation avec les résultats ou les résultats n'ont pas été établis.
Le projet est conforme au SNGP et au plan d'investissement du ministère et de la direction générale. 1
20. Dans quelle mesure ce projet est-il considéré comme étant d'une importance cruciale pour le ministère ou l'organisme?
  • = Priorité jugée essentielle; toutes les ressources nécessaires y seront affectées.
  • = Priorité jugée normale; les ressources pourraient être partagées avec d'autres projets dont la priorité est égale ou plus élevée.

Bien que tous les projets immobiliers partagent des ressources et qu'ils soient perçus comme une priorité normale, ils sont considérés comme essentiels à la gestion du portefeuille immobilier.

Si la décision est prise de faire du projet une priorité critique, s'il vous plaît inclure une justification ou de justification à l'appui.

-
21. À quel point l'analyse de rentabilisation du projet démontre-t-elle la valeur de celui-ci pour l'organisation?

Nota : Les exigences opérationnelles du ministère ou de l'organisme définissent l'analyse de rentabilisation (si elle s'avère nécessaire).

  • = L'analyse de rentabilisation est convaincante; elle démontre de manière poussée la valeur du projet OU aucune analyse de rentabilisation n'est requise.
  • = L'analyse de rentabilisation fait une bonne démonstration de la valeur du projet; certains détails doivent être clarifiés.
  • = L'analyse de rentabilisation ne démontre pas la valeur du projet ou est incomplète.
Règle générale, le rapport d'analyse des investissements permettra de dûment démontrer la valeur du projet pour l'organisation. Ce rapport est un paramètre clé de l'approbation du projet. 1
22. Dans quelle mesure la direction du ministère et les intervenants concernés sont-ils au courant du projet?
  • = Compréhension uniforme, claire et complète du projet à tous les niveaux concernés.
  • = Bonne connaissance générale du projet, de ses incidences et de son budget.
  • = Connaissance minimale du projet aux niveaux concernés de l'organisation.
Dans le cas des projets de très grande envergure, l'établissement de comités de surveillance de la haute direction peut être nécessaire pour qu'une note de « 1 » soit attribuée au projet.

De plus, une note de « 1 » est attribuée aux projets de biens immobiliers pour lesquels il existe un plan de projet ou un arrêté de projet approuvé et élaboré en collaboration avec tous les intervenants clés.

1
23. A-t-on prévu un plan de communication pour le projet?
  • = Oui, il existe un plan de communication pour le projet.
  • = Le plan de communication pour le projet n'est pas encore terminé.
  • = Non, il n'existe pas de plan de communication pour le projet.
Cette exigence est satisfaite lorsque vous remplissez la section Gestion des communications du plan préliminaire de projet et du plan de gestion de projet conformément au SNGP. 1
24. Quelle est la force de l'engagement de l'organisation, de la haute direction, des intervenants, des partenaires et des parrains du projet à l'égard de la réussite du projet et de sa réalisation en temps opportun? Examinez les critères suivants :
  1. Un champion de la haute direction joue un rôle actif.
  2. Les intervenants sont prêts à réaffecter des ressources au besoin.
  3. Un cadre supérieur assure une surveillance.
  4. Les intervenants ont tous confirmé leur engagement.
  • = Les quatre critères sont remplis.
  • = Trois des quatre critères sont remplis.
  • = Deux des quatre critères sont remplis.
  • = Un des quatre critères est rempli.
  • = Aucun critère n'est rempli.
  1. Un champion de la haute direction doit jouer un rôle actif dans tous les projets (responsables ayant un pouvoir d'approbation).
  2. Des ressources doivent être affectées au projet lorsqu'il est inscrit dans le plan d'investissement.
  3. La haute direction exerce une surveillance par l'intermédiaire de conseils d'investissement établis à l'échelle régionale et nationale, lesquels sont chargés d'examiner les projets.
  4. Les projets ne sont pas mis en œuvre sans l'engagement des intervenants.
1
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques lés à l'approvisionnement de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

3. Risques liés à l'approvisionnement (9 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
25. Le document de la stratégie d'approvisionnement du projet :
  • = Traite de toutes les exigences du projet.
  • = Est général et décrit bien les activités d'approvisionnement requises.
  • = Est incomplet ou inapproprié compte tenu du projet.
Le plan de projet doit faire état de la stratégie d'approvisionnement du projet. Cette exigence est normalisée en raison de l'utilisation du SNGP à l'échelle du Ministère. 1
26. Des fournisseurs sont-ils disponibles et disposés à participer à ce projet?
  • = Il existe un certain nombre d'entreprises concurrentes qualifiées sur le marché, prêtes à travailler pour le gouvernement du Canada.
  • = Il y a peu d'entreprises concurrentes qualifiées sur le marché ou certaines d'entre elles hésitent à travailler pour le gouvernement du Canada.
  • = Il n'y a qu'une seule ou aucune entreprise concurrente qualifiée qui peut satisfaire aux exigences.
Une note de « 1 » est généralement attribuée aux projets visant des travaux à réaliser dans la plupart des régions métropolitaines où on prévoit que des fournisseurs qualifiés voudront soumissionner.

Toutefois, si on sait qu'il y a pénurie, une note de « 3 » ou de « 5 » devrait être attribuée, selon le cas.

1
27. Un fournisseur compétent sera-t-il en mesure de fournir les produits, les biens ou les services requis par le projet en temps opportun?
  • = Oui; les produits, les biens ou les services peuvent être fournis rapidement.
  • = Le projet pourrait accuser du retard en raison de la complexité de l'approvisionnement ou de difficultés du fournisseur.
  • = Le faible nombre d'entreprises concurrentes qualifiées, des retards importants dans le processus de demande de propositions ou des difficultés prolongées pourraient avoir de graves conséquences sur les produits livrables, le calendrier ou le budget du projet.
Si on sait que des pénuries pourraient avoir une incidence sur le calendrier, une note de « 3 » ou de « 5 » devrait être attribuée, selon le cas. Tenez compte de la réponse à la question no 11. 1
28. Capacités en matière de passation de marché

Combien des énoncés suivants sont vrais?

  1. Les membres de l'équipe de projet détiennent une expertise en rédaction de devis, de demandes de propositions ou d'énoncés des travaux.
  2. Les membres de l'équipe de projet sont des experts en ce qui concerne les biens ou les services visés par les marchés.
  3. Un processus d'examen ministériel rigoureux visant tous les marchés attribués est en place.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Un des énoncés est vrai.
  • = Aucun des énoncés n'est vrai.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les énoncés qui sont faux, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
1
29. Nombre de marchés

Combien de marchés distincts associés aux PRINCIPAUX PRODUITS LIVRABLES prévoit-on pour ce projet?

  • = Un marché
  • = Deux marchés
  • = Trois marchés
  • = Quatre marchés
  • = Cinq marchés ou plus
Règle générale, les projets comportent plus d'un marché. La note attribuée sera donc supérieure à « 1 ».

Un marché qui vise de nombreux sous-consultants ou sous-traitants est considéré comme un seul marché. Comptez tous les marchés conclus avec des consultants associés à de principaux produits livrables.

Les principaux produits livrables sont les extrants associés au SNGP, comme l'énoncé des exigences, le plan préliminaire de projet, le rapport de faisabilité et le rapport d'analyse des investissements.

-
30. Caractéristiques des marchés

Combien des énoncés suivants sont vrais?

  1. L'entreprise ou la personne qui obtiendra le marché conclura des marchés de sous-traitance avec d'autres entreprises.
  2. Les marchés sont assujettis à des accords commerciaux.
  3. Les résultats du marché dépendent des résultats d'un autre marché.
  • = Aucun des énoncés n'est vrai.
  • = Un des énoncés est vrai.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  1. Pratiquement tous les marchés de services de construction nécessitent le recours à des sous-traitants.
  2. Le marché peut être assujetti à des accords commerciaux (Accord sur le commerce intérieur) s'il :
    • est d'une valeur d'au moins 25 000 $ et porte principalement sur des biens;
    • est d'une valeur d'au moins 100 000 $ et porte principalement sur des services;
    • est d'une valeur d'au moins 100 000 $ et porte sur des travaux de construction
      (Guide des approvisionnements)

    Nota : Considérez un énoncé comme vrai uniquement s'il est vrai pour tous les marchés liés au projet indiqués à la question 29.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les énoncés qui sont faux, le cas échéant : a), b), c)

-
31. Niveau de contrôle exercé sur le choix des fournisseurs et type de marché prévu.

Type de marché :

Nota : Si plus d'une méthode d'approvisionnement est utilisée, choisissez celle qui obtient la note la plus élevée.

