ARCHIVÉE Rapport annuel 2009-2010

Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Activités de recherche sur l'opinion publique au gouvernement du Canada

Volume d'activités en recherche sur l'opinion publique

En 2009-2010, la Direction de la recherche en opinion publique a coordonné 148 projets de recherche sur l'opinion publique sous contrats évalués à 8,3 millions de dollars, ce qui représente une augmentation par rapport aux 131 projets évalués à 8,1 millions de dollars l'année précédente. L'annexe I : Liste des ministères pratiquant la recherche sur l'opinion publique en 2009-2010 contient la liste des ministères ayant fait de la ROP en 2009-1010.

Au total, 21 entrepreneurs ont exécuté de la ROP en 2009-2010. Une liste des entrepreneurs engagés dans la ROP se trouve à l'annexe II : Liste des entrepreneurs pratiquant la recherche sur l'opinion publique en 2009-2010.

Applications de la recherche sur l'opinion publique faite par le gouvernement du Canada

La recherche sur l'opinion publique entreprise par le gouvernement du Canada se divise en trois domaines d'application :

  • Informer les Canadiens et les Canadiennes
    • Recherche publicitaire
    • Élaboration de plans de communication
    • Mise à l'essai de produits de communication
    • Essais de convivialité des sites Web
  • Tenir compte des besoins des Canadiens et des Canadiennes
    • Études de marché
    • Élaboration de la politique
    • Mesure de la qualité du service et de la satisfaction de la clientèle
    • Recherche en matière de politique et de programme
  • Recherche à l'appui d'autres activités gouvernementales
    • Recherche organisationnelle interne

Tableau 1 : Catégories de recherche personnalisée

Ce tableau présente les catégories de recherche personnalisée en recherche sur l'opinion publique pour l'exercice 2009-2010. Il donne la valeur du marché, le pourcentage de la valeur du marché, le nombre de projets et le pourcentage du nombre de projets pour chaque catégorie.
  Valeur du marché En pourcentage de la valeur Nombre de projets En pourcentage du nombre de projets
Informer les Canadiens et les Canadiennes 5 022 512 $ 60 % 96 65 %
Tenir compte des besoins des Canadiens et des Canadiennes 3 234 231 $ 39 % 50 34 %
Recherche à l'appui d'autres activités gouvernementales 49 052 $ 1 % 2 1 %
Total : 8 305 795 $ 100 % 148 100 %

Figure 2 : Pourcentage de la valeur du marché par catégories de recherche personnalisée en 2009-2010

Figure 2 : Pourcentage de la valeur du marché par catégories de recherche personnalisée en 2009-2010

Description texte pour Figure 2 : Pourcentage de la valeur du marché par catégories de recherche personnalisée en 2009-2010 est disponible sur une page séparée.

En 2009-2010, 148 projets étaient réalisés au total. De ce nombre, 96 fournissaient au gouvernement du Canada de l'information sur ses efforts pour aider à garder les Canadiens informés de ses programmes, de ses politiques et de ses services; 50 projets étaient menés pour fournir de l'information en vue de renforcer les politiques et les programmes qui tiennent compte des besoins des Canadiens. Les deux projets restants mettaient l'accent sur la recherche à l'appui d'autres activités gouvernementales.

Informer les Canadiens et les Canadiennes

Le gouvernement a le devoir d'expliquer ses politiques et ses décisions et d'informer les Canadiens et les Canadiennes de ses programmes et de ses services. La ROP aide à faire en sorte que l'information relative aux politiques, aux programmes et aux services soit claire, réaliste et cherche à atteindre le public approprié. La recherche comporte des projets pour :

  • prétester la publicité gouvernementale;
  • post-tester la publicité gouvernementale;
  • mesurer la sensibilisation, les attitudes et les intentions comportementales ayant trait au développement de produits d'information et de véhicules de communication, de même que les concepts se rapportant à ces outils;
  • mettre à l'essai des produits de communication (y compris l'évaluation des concepts, des messages, du contenu et des éléments de conception graphique);
  • élaborer et mettre au point d'autres véhicules d'information comme les guides, les brochures et les sites Web.

Le gouvernement du Canada fait régulièrement des prétests publicitaires associés aux principales campagnes pour s'assurer que les fonds sont judicieusement investis et que les messages sont bien communiqués. Les prétests sont obligatoires pour les campagnes dont l'achat média s'élève à 400 000 $ ou plus.

Les post-tests de la publicité aident à évaluer le rappel et la reconnaissance de la publicité, de même que les changements d'attitude et de comportement résultant des principales campagnes. Les post-tests sont obligatoires pour les campagnes dont l'achat média atteint un million de dollars ou plus. L'information provenant de ces études sert à améliorer la planification et le développement d'autres campagnes d'information.

En 2009-2010, les études effectuées pour aider à informer les Canadiens et les Canadiennes représentaient 60 % de la valeur totale du marché de ROP. Pour un exemple de recherche en développement de stratégie de communication, veuillez consulter L'étude sur les carburants de remplacement et les carburants renouvelables de 2009 de Ressources naturelles Canada dans le chapitre sur les Points saillants des projets de recherche sur l'opinion publique de ce rapport.

Tenir compte des besoins des Canadiens et des Canadiennes

Le gouvernement utilise la ROP pour déterminer le besoin de politiques et de programmes nouveaux ou modifiés. Ce type de recherche aide aussi le gouvernement du Canada à comprendre comment les Canadiens s'identifient à ces politiques et ces programmes. Cela permet au gouvernement de mieux comprendre la perspective du public sur un sujet donné, d'acquérir des connaissances portant sur l'expérience que font les Canadiens de programmes particuliers, et de déterminer les meilleures approches pour joindre les Canadiens. Par conséquent, le développement de programmes personnalisés et d'initiatives de rayonnement aide les Canadiens et les Canadiennes à prendre des décisions éclairées en ce qui concerne leur santé, leur sécurité et leur protection.

Cette catégorie comprend les activités suivantes :

  • Recherche en développement stratégique grâce à laquelle le gouvernement recueille de l'information sur les attitudes et les opinions afin d'élaborer des politiques publiques qui reflètent les besoins et les désirs des Canadiens ou de groupes particuliers d'intervenants touchés par ces politiques.
  • Étude de marché qui comprend la collecte d'information sur les attitudes, les opinions et les attributs d'un produit qui faciliteront la conception et la prestation de programmes et de services et, dans certains cas, les décisions concernant les frais d'utilisation.
  • Examens de la politique et du programme dans lesquels le gouvernement a recours aux sondages et aux groupes de discussion pour évaluer l'efficacité et l'utilité de programmes et de services et les facteurs qui se rapportent à cette utilité.
  • Études sur la qualité du service et la satisfaction de la clientèle qui aident le gouvernement à comprendre les expériences faites par les utilisateurs, leurs intérêts et leurs priorités en matière de services, les domaines clés nécessitant une amélioration ou du changement, les facteurs responsables de la satisfaction de la clientèle, les sources optimales d'information pour les clients, de même que les tendances actuelles et futures.

La recherche sur l'évaluation des programmes et des services permet au gouvernement de suivre les indicateurs de qualité et de service, de faire rapport sur les progrès et les réussites de ses programmes et services, et de déterminer les domaines où une amélioration est possible. En 2009-2010, des projets représentant 39 % du total de la valeur des marchés de ROP ont été réalisés pour cette raison. Pour un exemple de document relatif à la recherche sur l'examen des programmes, veuillez consulter l'étude de Patrimoine canadien intitulée Connaissances des Canadiens et des Canadiennes à l'égard des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 qui se trouve dans le chapitre sur les Points saillants des projets de recherche sur l'opinion publique de ce rapport.

Recherche à l'appui d'autres activités gouvernementales

Cette catégorie comprend la recherche organisationnelle interne comme les sondages auprès des employés ou les groupes de discussion tenus pour aider les ministères du gouvernement du Canada à comprendre les besoins et les attentes de ses employés. Par exemple, durant l'année sur laquelle porte ce rapport, dans le but d'améliorer la qualité de ses services, le gouvernement a mené de la recherche auprès de ses employés pour sonder leurs opinions et mesurer leur satisfaction quant à leur milieu de travail et aux possibilités de perfectionnement professionnel qu'il offre. La recherche aide à créer un environnement de travail plus productif.

En 2009-2010, la recherche à l'appui d'autres activités gouvernementales représentait un pour cent de la valeur totale des marchés de ROP.

Approches à la recherche personnalisée

La recherche personnalisée représente tout le travail de ROP entrepris durant l'exercice 2009-2010. Il s'agit de travail commandé pour des ministères particuliers à l'usage exclusif du gouvernement. Les organismes qui commandent les études détiennent les droits de propriété intellectuelle des rapports et des autres documents générés par chaque projet. Les rapports résultant de tous les projets de recherche personnalisée exécutés pour le gouvernement du Canada sont mis à la disposition des autres organismes fédéraux et du public par l'entremise de Bibliothèque et Archives Canada dans les six mois suivant la fin du travail sur le terrain. La Bibliothèque du Parlement les rend accessibles aux parlementaires et aux médias.

La recherche peut se faire à l'aide d'approches quantitatives et qualitatives ou d'une combinaison des deux.