  • = Prescrit (fournisseur unique, préavis d'adjudication de contrat)
  • = Commande subséquente à une offre à commandes
  • = Arrangement en matière d'approvisionnement
  • = Appel d'offres public (demande de prix, invitation à soumissionner, demande de propositions)
Règle générale, une note de « 5 » est attribuée, car les contrats font l'objet d'appels d'offres publics.

Dans le cas du renouvellement d'un bail, la note attribuée pourrait être aussi basse que « 1 ».

-
32. Gestion des marchés

Combien des énoncés suivants sont vrais?

  1. Le personnel qui a rédigé le marché participe à sa gestion.
  2. Un processus d'acceptation normalisé est utilisé pour évaluer l'achèvement des travaux (p. ex. examen par les pairs ou examen de l'achèvement des produits livrables).
  3. Les méthodes de communication entre l'autorité chargée du marché et l'entrepreneur sont bien définies et en règle.
  4. Un processus normalisé sert à rendre compte des progrès (p. ex. évaluation ponctuelle, réunion périodique).
  5. Un mécanisme permet de résoudre les différends liés au marché entre les deux parties au sujet de l'achèvement des travaux.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  • = Quatre des énoncés sont vrais.
  • = Trois des énoncés sont vrais.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Un des énoncés est vrai ou aucun énoncé n'est vrai.

Tous les énoncés sont vrais selon les exigences définies par les procédures courantes de passation de marché du Ministère.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les énoncés qui sont faux :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
  4. ____________________
  5. ____________________
1
33. A-t-on fait officiellement appel, au moyen d'une entente de services, à SPAC ou à une autorité contractante déléguée afin d'obtenir un soutien adéquat pour le processus d'approvisionnement?
  • = Oui ou non requis
  • = Une entente est prévue, mais pas encore en place.
  • = Non
  1
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés aux ressources humaines de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

4. Risques liés aux ressources humaines (5 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
34. Votre organisation prévoit-elle une pénurie de personnel ayant les compétences requises pendant une période importante du projet?

Nota : Il peut s'agir de ressources internes ou externes au gouvernement du Canada.

  • = Non
  • = Oui
Règle générale, on dispose de suffisamment de temps pour assurer la planification et l'obtention des ressources.

Une note de « 1 » devrait être attribuée, sauf si le projet doit être réalisé dans un lieu isolé ou une région où de nombreux projets importants sont en cours.

Si une note de « 5 » est attribuée, veuillez préciser votre réponse dans la section réservée aux remarques.

1
35. Comment entrevoit-on la stabilité au sein de l'équipe de projet? Examinez les critères suivants :
  1. Les membres de l'équipe ont déjà travaillé ensemble.
  2. On prévoit un faible taux de roulement.
  3. Il est prévu qu'un remplaçant compétent sera rapidement disponible.
  • = Les trois critères sont remplis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
  1. Comme il est probable que tous les membres de l'équipe aient déjà travaillé à des projets similaires, ce critère est rempli.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les critères qui ne sont pas remplis, le cas échéant :

a), b) et c)

1
36. Engagement des membres de l'équipe de projet

Quel pourcentage des membres de l'équipe est affecté au projet à temps plein?

  • = Plus de 80 %
  • = De 61 % à 80 %
  • = De 41 % à 60 %
  • = De 20 % à 40 %
  • = Moins de 20 % ou ils travaillent tous au projet à temps partiel
Les employés ne sont pas affectés à un projet à temps plein, mais travaillent plutôt à de nombreux projets à la fois. 5
37. Connaissances et expérience

Examinez les critères suivants :

  1. Une approche éprouvée sera utilisée pour ce projet.
  2. On a déjà accompli ce type de projet au gouvernement du Canada.
  3. Le projet utilisera des ressources qui ont déjà été utilisées pour ce type de projet.
  • = Les trois critères sont remplis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les critères qui ne sont pas remplis, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
1
38. Le directeur ou le gestionnaire de projet désigné a-t-il déjà travaillé à un projet de cette envergure et de cette complexité?
  • = Oui
  • = Non
  1
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés aux activités de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

5. Risques liés aux activités (5 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
39. Décrivez les effets globaux du projet sur l'organisation.
  • = Le projet sera compatible avec les processus actuels du ministère ou de l'organisme; il emploiera l'effectif et les compétences disponibles et n'exigera aucun changement majeur à la technologie ou aux autres infrastructures.
  • = Il faudra apporter quelques changements aux processus, aux modèles de dotation ou à la technologie.
  • = Une restructuration importante des processus opérationnels, des besoins en dotation, des relations avec les partenaires et de l'infrastructure s'imposera.
  1
40. Existe-t-il un plan de gestion du changement pour le projet?
  • = Il faudra gérer le changement, et un plan de gestion du changement a été préparé. Ou, il n'existe pas de besoins importants en matière de gestion du changement.
  • = Il faudra gérer le changement, et la préparation d'un plan de gestion du changement est intégrée ou incluse dans le plan de gestion du projet.
  • = Il faudra gérer le changement, mais il n'est pas prévu de préparer un plan de gestion du changement.
Règle générale, une note de « 1 » est attribuée aux projets immobiliers. Une note de « 3 » devrait être attribuée aux projets immobiliers très complexes.

La note de « 5 » n'est pas attribuée aux projets immobiliers.

-
41. Mobilisation du public

Dans quelle mesure la mobilisation du public est-elle nécessaire pour atteindre les résultats escomptés (mobilisation exprimée en nombre de personnes, en durée ou en nombre de groupes participants)?

  • = Aucune participation du public n'est requise pour assurer le succès du projet.
  • = Une participation limitée du public est requise pour assurer le succès du projet.
  • = Une participation modérée du public est requise pour assurer le succès du projet.
  • = Une forte participation du public est requise pour assurer le succès du projet.
Dans certains cas, il est nécessaire de rencontrer (p. ex. au moyen de consultations publiques ou de séances de discussion ouverte) les habitants de la région pour leur présenter la nature du projet proposé et les problèmes de mise en œuvre possibles.

Public = Résidents de la région

1 ou 2
42. Quel est le niveau de risque juridique qu'engendre le projet en raison de nouvelles obligations, exigences réglementaires et modifications législatives?
  • = Aucun examen juridique n'est requis; aucune modification législative n'est requise; le risque lié à l'obligation est faible.
  • = Au moins un événement à risque est susceptible de se produire, entraînant des coûts et du travail sur le plan juridique; un examen juridique a été effectué.
  • = Au moins un événement à risque est susceptible de se produire, entraînant des coûts et du travail sur le plan juridique; aucun examen juridique n'a été effectué.
  • = La probabilité des risques liés à l'obligation et à d'autres aspects juridiques est élevée; des ressources juridiques considérables seront requises durant le projet; la mise en œuvre du projet suppose des modifications législatives; un examen juridique a été effectué.
  • = La probabilité des risques liés à l'obligation et à d'autres aspects juridiques est élevée; des ressources juridiques considérables seront requises durant le projet; la mise en œuvre du projet suppose des modifications législatives; aucun examen juridique n'a été effectué.
En ce qui concerne les processus normalisés de réalisation de projet, l'ensemble des obligations et des risques potentiels devraient être pris en considération pour l'élaboration du contrat. En ce qui a trait aux projets qui comprennent des baux, certains éléments du contrat de location feront l'objet d'un examen juridique. Cependant, le risque global est faible. 1
43. Quel est le niveau de complexité qui découle de la conformité du projet avec les exigences des politiques applicables du Conseil du Trésor, notamment celles sur la sécurité, l'accessibilité, la normalisation des sites Internet et la gestion de l'information gouvernementale?
  • = Le projet n'est assujetti à aucune de ces politiques ou respecte entièrement toutes les politiques applicables.
  • = Les exigences des politiques entraînent certaines difficultés, mais l'équipe de projet dispose des ressources nécessaires pour les régler.
  • = On doute qu'il soit possible de satisfaire aux exigences des politiques tout en respectant le calendrier et le budget.
Une note de « 1 » doit être attribuée aux projets pour lesquels on prévoit obtenir des exemptions à ces exigences. 1
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés à l'intégration de la gestion de projet de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

6. Risques liés à l'intégration de la gestion de projet (6 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
44. Combien des éléments suivants sont définis dans le plan de gestion du projet?
  1. Portée
  2. Coûts
  3. Calendrier
  4. Mécanismes de contrôle du projet
  5. Risques
  6. Produits livrables
  7. Équipe ou compétences
  • = Tous les éléments sont définis.
  • = Cinq ou six éléments sont définis.
  • = Trois ou quatre éléments sont définis.
  • = Un ou deux éléments sont définis.
  • = Aucun plan n'a été élaboré.

Les éléments indiqués sont des exigences types d'un plan de projet. Ces exigences sont normalisées en raison de l'utilisation du SNGP à l'échelle du Ministère.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les éléments qui ne sont pas définis, le cas échéant :

a), b), c), d), e), f), et g)

1
45. Afin de déterminer si l'équipe de projet est suffisamment organisée pour entreprendre un projet de cette envergure, indiquez combien de ces critères sont remplis :
  1. La composition de l'équipe de projet, les niveaux des ressources ainsi que les rôles et les responsabilités sont définis et consignés.
  2. Des ressources sont affectées au projet (c.-à-d. disponibles au besoin).
  3. Les responsabilités des gestionnaires et des chefs de l'équipe de projet ainsi que les autorisations dont ils ont besoin sont définies et consignées.
  • = Les trois critères sont remplis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.

Un arrêté de projet ou un plan de projet devrait faire état de ces exigences.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les critères qui ne sont pas remplis, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
1
46. A-t-on établi un processus de présentation de rapports et de contrôle pour le projet?
  • = Oui
  • = L'élaboration d'un processus de présentation de rapports et de contrôle pour le projet est comprise dans le plan de projet, mais elle n'est pas encore terminée.
  • = Non
Le projet devrait être conforme au SNGP. 1
47. Combien de ces domaines sont ou seront utilisés dans le cadre du projet?
  1. Assurance de la qualité
  2. Gestion des risques
  3. Gestion des résultats
  4. Gestion des enjeux
  • = Les quatre domaines
  • = Trois domaines
  • = Deux domaines
  • = Un domaine
  • = Aucun domaine

Le projet devrait être conforme au SNGP.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les domaines qui ne seront pas utilisés, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
  4. ____________________
1
48. Existe-t-il un plan de gestion des risques, et à quel point des plans d'urgence appropriés ont-ils été prévus afin de faire face aux risques énoncés dans le plan?

Examinez les critères suivants :

  1. Les risques cernés ont été évalués et classés en ordre de priorité.
  2. Des mesures de contrôle et d'atténuation adéquates sont en place pour tous les risques résiduels importants.
  3. Un plan de gestion des risques a été intégré au plan de gestion du projet.

    Nota : Un groupe de gestion des risques de l'organisation devrait être appelé à participer.

  • = Les trois critères sont remplis OU un plan de gestion des risques n'est pas requis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.

Selon le SNGP, un plan de gestion des risques devrait être intégré au rapport d'analyse des investissements ou au plan de projet aux fins de détermination et d'atténuation.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les critères qui ne sont pas remplis, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
1
49. Un processus de gestion de l'information (GI) de niveau approprié est-il prévu ou en place afin de recueillir, de distribuer et de protéger les données pertinentes et importantes sur le projet, notamment les études, les plans de projet, les données de référence et les registres?
  • = Des pratiques de GI très efficaces sont en place ou prévues afin d'appuyer le projet tout au long de sa durée.
  • = Des pratiques de GI standard sont prévues ou en place, et des ressources y sont affectées.
  • = Des pratiques de GI minimales sont prévues ou en place dans le cadre du projet.
  3
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés aux exigences du projet de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

7. Risques liés aux exigences du projet (15 questions)
Question Note Directives et interprétation Note type
50. Combien des énoncés suivants sont vrais?
  1. La solution du projet requiert un haut niveau de disponibilité.
  2. La solution du projet requiert des modifications personnalisées au-delà de la configuration normale.
  3. La solution du projet requiert un haut niveau de qualité du rendement.
  4. La solution du projet requiert un haut niveau de fiabilité.

    Nota : Le terme « solution du projet » désigne le principal extrant du projet.

  • = Aucun énoncé n'est vrai.
  • = Un énoncé est vrai.
  • = Deux énoncés sont vrais.
  • = Trois énoncés sont vrais.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  1. Le niveau de disponibilité des locaux au-delà des heures normales (c.-à-d. en tout temps).
  2. Le degré de personnalisation renvoie aux besoins en aménagement personnalisé qui excèdent les normes actuelles et qui nécessitent des modifications spéciales de l'immeuble de base
    (p. ex. retrait de l'amiante d'un édifice du patrimoine).
  3. Le rendement exigé est supérieur aux normes actuelles en matière de bureaux (p. ex. des exigences élevées en matière de charges et de sécurité).
  4. Le niveau de fiabilité renvoie à des exigences opérationnelles qui sont supérieures aux normes actuelles en matière de bureaux (p. ex. des installations de sécurité importantes).

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les énoncés qui sont faux, le cas échéant :

a), b), c), et d)

Type
1 ou 2

Complexe
4 ou 5

51. En ce qui concerne la définition des exigences du projet, combien des énoncés suivants sont vrais?
  1. Il est possible de définir les exigences en faisant appel à très peu de personnes.
  2. Il est possible de définir les exigences dans un court laps de temps.
  3. Il n'y a que quelques exigences individuelles à définir.
  4. Il n'est pas nécessaire de fournir beaucoup de détails sur les exigences.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  • = Trois des énoncés sont vrais.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Un des énoncés est vrai.
  • = Aucun énoncé n'est vrai.

La portée d'un projet de location dépend du Cadre de gestion des locaux à bureaux, des Normes d'aménagement et des modalités types des baux de SPAC.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les énoncés qui sont faux, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
  4. ____________________
Type
1 ou 2

Bien
4 ou 5

52. Renseignements disponibles pour la planification, l'intégration et l'élaboration

Dans quelle mesure les sources et méthodes disponibles ont-elles été employées et vérifiées en vue d'obtenir de l'information pour ce projet (p. ex. recherches, consultations, ateliers, enquêtes et documents existants)?

  • = Aucune étude de faisabilité n'est requise.
  • = Toutes les sources et méthodes ont été employées, mais elles n'ont pas été vérifiées.
  • = Quelques sources et méthodes ont été employées.
  • = Peu de sources et méthodes ont été employées.
  • = Aucune information n'a été recueillie ou n'est disponible.
Les études de faisabilité ne correspondent pas au rapport de faisabilité du SNGP.

Projet de biens immobiliers
Une note de « 2 » doit être attribuée si des études techniques supplémentaires sont nécessaires.

Projet de location
Une note de « 1 » doit être attribuée aux projets visés par la version « allégée » du SNGP, tandis qu'une note de « 2 » doit être attribuée à tous les autres projets.

-
53. Les exigences opérationnelles ont-elles été validées auprès des utilisateurs au moyen de techniques appropriées, comme des révisions structurées, des ateliers ainsi qu'une vérification et une validation indépendantes?
  • = Oui
  • = La validation est une activité prévue, mais elle n'est pas encore terminée.
  • = Non
Tous les projets devraient être conformes au SNGP. 1
54. A-t-on effectué des études de faisabilité et a-t-on confiance dans les hypothèses présentes dans ces études?

Nota : Des exercices sur les prototypes et la validation de principe font partie des activités de faisabilité.

  • = Des études de faisabilité ne sont pas requises, car aucune des exigences n'est difficile à mettre en œuvre sur le plan technique.
  • = Des études de faisabilité ont été effectuées et les hypothèses formulées sont estimées fiables.
  • = Des études de faisabilité ont été effectuées, mais les hypothèses formulées ne sont pas estimées totalement fiables.
  • = Des études de faisabilité s'imposaient, mais aucune n'a été effectuée.
Reportez-vous à la question 52. -
55. Exigences indéfinissables
(inconnus connus)

Quel pourcentage de tâches est-il impossible de définir entièrement avant l'achèvement de tâches précédentes?

Nota : Il s'agit de tâches qu'on peut comprendre, mais qu'on ne peut pas définir de façon précise sans connaître les résultats d'une tâche précédente.

  • = Moins de 10 %
  • = 20 %
  • = 30 %
  • = 40 %
  • = Plus de 40 %
En ce qui concerne les projets de petite et de moyenne envergure, des spécifications techniques détaillées peuvent être élaborées dans le cadre du déroulement normal du projet, et aucun élément important de la portée du projet n'est inconnu, ce qui aurait pu avoir des répercussions importantes sur les exigences du projet. Une note de « 1 » ou « 2 » est attribuée.

Règle générale, une note de « 4 » ou « 5 » est attribuée aux projets dont certains éléments sont inconnus, comme l'ampleur de la contamination d'un site visé par un projet d'assainissement.

1
56. Dans quelle mesure les exigences du projet sont-elles claires, complètes et communiquées?
  • = Toutes les exigences sont claires, complètes et communiquées.
  • = Jusqu'à 10 % de toutes les exigences ne sont pas complètes ou ne sont pas documentées.
  • = Plus de 10 % de toutes les exigences ne sont pas complètes ou sont ambiguës.
Les exigences des projets devraient être clairement définies.