Recherche quantitative

On utilise une approche quantitative quand des statistiques descriptives ou déductives sont nécessaires. Dans la plupart des cas, les résultats de cette voie de recherche peuvent être généralisés à la population étudiée.

La recherche quantitative sert à :

  • évaluer l'efficacité d'un programme, d'un service ou d'une campagne publicitaire;
  • mesurer la satisfaction de la clientèle;
  • déterminer des segments du marché;
  • faire le suivi des changements dans les attitudes du public, son comportement et l'usage des produits.

La recherche quantitative dépend d'une approche systématique pour recueillir et analyser l'information. L'information est rassemblée grâce à des moyens soigneusement structurés. Cela comporte des sondages téléphoniques, sur l'Internet, des entrevues face à face et des sondages d'entrevue de sortie, des questionnaires envoyés par la poste et des carnets d'autoréponse.

Dans l'année sur laquelle porte ce rapport, 43 % de la recherche se trouvait dans la catégorie de la recherche quantitative.

L'étude de la Défense nationale intitulée La stratégie de défense Le Canada d'abord et l'acquisition de matériel militaire constitue un bon exemple d'étude effectuée à l'aide de méthodes de recherche quantitative. Des détails additionnels sur cette étude sont présentés dans le chapitre sur les Points saillants des projets de recherche sur l'opinion publique du rapport.

Recherche qualitative

Une approche qualitative est utilisée pour mieux connaître les intentions et les perceptions des gens. Elle permet d'explorer leurs opinions sur des sujets particuliers, plus profondément qu'un sondage pourrait généralement le faire.

La recherche qualitative sert à :

  • examiner les connaissances d'un client en ce qui a trait à des produits, des programmes et des services et à l'expérience qu'il en a faite, rassemblant ainsi des renseignements en vue de la création de nouveaux concepts de produits, de programmes et de services;
  • tester la clarté et la compréhension du contenu ou du format d'une publication ou d'un site Web;
  • prétester les concepts d'une campagne de publicité.

L'information découlant de la recherche qualitative ne peut être généralisée à la population étudiée. Les types de méthodologies qualitatives les plus courants comprennent les groupes de discussion, les entrevues personnelles et les discussions en petits groupes.

L'étude de l'Agence canadienne d'inspection des aliments intitulée Essai de convivialité du site Web du Centre des consommateurs, qui fait l'objet d'une description dans le chapitre sur les Points saillants des projets de recherche sur l'opinion publique de ce rapport, a été réalisée à l'aide de méthodes de recherche qualitative.

En 2009-2010, 24 % de la recherche personnalisée appartenait à cette catégorie.

Les projets combinant la recherche quantitative et qualitative représentaient les 33 % restants des projets entrepris au cours de l'exercice.

Tableau 2 : Approches à la recherche personnalisée

Ce tableau présente les approches à la recherche personnalisée en recherche sur l'opinion publique pour l'exercice 2009-2010. Il donne la valeur du marché, le pourcentage de la valeur du marché, le nombre de projets et le pourcentage du nombre de projets pour chaque catégorie.
  Valeur du marché En pourcentage de la valeur du marché Nombre de projets En pourcentage du nombre de projets
Quantitative 3 553 500 $ 43 % 68 46 %
Qualitative 1 990 613 $ 24 % 50 34 %
Combinaison (quantitative/qualitative) 2 761 682 $ 33 % 30 20 %
Total : 8 305 795 $ 100 % 148 100 %

Figure 3 : Approches à la recherche personnalisée

Figure 3 : Approches à la recherche personnalisée

Description texte pour Figure 3 : Approches à la recherche personnalisée est disponible sur une page séparée.

Méthodes d'approvisionnement en recherche sur l'opinion publique

Le gouvernement du Canada utilise diverses méthodes d'approvisionnement pour passer des marchés de recherche sur l'opinion publique. Les offres à commandes ont été établies de façon concurrentielle pour ce qui est des trois principales approches à la recherche personnalisée (qualitative, quantitative et une combinaison des deux). L'annexe IV : Offres à commandes pour la recherche sur l'opinion publique en 2009-2010 contient une liste complète des entrepreneurs ayant des offres à commandes qui étaient en vigueur durant l'exercice 2009-2010.

Les contrats émis grâce aux offres à commandes représentaient 96 % (7 937 835 $) de la valeur totale des marchés de ROP en 2009-2010. La valeur des marchés obtenus par le biais de soumissions publiques (MERX) s'établissait à 97 880 $ ou à un pour cent du total. Les services de recherche spécialisée représentaient 270 081 $ ou trois pour cent du total. Ces services de recherche sont des achats de faible valeur (sous les 25 000 $) qui ne sont pas prévus dans les appels d'offres ou la liste des offres à commandes existantes du gouvernement pour la ROP.