Si des exigences sont incertaines, une note pouvant aller jusqu'à « 5 » pourrait être attribuée.

1
57. Combien de ces caractéristiques de projet devraient rester stables?
  1. Qualité
  2. Fonctionnalité
  3. Calendrier
  4. Intégration
  5. Conception
  6. Essais

    Nota : Les caractéristiques du projet devraient demeurer inchangées si les exigences du projet sont stables.

  • = Toutes les caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Cinq des six caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Quatre des six caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Trois des six caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Au plus, deux des caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.

Règle générale, une note entre « 1 » et « 3 » est attribuée.

Commentaires obligatoires

Dans la section réservée aux remarques, indiquez les caractéristiques qui devraient changer, le cas échéant :

  1. ____________________
  2. ____________________
  3. ____________________
  4. ____________________
  5. ____________________
  6. ____________________
-
58. D'autres projets dépendent-ils des extrants ou des résultats de ce projet?
  • = Non
  • = Oui
Une note de « 5 » est attribuée si le projet fait partie d'un programme intégré dont les travaux ne peuvent pas commencer avant l'achèvement du projet.

Une note de « 1 » est attribuée si le projet est un événement unique dont les exigences opérationnelles et stratégiques sont limitées.

-
59. Les résultats de ce projet dépendent-ils des extrants ou des résultats d'autres projets?
  • = Non
  • = Oui
Une note de « 1 » est attribuée si le projet évalué n'a pas d'incidence sur d'autres projets et qu'il s'agit d'un événement unique. -
60. Dans quelle mesure le projet doit-il s'intégrer à d'autres projets, systèmes, infrastructures ou organisations (c.-à-d. l'intégration aux éléments externes au projet)?
  • = Peu d'exigences complexes en matière d'intégration; des activités visant à préciser le niveau d'intégration sont prévues dans le plan de gestion du projet.
  • = Bonne compréhension et bonne planification de l'intégration.
  • = Exigences très complexes ou nombreuses en matière d'intégration et planification insuffisante des activités requises.
La réponse à cette question devrait être axée sur les points d'intégration avec d'autres projets.

Règle générale, une note de « 1 » est attribuée s'il n'y a aucun lien de dépendance avec d'autres projets, systèmes, infrastructures ou organisations.

Règle générale, une note de « 3 » est attribuée s'il y a intégration avec des organisations externes au projet.

-
61. Quel niveau d'intégration faut-il atteindre au sein du projet (c.-à-d. l'intégration des composantes du projet)?
  • = Peu d'exigences complexes en matière d'intégration; des activités visant à préciser le niveau d'intégration sont prévues dans le plan de gestion du projet.
  • = Bonne compréhension et bonne planification de l'intégration.
  • = Exigences très complexes ou nombreuses en matière d'intégration et planification insuffisante des activités requises.
La réponse à cette question devrait être axée sur l'intégration au sein du projet.

Règle générale, une note de « 1 » est attribuée aux plus petits projets qui comportent peu d'exigences en matière d'intégration et dont le plan a été achevé.

Règle générale, une note de « 3 » est attribuée aux projets de moyenne et de grande envergure lorsque les exigences en matière d'intégration sont abordées dans le plan.

-
62. En comparaison avec un projet typique de votre organisation, quel adjectif décrit le nombre de tâches, d'éléments ou de produits livrables compris dans la structure de répartition du travail?
  • = Petit
  • = Moyen
  • = Grand
Tous les projets devraient être conformes au SNGP.

Règle générale, une note de « 3 » est attribuée. Cependant, une note de « 1 » peut être attribuée à certains petits projets d'immobilisations ou de fonctionnement et d'entretien.

Par exemple :

  • Petit
    • La plupart des projets de biens immobiliers qui n'ont aucun lien de dépendance avec d'autres systèmes.
    • Projets visant des locaux occupés par un seul client et qui n'ont aucun lien de dépendance avec d'autres projets.
  • Moyen
    • Projets visant des locaux de taille moyenne ou projets de location touchant de multiples locataires.
  • Grand
    • Projets visant des locaux de grande taille ou projets de location touchant de multiples locataires.
-
63. Dépendance entre les tâches (chemin critique)

Le calendrier du projet tient-il compte du chemin critique du projet, notamment des éventualités?

  • = Oui
  • = Non OU aucune analyse du chemin critique n'a été effectuée.
Les énoncés ci-après doivent être vrais :
  • Le chemin critique du projet est consigné par écrit dans un graphique Gantt ou un graphique PERT ou selon la méthode du chemin critique.
  • Des mesures sont prévues en cas de variation du chemin critique.
1
64. Ressources

Quelle incidence le besoin de ressources limitées ou en grande demande a-t-il sur le projet?

Nota : Il peut s'agir de ressources internes ou externes au gouvernement. Les ressources peuvent être des personnes, des biens ou des services. Si des ressources sont limitées à l'interne, mais qu'elles sont disponibles à l'externe, elles ne sont pas considérées comme limitées.

  • = Aucune ressource limitée n'est requise ou la question est sans objet.
  • = Le projet enregistrera de légers retards ou de légers dépassements de coûts en raison de la rareté des ressources.
  • = Le projet enregistrera des retards modérés ou des dépassements de coûts modérés en raison de la rareté des ressources.
  • = Le projet enregistrera d'importants retards ou d'importants dépassements de coûts en raison de la rareté des ressources, et il faudra obtenir une nouvelle approbation du Conseil du Trésor.
  • = Le succès du projet repose essentiellement sur des ressources limitées.
Pour cette question, « ressource » renvoie aux ressources matérielles et humaines (c.-à-d. les personnes possédant les compétences nécessaires pour réaliser les travaux). Par exemple :
  • La disponibilité d'entrepreneurs de couverture dont les services sont souvent très demandés peut avoir des répercussions sur le calendrier du projet, en retarder l'exécution et, par conséquent, entraîner une augmentation des coûts.

    Tenez compte de la réponse à la question no 11.

1-3

Annexe B - Questions de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets et directives
connexes - Projets appuyés par la Technologie de l'information

Les directives connexes aux questions de l'ECRP visent tous les projets appuyés par la TI gérés au sein de SPAC.

Généralités

REMARQUE IMPORTANTE – Il importe de souligner que les évaluations DOIVENT tenir compte de la situation réelle lorsque les projets sont présentés à des fins d'approbation (p. ex. APP, ADP ou APL).

En ce qui a trait aux projets complexes ou de grande envergure, plus particulièrement lorsque des approches non conventionnelles sont élaborées et que les pratiques normalisées actuelles peuvent ne pas être entièrement en place, les questions ne devraient pas être répondues par l'affirmative avant que le document visé soit effectivement achevé ou que l'on ait satisfait à l'exigence en question.

Veillez à ce que les données de base sur le projet soient exactes et à ce qu'elles soient toutes indiquées conformément aux directives ci-après.

Une fois les données de base soumises, les renseignements ci-après seront automatiquement générés par le système :

Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux caractéristiques des projets de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

1. Caractéristiques du projet (18 questions)
Question Note Directives et interprétation
1. À combien s'élève le budget total demandé pour ce projet?

NOTA : QUESTION VISÉE PAR LA TRIPLE CONTRAINTE

Voir la section sur les questions visées par la triple contrainte pour obtenir de plus amples renseignements.

  • = De 1 M$ à 5 M$
  • = De 5 M$ à 10 M$
  • = De 10 M$ à 25 M$
  • = De 25 M$ à 100 M$
  • = Plus de 100 M$
Le « budget total demandé » correspond aux fonds obtenus officiellement à l'étape de proposition, lesquels reflètent les fonds nécessaires pour toutes les phases du projet. Il comprend tous les coûts du projet ainsi que tous les fonds demandés, notamment pour des services professionnels, des logiciels, du matériel, de la formation, des licences et des ressources spécialisées.
2. Quel pourcentage du budget global du projet est consacré à l'approvisionnement?
  • = Aucun approvisionnement n'est requis (répondez « 1 » à toutes les questions de la section 3, Risques liés à l'approvisionnement)
  • = Moins de 25 %
  • = De 26 % à 50 %
  • = De 51 % à 75 %
  • = Plus de 75 %
Règle générale, la majeure partie du budget d'un projet appuyé par la TI est consacrée à l'approvisionnement en biens et en services qui ne sont pas offerts à l'interne.
3. Par rapport au projet typique de votre organisation, lequel des adjectifs suivants décrit le budget total de ce projet?

Nota : Le budget total du projet comprend les coûts d'immobilisations et de fonctionnement.

NOTA : QUESTION VISÉE PAR LA TRIPLE CONTRAINTE

Voir la section sur les questions visées par la triple contrainte pour obtenir de plus amples renseignements.

  • = Petit
  • = Moyen
  • = Grand
 
4. Pendant la période d'activité maximale, combien de personnes devront travailler au projet?

Nota : Ces personnes peuvent travailler au projet à temps plein ou à temps partiel. Il peut s'agir d'employés du gouvernement du Canada et d'entrepreneurs, mais pas des équipes de travail de fournisseurs.

  • = Moins de 10
  • = De 10 à 25
  • = De 26 à 100
  • = De 101 à 250
  • = Plus de 250
Comptez les fonctionnaires et les entrepreneurs qui travaillent au projet et qui sont gérés directement par le personnel de SPAC.
5. Quelle est la durée prévue du projet, de son lancement à sa mise en œuvre?

Nota : Pour connaître les définitions de « lancement » et « de mise en œuvre », consultez le Guide To The Project Management Body of Knowledge.

  • = Moins de 12 mois
  • = De 12 à 24 mois
  • = De 24 à 36 mois
  • = De 36 à 48 mois
  • = Plus de 48 mois
La « durée prévue » s'échelonne de l'étape de début de projet à la fin de l'étape de mise en œuvre du projet (date de mise en service).
6. Portée horizontale (c.-à-d. la portée interministérielle) : combien de ministères ou d'organismes parrainent ou financent le projet?

Nota : Les fournisseurs de services, comme SPAC, et les organismes centraux ne doivent pas être inclus. Ne tenez compte que des ministères et organismes qui parraineront ou qui financeront conjointement le projet.

  • = Le projet ne concerne qu'un ministère ou organisme.
  • = Le projet concerne un autre ministère ou organisme.
  • = Le projet concerne deux autres ministères ou organismes.
  • = Le projet concerne trois autres ministères ou organismes.
  • = Le projet concerne au moins quatre autres ministères ou organismes.
Lorsque SPAC agit en tant que fournisseur de services pour le compte d'un client, ne l'incluez pas. Lorsqu'il finance ou cofinance un projet, incluez-le.
7. Portée du projet

Les résultats du projet modifient ou influencent directement :

  • = Un processus opérationnel d'un secteur
  • = De nombreux processus opérationnels d'un secteur
  • = De nombreux secteurs
  • = De nombreuses directions générales
  • = De nombreux ministères ou organismes
Déterminez l'incidence de la prestation de la solution sur les utilisateurs et les processus opérationnels actuels de l'organisation.
8. La structure de gouvernance proposée ou établie démontre un soutien adéquat pour combien des facteurs suivants?
  1. Représentation appropriée des intervenants et des cadres supérieurs
  2. Processus décisionnels documentés
  3. Rôles, responsabilités et pouvoirs au sein de la structure de gouvernance documentés
  4. Exigences en matière d'information documentées
  • = Tous les facteurs.
  • = Trois des facteurs.
  • = Deux des facteurs.
  • = Un des facteurs.
  • = Aucun des facteurs.
Selon le SNGP, tous les facteurs du projet doivent faire l'objet de mesure de soutien.
9. À l'appui de l'atteinte des résultats escomptés, combien des critères suivants sont remplis en ce qui concerne l'estimation des coûts?
  1. L'évaluation des coûts est établie au niveau des lots de travaux.
  2. L'évaluation se fonde sur des données historiques ou sur des normes de l'industrie, ou les deux.
  • = Deux critères sont remplis.
  • = Un des critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
  1. Un lot de travaux est un groupe de produits livrables d'un projet (habituellement le plus bas niveau d'éléments indiqué dans la structure de répartition du travail d'un projet). L'ensemble des lots de travaux définit la portée globale des travaux à réaliser dans le cadre d'un projet.
  2. À l'étape de l'approbation préliminaire du projet, l'estimation des coûts est habituellement fondée sur des données historiques. Des estimations plus détaillées, fondées sur la conception réelle et les coûts actuels de l'industrie, sont par la suite effectuées pour l'approbation définitive du projet.
10. À l'appui de l'atteinte des résultats escomptés, combien des critères suivants sont remplis en ce qui concerne le modèle de prévision des coûts?
  1. La source de fonds a été déterminée.
  2. Les fonds sont engagés (c.-à-d. pouvoir de dépenser).

    La prévision des coûts correspond au financement.

  • = Deux critères sont remplis.
  • = Un des critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
Les fonds sont considérés comme engagés lorsqu'ils sont énoncés dans le plan d'investissement intégré.

Les projets peuvent figurer dans le plan d'investissement intégré uniquement si des fonds y ont été affectés.

11. Est-il possible que le projet accuse des retards? De nombreuses causes peuvent occasionner des retards, comme :
  1. des changements technologiques;
  2. les exigences des organisations participantes;
  3. des facteurs saisonniers;
  4. le besoin d'approbation de politiques;
  5. des influences externes.

    NOTA : QUESTION VISÉE PAR LA TRIPLE CONTRAINTE

    Voir la section sur les questions visées par la triple contrainte pour obtenir de plus amples renseignements.

  • = Non, c'est impossible.
  • = Les possibilités de retards sont modérées, et ceux-ci auront de faibles répercussions sur le calendrier.
  • = Les possibilités de retards sont élevées; et ceux-ci auront d'importantes répercussions sur le calendrier.
Il est fort probable qu'un projet appuyé par la TI accuse des retards en raison des changements technologiques, des exigences des organisations, secteurs ou directions générales participants, du besoin d'approbation de politiques, du manque de ressources techniques qualifiées ainsi que des exigences de formation visant les ressources.
12. Des facteurs géographiques influencent-ils le déroulement du projet? Examinez les énoncés suivants :
  1. Les activités du projet ou les membres de l'équipe sont répartis sur un vaste territoire.
  2. Le projet sera réalisé dans un endroit éloigné ou difficile d'accès.
  • = Aucun énoncé n'est vrai.
  • = Un énoncé est vrai.
  • = Les deux énoncés sont vrais.
Les facteurs géographiques n'ont pas beaucoup d'incidence ou d'influence sur les projets appuyés par la TI.
13. Des facteurs environnementaux influencent-ils le déroulement du projet?
  • = Non
  • = Oui
Aucun facteur environnemental n'a d'influence ou d'incidence sur les projets appuyés par la TI.
14. Faut-il prendre certains facteurs socioéconomiques en considération?

P. ex. les retombées industrielles et régionales, les questions autochtones ou l'approvisionnement écologique.

  • = Non
  • = Oui
Règle générale, cerner et mesurer les facteurs socioéconomiques touchant un projet appuyé par la TI est rarement possible, et ces activités ne sont pas comprises dans la portée de la prestation de la solution.
15. Examinez l'incidence de la disponibilité des installations sur le déroulement du projet.
  • = Des installations appropriées sont disponibles pour mener à bien le projet.
  • = Les installations disponibles ne conviennent pas.
  • = Il n'y a pas d'installations disponibles pour le projet.
 
16. La perception du public influence-t-elle le déroulement du projet?
  • = Non
  • = Oui
Règle générale, le déroulement d'un projet appuyé par la TI n'est pas influencé par la perception du public, sauf si le projet modifie la méthode d'obtention ou d'inscription visant des biens ou des services destinés à la population.
17. Des facteurs relatifs aux Autochtones (notamment les revendications territoriales) influencent-ils le déroulement du projet?
  • = Non
  • = Oui
 
18. Les exigences en matière de santé et de sécurité augmentent-elles beaucoup la complexité des exigences du projet?
  • = Non
  • = Oui
 
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés à la gestion stratégique de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

2. Risques liés à la gestion stratégique (6 questions)
Question Note Directives et interprétation
19. À quel point le projet s'harmonise-t-il clairement avec le mandat et les résultats attendus du ministère ou de l'organisme?
  • = Le projet est essentiel à l'atteinte des résultats du programme, du ministère ou de l'organisme.
  • = Il y a bonne harmonisation; une contribution indirecte aux résultats du programme, du ministère ou de l'organisme.
  • = Il y a peu d'harmonisation avec les résultats ou les résultats n'ont pas été établis.
 
20. Dans quelle mesure ce projet est-il considéré comme étant d'une importance cruciale pour le ministère ou l'organisme?
  • = Priorité jugée essentielle; toutes les ressources nécessaires y seront affectées.
  • = Priorité jugée normale; les ressources pourraient être partagées avec d'autres projets dont la priorité est égale ou plus élevée.
La priorité des projets est déterminée à la suite de l'approbation de l'énoncé des exigences.

Si la décision est prise de faire du projet une priorité critique, s'il vous plaît inclure une justification ou de justification à l'appui.

21. À quel point l'analyse de rentabilisation du projet démontre-t-elle la valeur de celui-ci pour l'organisation?

Nota : Les exigences opérationnelles du ministère ou de l'organisme définissent l'analyse de rentabilisation (si elle s'avère nécessaire).