Tableau 3 : Méthodes d'approvisionnement

Ce table présente les méthodes d'approvisionnement en recherche sur l'opinion publique pour l'exercice 2009-2010. Il donne la valeur du marché, le pourcentage de la valeur du marché, le nombre de projets et le pourcentage du nombre de projets pour chaque méthodes.
  Valeur du marché En pourcentage de la valeur du marché Nombre de projets En pourcentage du nombre de projets
Offres à commandes 7 937 835 $ 96 % 129 87 %
Appels d'offres (MERX) 97 880 $ 1 % 2 1 %
Autres méthodes 270 081 $ 3 % 17 11 %
Total : 8 305 795 $ 100 % 148 100 %

Rayonnement géographique des sondages et endroits où ont eu lieu les études faites auprès des groupes de discussion pour le gouvernement du Canada en 2009-2010

La carte intitulée Recherche sur l'opinion publique au gouvernement du Canada en 2009-2010 : Rayonnement géographique des sondages et endroits où se sont réunis les groupes de discussion indique les régions sondées par le gouvernement du Canada en 2009-2010 et les endroits où les groupes se sont rencontrés durant l'année sur laquelle porte le rapport. (Cette information provient d'études entreprises en 2009-2010 pour lesquelles des rapports finaux de ROP étaient disponibles au moment de la publication de ce rapport. Des détails additionnels sur le nombre de groupes de discussion et les endroits où ils se sont rencontrés se trouvent à l'annexe III : Endroits où se sont réunis les groupes de discussion et nombre total d'études réalisées pour le gouvernement du Canada en 2009-2010). Plusieurs sondages téléphoniques comprenaient tous les indicatifs régionaux au Canada. Les résidents de toutes les provinces et des territoires ayant un numéro de téléphone assorti d'un service traditionnel à fil faisaient partie des échantillons.

Rayonnement géographique des sondages et endroits où ont eu lieu les études faites auprès des groupes de discussion pour le gouvernement du Canada en 2009-2010

Une version agrandit et la description texte pour Rayonnement géographique des sondages sont disponible sur une autre page. Il est possible que vous ayez de la difficulté à visualiser cette image en raison de sa dimension.

Cette carte montre les endroits où se sont réunis les groupes de discussion menés pour le gouvernement du Canada en 2009-2010. Les régions ombrées en vert foncé représentent les zones de forte densité de population. Ce sont les régions urbaines et les agglomérations les entourant où, de loin, le plus grand nombre de Canadiens vivent. Les régions en vert moyen représentent les zones de moyenne densité de population où vit une proportion plus petite de Canadiens. Les régions en vert pâle représentent des zones de faible densité de population où vit une proportion relativement petite de la population canadienne.

La carte indique que la vaste majorité des études relatives aux groupes de discussion se sont faites dans les régions ombrées en vert foncé, c'est-à-dire les régions urbaines et les agglomérations les entourant, où réside la majorité de la population canadienne.

Groupes cibles joints

La ROP se fait parmi une grande variété de publics. Le tableau 4 présente 38 groupes cibles précis joints par les études de ROP réalisées en 2009-2010.

Tableau 4 : Groupes cibles joints

  • Acheteurs d'aliments de base
  • Aînés
  • Canadiens atteints de maladies chroniques
  • Canadiens au chômage
  • Canadiens ayant un emploi
  • Canadiens songeant à la retraite
  • Chercheurs d'emplois
  • Consommateurs canadiens
  • Consommateurs et détaillants étrangers
  • Détenteurs de passeport et personnes n'ayant pas de passeport
  • Donateurs de dons de charité
  • Employés du gouvernement du Canada
  • Établissements d'enseignement
  • Étudiants
  • Femmes
  • Femmes enceintes
  • Fournisseurs de soins
  • Fumeurs
  • Gens d'affaires et professionnels
  • Immigrants et nouveaux arrivants
  • Jeunes
  • Mères
  • Minorités visibles
  • Parents
  • Parents avec enfants vivant à la maison
  • Partenaires, clients et parties intéressées
  • Personnes à faible revenu
  • Personnes de métier
  • Personnes handicapées
  • Peuples autochtones
  • Population en général
  • Producteurs
  • Propriétaires de maisons
  • Représentants de l'industrie des voyages et du tourisme
  • Résidents du Nord
  • Utilisateurs de GPS
  • Utilisateurs de l'Internet
  • Voyageurs

Navigation pour Document « ARCHIVÉE La recherche sur l'opinion publique au gouvernement du Canada, Rapport annuel 2009–2010 »