  • = L'analyse de rentabilisation est convaincante; elle démontre de manière poussée la valeur du projet OU aucune analyse de rentabilisation n'est requise.
  • = L'analyse de rentabilisation fait une bonne démonstration de la valeur du projet; certains détails doivent être clarifiés.
  • = L'analyse de rentabilisation ne démontre pas la valeur du projet ou est incomplète.
 
22. Dans quelle mesure la direction du ministère et les intervenants concernés sont-ils au courant du projet?
  • = Compréhension uniforme, claire et complète du projet à tous les niveaux concernés.
  • = Bonne connaissance générale du projet, de ses incidences et de son budget.
  • = Connaissance minimale du projet aux niveaux concernés de l'organisation.
Les projets appuyés par la TI font l'objet de rapports présentés à tous les niveaux de gestion concernés, ce qui permet de bien faire connaître le projet aux intervenants.
23. A-t-on prévu un plan de communication pour le projet?
  • = Oui, il existe un plan de communication pour le projet.
  • = Le plan de communication pour le projet n'est pas encore terminé.
  • = Non, il n'existe pas de plan de communication pour le projet.
Selon le SNGP, le plan de communication doit être établi et élaboré dans la section Gestion des communications du plan préliminaire de projet.
24. Quelle est la force de l'engagement de l'organisation, de la haute direction, des intervenants, des partenaires et des parrains du projet à l'égard de la réussite du projet et de sa réalisation en temps opportun? Examinez les critères suivants :
  1. Un champion de la haute direction joue un rôle actif.
  2. Les intervenants sont prêts à réaffecter des ressources au besoin.
  3. Un cadre supérieur assure une surveillance.
  4. Les intervenants ont tous confirmé leur engagement.
  • = Les quatre critères sont remplis.
  • = Trois des quatre critères sont remplis.
  • = Deux des quatre critères sont remplis.
  • = Un des quatre critères est rempli.
  • = Aucun critère n'est rempli.
  1. Un champion de la haute direction doit jouer un rôle actif dans tous les projets (responsables ayant un pouvoir d'approbation).
  2. Des ressources doivent être affectées au projet lorsqu'il est inscrit dans le plan d'investissement.
  3. La haute direction exerce une surveillance par l'intermédiaire de conseils d'investissement établis à l'échelle régionale et nationale, lesquels sont chargés d'examiner les projets.
  4. Les projets ne sont pas mis en œuvre sans l'engagement des intervenants.
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques lés à l'approvisionnement de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

3. Risques liés à l'approvisionnement (9 questions)
Question Note Directives et interprétation
25. Le document de la stratégie d'approvisionnement du projet :
  • = Traite de toutes les exigences du projet.
  • = Est général et décrit bien les activités d'approvisionnement requises.
  • = Est incomplet ou inapproprié compte tenu du projet.
Selon le SNGP, la stratégie d'approvisionnement doit être établie et élaborée dans la section Gestion des approvisionnements du plan préliminaire de projet.
26. Des fournisseurs sont-ils disponibles et disposés à participer à ce projet?
  • = Il existe un certain nombre d'entreprises concurrentes qualifiées sur le marché, prêtes à travailler pour le gouvernement du Canada.
  • = Il y a peu d'entreprises concurrentes qualifiées sur le marché ou certaines d'entre elles hésitent à travailler pour le gouvernement du Canada.
  • = Il n'y a qu'une seule, ou aucune, entreprise concurrente qualifiée qui peut satisfaire aux exigences.
 
27. Un fournisseur compétent sera-t-il en mesure de fournir les produits, les biens ou les services requis par le projet en temps opportun?
  • = Oui; les produits, les biens ou les services peuvent être fournis rapidement.
  • = Le projet pourrait accuser du retard en raison de la complexité de l'approvisionnement ou de difficultés du fournisseur.
  • = Le faible nombre d'entreprises concurrentes qualifiées, des retards importants dans le processus de demande de propositions ou des difficultés prolongées pourraient avoir de graves conséquences sur les produits livrables, le calendrier ou le budget du projet.
 
28. Capacités en matière de passation de marché

Combien des énoncés suivants sont vrais?

  1. Les membres de l'équipe de projet détiennent une expertise en rédaction de devis, de demandes de propositions ou d'énoncés des travaux.
  2. Les membres de l'équipe de projet sont des experts en ce qui concerne les biens ou les services visés par les marchés.
  3. Un processus d'examen ministériel rigoureux visant tous les marchés attribués est en place.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Un des énoncés est vrai.
  • = Aucun des énoncés n'est vrai.
 
29. Nombre de marchés

Combien de marchés distincts associés aux PRINCIPAUX PRODUITS LIVRABLES prévoit-on pour ce projet?

  • = Un marché
  • = Deux marchés
  • = Trois marchés
  • = Quatre marchés
  • = Cinq marchés ou plus
Les « principaux produits livrables » sont les extrants associés au SNGP.
30. Caractéristiques des marchés

Combien des énoncés suivants sont vrais?

  1. L'entreprise ou la personne qui obtiendra le marché conclura des marchés de sous-traitance avec d'autres entreprises.
  2. Les marchés sont assujettis à des accords commerciaux.
  3. Les résultats du marché dépendent des résultats d'un autre marché.
  • = Aucun des énoncés n'est vrai.
  • = Un des énoncés est vrai.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
 
31. Niveau de contrôle exercé sur le choix des fournisseurs et type de marché prévu.

Type de marché :

Nota : Si plus d'une méthode d'approvisionnement est utilisée, choisissez celle qui obtient la note la plus élevée.

  • = Prescrit (fournisseur unique, préavis d'adjudication de contrat)
  • = Commande subséquente à une offre à commandes
  • = Arrangement en matière d'approvisionnement
  • = Appel d'offres public (demande de prix, invitation à soumissionner, demande de propositions)
Règle générale, tous les marchés doivent faire l'objet d'un appel d'offres public.
32. Gestion des marchés

Combien des énoncés suivants sont vrais?

  1. Le personnel qui a rédigé le marché participe à sa gestion.
  2. Un processus d'acceptation normalisé est utilisé pour évaluer l'achèvement des travaux (p. ex. examen par les pairs ou examen de l'achèvement des produits livrables).
  3. Les méthodes de communication entre l'autorité chargée du marché et l'entrepreneur sont bien définies et en règle.
  4. Un processus normalisé sert à rendre compte des progrès (p. ex. évaluation ponctuelle, réunion périodique).
  5. Un mécanisme permet de résoudre les différends liés au marché entre les deux parties au sujet de l'achèvement des travaux.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  • = Quatre des énoncés sont vrais.
  • = Trois des énoncés sont vrais.
  • = Deux des énoncés sont vrais.
  • = Un des énoncés est vrai ou aucun énoncé n'est vrai.
Tous les énoncés sont vrais selon les exigences définies par les procédures normalisées de passation de marché du Ministère.
33. A-t-on fait officiellement appel, au moyen d'une entente de services, à SPAC ou à une autorité contractante déléguée afin d'obtenir un soutien adéquat pour le processus d'approvisionnement?
  • = Oui ou non requis
  • = Une entente est prévue, mais pas encore en place.
  • = Non
 
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés aux ressources humaines de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

4. Risques liés aux ressources humaines (5 questions)
Question Note Directives et interprétation
34. Votre organisation prévoit-elle une pénurie de personnel ayant les compétences requises pendant une période importante du projet?

Nota : Il peut s'agir de ressources internes ou externes au gouvernement du Canada.

  • = Non
  • = Oui
Un plan de gestion des ressources humaines est habituellement élaboré pendant l'étape du plan préliminaire de projet. Le besoin en nouvelles ressources sera déterminé à ce moment. Suffisamment de temps devrait être disponible pour répondre à ce besoin, s'il y a lieu.
35. Comment entrevoit-on la stabilité au sein de l'équipe de projet? Examinez les critères suivants :
  1. Les membres de l'équipe ont déjà travaillé ensemble.
  2. On prévoit un faible taux de roulement.
  3. Il est prévu qu'un remplaçant compétent sera rapidement disponible.
  • = Les trois critères sont remplis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
  1. Les membres de l'équipe peuvent ne pas avoir travaillé ensemble auparavant, mais ils ont probablement travaillé à des projets similaires.
  2. et c. Le roulement de personnel est toujours une éventualité. Toutefois, des remplaçants compétents sont habituellement disponibles rapidement.
36. Engagement des membres de l'équipe de projet

Quel pourcentage des membres de l'équipe est affecté au projet à temps plein?

  • = Plus de 80 %
  • = De 61 % à 80 %
  • = De 41 % à 60 %
  • = De 20 % à 40 %
  • = Moins de 20 % ou ils travaillent tous au projet à temps partiel
 
37. Connaissances et expérience

Examinez les critères suivants :

  1. Une approche éprouvée sera utilisée pour ce projet.
  2. On a déjà accompli ce type de projet au gouvernement du Canada.
  3. Le projet utilisera des ressources qui ont déjà été utilisées pour ce type de projet.
  • = Les trois critères sont remplis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
Si la réalisation ou la gestion du projet est assurée par un tiers, vous devez répondre à la question selon son point de vue.

De plus,

  1. Le projet respectera le SNGP.
  2. Règle générale, les projets appuyés par la TI ont été lancés dans d'autres ministères fédéraux. Cependant, la portée peut être différente.
  3. Règle générale, des ressources qui ont de l'expérience dans la prestation de solutions de TI sont affectées à ces projets.
38. Le directeur ou le gestionnaire de projet désigné a-t-il déjà travaillé à un projet de cette envergure et de cette complexité?
  • = Oui
  • = Non
 
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés aux activités de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

5. Risques liés aux activités (5 questions)
Question Note Directives et interprétation
39. Décrivez les effets globaux du projet sur l'organisation.
  • = Le projet sera compatible avec les processus actuels du ministère ou de l'organisme; il emploiera l'effectif et les compétences disponibles et n'exigera aucun changement majeur à la technologie ou aux autres infrastructures.
  • = Il faudra apporter quelques changements aux processus, aux modèles de dotation ou à la technologie.
  • = Une restructuration importante des processus opérationnels, des besoins en dotation, des relations avec les partenaires et de l'infrastructure s'imposera.
 
40. Existe-t-il un plan de gestion du changement pour le projet?
  • = Il faudra gérer le changement, et un plan de gestion du changement a été préparé. Ou, il n'existe pas de besoins importants en matière de gestion du changement.
  • = Il faudra gérer le changement, et la préparation d'un plan de gestion du changement est intégrée ou incluse dans le plan de gestion du projet.
  • = Il faudra gérer le changement, mais il n'est pas prévu de préparer un plan de gestion du changement.
 
41. Mobilisation du public

Dans quelle mesure la mobilisation du public est-elle nécessaire pour atteindre les résultats escomptés (mobilisation exprimée en nombre de personnes, en durée ou en nombre de groupes participants)?

  • = Aucune participation du public n'est requise pour assurer le succès du projet.
  • = Une participation limitée du public est requise pour assurer le succès du projet.
  • = Une participation modérée du public est requise pour assurer le succès du projet.
  • = Une forte participation du public est requise pour assurer le succès du projet.
 
42. Quel est le niveau de risque juridique qu'engendre le projet en raison de nouvelles obligations, exigences réglementaires et modifications législatives?
  • = Aucun examen juridique n'est requis; aucune modification législative n'est requise; le risque lié à l'obligation est faible.
  • = Au moins un événement à risque est susceptible de se produire, entraînant des coûts et du travail sur le plan juridique; un examen juridique a été effectué.
  • = Au moins un événement à risque est susceptible de se produire, entraînant des coûts et du travail sur le plan juridique; aucun examen juridique n'a été effectué.
  • = La probabilité des risques liés à l'obligation et à d'autres aspects juridiques est élevée; des ressources juridiques considérables seront requises durant le projet; la mise en œuvre du projet suppose des modifications législatives; un examen juridique a été effectué.
  • = La probabilité des risques liés à l'obligation et à d'autres aspects juridiques est élevée; des ressources juridiques considérables seront requises durant le projet; la mise en œuvre du projet suppose des modifications législatives; aucun examen juridique n'a été effectué.
 
43. Quel est le niveau de complexité qui découle de la conformité du projet avec les exigences des politiques applicables du Conseil du Trésor, notamment celles sur la sécurité, l'accessibilité, la normalisation des sites Internet et la gestion de l'information gouvernementale?
  • = Le projet n'est assujetti à aucune de ces politiques ou respecte entièrement toutes les politiques applicables.
  • = Les exigences des politiques entraînent certaines difficultés, mais l'équipe de projet dispose des ressources nécessaires pour les régler.
  • = On doute qu'il soit possible de satisfaire aux exigences des politiques tout en respectant le calendrier et le budget.
Déterminez les politiques qui s'appliquent au projet. Par exemple, si la solution renferme des renseignements personnels, une évaluation des facteurs relatifs à la vie privée doit être réalisée. Indiquez toutes les politiques auxquelles le projet doit se conformer.
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés à l'intégration de la gestion de projet de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

6. Risques liés à l'intégration de la gestion de projet (6 questions)
Question Note Directives et interprétation
44. Combien des éléments suivants sont définis dans le plan de gestion du projet?
  1. Portée
  2. Coûts
  3. Calendrier
  4. Mécanismes de contrôle du projet
  5. Risques
  6. Produits livrables
  7. Équipe ou compétences
  • = Tous les éléments sont définis.
  • = Cinq ou six éléments sont définis.
  • = Trois ou quatre éléments sont définis.
  • = Un ou deux éléments sont définis.
  • = Aucun plan n'a été élaboré.
Les éléments indiqués sont des exigences types d'un plan de projet. Ces exigences sont normalisées en raison de l'utilisation du SNGP à l'échelle du Ministère.
45. Afin de déterminer si l'équipe de projet est suffisamment organisée pour entreprendre un projet de cette envergure, indiquez combien de ces critères sont remplis :
  1. La composition de l'équipe de projet, les niveaux des ressources ainsi que les rôles et les responsabilités sont définis et consignés.
  2. Des ressources sont affectées au projet (c.-à-d. disponibles au besoin).
  3. Les responsabilités des gestionnaires et des chefs de l'équipe de projet ainsi que les autorisations dont ils ont besoin sont définies et consignées.
  • = Les trois critères sont remplis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.
Tous les critères devraient être indiqués dans l'arrêté de projet ou dans le plan préliminaire de projet.
46. A-t-on établi un processus de présentation de rapports et de contrôle pour le projet?
  • = Oui
  • = L'élaboration d'un processus de présentation de rapports et de contrôle pour le projet est comprise dans le plan de projet, mais elle n'est pas encore terminée.
  • = Non
Selon le SNGP, un processus de présentation de rapports et de contrôle doit être établi pour le projet.
47. Combien de ces domaines sont ou seront utilisés dans le cadre du projet?
  1. Assurance de la qualité
  2. Gestion des risques
  3. Gestion des résultats
  4. Gestion des enjeux
  • = Les quatre domaines
  • = Trois domaines
  • = Deux domaines
  • = Un domaine
  • = Aucun domaine
Selon le SNGP, les quatre domaines doivent être utilisés et pris en considération.
48. Existe-t-il un plan de gestion des risques, et à quel point des plans d'urgence appropriés ont-ils été prévus afin de faire face aux risques énoncés dans le plan?

Examinez les critères suivants :

  1. Les risques cernés ont été évalués et classés en ordre de priorité.
  2. Des mesures de contrôle et d'atténuation adéquates sont en place pour tous les risques résiduels importants.
  3. Un plan de gestion des risques a été intégré au plan de gestion du projet.
  • = Les trois critères sont remplis OU un plan de gestion des risques n'est pas requis.
  • = Deux des trois critères sont remplis.
  • = Un des trois critères est rempli.
  • = Aucun des critères n'est rempli.

Nota : Un groupe de gestion des risques de l'organisation devrait être appelé à participer.

Selon le SNGP, un plan de gestion des risques devrait être intégré au rapport d'analyse des investissements ou au plan de projet aux fins de détermination et d'atténuation.
49. Un processus de gestion de l'information (GI) de niveau approprié est-il prévu ou en place afin de recueillir, de distribuer et de protéger les données pertinentes et importantes sur le projet, notamment les études, les plans de projet, les données de référence et les registres?
  • = Des pratiques de GI très efficaces sont en place ou prévues afin d'appuyer le projet tout au long de sa durée.
  • = Des pratiques de GI standard sont prévues ou en place, et des ressources y sont affectées.
  • = Des pratiques de GI minimales sont prévues ou en place dans le cadre du projet.
Selon le SNGP, un plan de GI doit être élaboré à l'aide du modèle de plan de GI de SPAC qui se trouve sur le Portail de la gestion de l'information de SPAC.
Sommaire du tableau

Ce tableau contient les questions relatifs aux Risques liés aux exigences du projet de l'Évaluation de la complexité et des risques des projets, ainsi que les descriptions des notes et les directives connexes.

7. Risques liés aux exigences du projet (15 questions)
Question Note Directives et interprétation
50. Combien des énoncés suivants sont vrais?
  1. La solution du projet requiert un haut niveau de disponibilité.
  2. La solution du projet requiert des modifications personnalisées au-delà de la configuration normale.
  3. La solution du projet requiert un haut niveau de qualité du rendement.
  4. La solution du projet requiert un haut niveau de fiabilité.

Nota : Le terme « solution du projet » désigne le principal extrant du projet.

  • = Aucun des énoncés n'est vrai.
  • = Un énoncé est vrai.
  • = Deux énoncés sont vrais.
  • = Trois énoncés sont vrais.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  1. Pendant combien de temps l'application doit-elle être disponible aux fins d'utilisation (p. ex. s'il s'agit d'une application de TI essentielle à la mission, elle aura un haut niveau de disponibilité et un niveau d'indisponibilité minimal)?
  2. Selon les directives connexes, la configuration des solutions de TI ne doit pas être personnalisée afin de faciliter la normalisation et la réutilisation pangouvernementales. Idéalement, cet énoncé sera faux.
  3. Si la solution doit produire des résultats ou des extrants exacts, complets et reproductibles, elle requiert un haut niveau de qualité du rendement.
  4. Quel est le niveau de solidité et de fiabilité de la solution? Les applications qui requièrent un haut niveau de disponibilité doivent avoir un haut niveau de fiabilité.
51. En ce qui concerne la définition des exigences du projet, combien des énoncés suivants sont vrais?
  1. Il est possible de définir les exigences en faisant appel à très peu de personnes.
  2. Il est possible de définir les exigences dans un court laps de temps.
  3. Il n'y a que quelques exigences individuelles à définir.
  4. Il n'est pas nécessaire de fournir beaucoup de détails sur les exigences.
  • = Tous les énoncés sont vrais.
  • = Trois des énoncés sont vrais.
  • = Deux énoncés sont vrais.
  • = Un énoncé est vrai.
  • = Aucun des énoncés n'est vrai.
Tenez compte de la portée et des objectifs du projet. Quel est le niveau de complexité des exigences de la solution? Si les exigences sont considérables et très détaillées et qu'elles nécessitent la consultation de bon nombre de personnes ou d'intervenants, elles sont généralement considérées comme très complexes.
52. Renseignements disponibles pour la planification, l'intégration et l'élaboration

Dans quelle mesure les sources et méthodes disponibles ont-elles été employées et vérifiées en vue d'obtenir de l'information pour ce projet (p. ex. recherches, consultations, ateliers, enquêtes et documents existants)?

  • = Aucune étude de faisabilité n'est requise.
  • = Toutes les sources et méthodes ont été employées, mais elles n'ont pas été vérifiées.
  • = Quelques sources et méthodes ont été employées.
  • = Peu de sources et méthodes ont été employées.
  • = Aucune information n'a été recueillie ou n'est disponible.
Selon la version « complète » du SNGP, un rapport de faisabilité (étude) est un des produits livrables de l'étape d'identification de projet.
53. Les exigences opérationnelles ont-elles été validées auprès des utilisateurs au moyen de techniques appropriées, comme des révisions structurées, des ateliers ainsi qu'une vérification et une validation indépendantes?
  • = Oui
  • = La validation est une activité prévue, mais elle n'est pas encore terminée.
  • = Non
Les utilisateurs finaux ont-ils participé à la définition des exigences de la solution? Les utilisateurs finaux ont-ils été consultés et mobilisés?
54. A-t-on effectué des études de faisabilité et a-t-on confiance dans les hypothèses présentes dans ces études?

Nota : Des exercices sur les prototypes et la validation de principe font partie des activités de faisabilité.

  • = Des études de faisabilité ne sont pas requises, car aucune des exigences n'est difficile à mettre en œuvre sur le plan technique.
  • = Des études de faisabilité ont été effectuées et les hypothèses formulées sont estimées fiables.
  • = Des études de faisabilité ont été effectuées, mais les hypothèses formulées ne sont pas estimées totalement fiables.
  • = Des études de faisabilité s'imposaient, mais aucune n'a été effectuée.
Selon la version « complète » du SNGP, un rapport de faisabilité (étude) est un des produits livrables de l'étape d'identification de projet.
55. Exigences indéfinissables (inconnus connus)

Quel pourcentage de tâches est-il impossible de définir entièrement avant l'achèvement de tâches précédentes?

Nota : Il s'agit de tâches qu'on peut comprendre, mais qu'on ne peut pas définir de façon précise sans connaître les résultats d'une tâche précédente.

  • = Moins de 10 %
  • = 20 %
  • = 30 %
  • = 40 %
  • = Plus de 40 %
Reportez-vous au plan de gestion du projet, plus précisément à la structure de répartition du travail et au calendrier du projet, pour déterminer les tâches interdépendantes et calculer le pourcentage.
56. Dans quelle mesure les exigences du projet sont-elles claires, complètes et communiquées?
  • = Toutes les exigences sont claires, complètes et communiquées.
  • = Jusqu'à 10 % de toutes les exigences ne sont pas complètes ou ne sont pas documentées.
  • = Plus de 10 % de toutes les exigences ne sont pas complètes ou sont ambiguës.
Est-ce que certaines des exigences sont incertaines? Est-ce que les exigences présumées sont exclues?

Nota : Si toutes les exigences n'ont pas été définies au moment de l'évaluation, fondez votre réponse sur la prochaine étape du projet. Sinon, fondez votre réponse sur l'ensemble du projet.

57. Combien de ces caractéristiques de projet devraient rester stables?
  1. Qualité
  2. Fonctionnalité
  3. Calendrier
  4. Intégration
  5. Conception
  6. Essais

    Nota : Les caractéristiques du projet devraient demeurer inchangées si les exigences du projet sont stables.

  • = Toutes les caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Cinq des six caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Quatre des six caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Trois des six caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
  • = Au plus, deux des caractéristiques des exigences de projet devraient rester stables.
Est-ce que les renseignements actuels sur le projet correspondent aux exigences? Si on prévoit que certaines des exigences changeront parce que des renseignements sont incertains ou incomplets, des caractéristiques du projet seront automatiquement considérées comme instables.

Règle générale, en ce qui concerne les projets appuyés par la TI, les caractéristiques ci-après devraient demeurer stables : calendrier, conception et essais.

58. D'autres projets dépendent-ils des extrants ou des résultats de ce projet?
  • = Non
  • = Oui
 
59. Les résultats de ce projet dépendent-ils des extrants ou des résultats d'autres projets?
  • = Non
  • = Oui
 
60. Dans quelle mesure le projet doit-il s'intégrer à d'autres projets, systèmes, infrastructures ou organisations (c.-à-d. l'intégration aux éléments externes au projet)?
  • = Peu d'exigences complexes en matière d'intégration; des activités visant à préciser le niveau d'intégration sont prévues dans le plan de gestion du projet.
  • = Bonne compréhension et bonne planification de l'intégration.
  • = Exigences très complexes ou nombreuses en matière d'intégration et planification insuffisante des activités requises.
 
61. Quel niveau d'intégration faut-il atteindre au sein du projet (c.-à-d. l'intégration des composantes du projet)?
  • = Peu d'exigences complexes en matière d'intégration; des activités visant à préciser le niveau d'intégration sont prévues dans le plan de gestion du projet.
  • = Bonne compréhension et bonne planification de l'intégration.
  • = Exigences très complexes ou nombreuses en matière d'intégration et planification insuffisante des activités requises.
 
62. En comparaison avec un projet typique de votre organisation, quel adjectif décrit le nombre de tâches, d'éléments ou de produits livrables compris dans la structure de répartition du travail?
  • = Petit
  • = Moyen
  • = Grand
 
63. Dépendance entre les tâches (chemin critique)

Le calendrier du projet tient-il compte du chemin critique du projet, notamment des éventualités?

  • = Oui
  • = Non OU aucune analyse du chemin critique n'a été effectuée.
 
64. Ressources

Quelle incidence le besoin de ressources limitées ou en grande demande a-t-il sur le projet?

Nota : Il peut s'agir de ressources internes ou externes au gouvernement. Les ressources peuvent être des personnes, des biens ou des services. Si des ressources sont limitées à l'interne, mais qu'elles sont disponibles à l'externe, elles ne sont pas considérées comme limitées.

  • = Aucune ressource limitée n'est requise ou la question est sans objet.
  • = Le projet enregistrera de légers retards ou de légers dépassements de coûts en raison de la rareté des ressources.
  • = Le projet enregistrera des retards modérés ou des dépassements de coûts modérés en raison de la rareté des ressources.
  • = Le projet enregistrera d'importants retards ou d'importants dépassements de coûts en raison de la rareté des ressources, et il faudra obtenir une nouvelle approbation du Conseil du Trésor.
  • = Le succès du projet repose essentiellement sur des ressources limitées.