En vedette : Navamar – La stratégie nationale de construction navale du Canada en 2021

Chez Navamar, une entreprise de construction et de réparation navale de Montréal, au Québec, les travaux se sont poursuivis tout au long de l’année 2021 sur les péniches de débarquement à l’appui des nouveaux navires de soutien interarmées (NSI) de la Marine royale canadienne.

Une péniche de débarquement est un petit navire qui permet au personnel, à l’équipement et aux marchandises d’entrer et de sortir du NSI lorsqu’il est impossible d’accoster le long d’un quai ou d’une jetée conventionnelle.

Nous avons discuté avec Grigor Grigorov, directeur de projet chez Navamar, à propos du travail effectué sur ces péniches modulaires, qui permettront au NSI de fonctionner dans des ports où l’infrastructure n’est pas toujours disponible.

Il s’agit d’un projet majeur et important pour Navamar. L’entreprise, qui compte environ 70 personnes, consacre une vingtaine de travailleurs à la production des péniches de débarquement. La fabrication de la première péniche a commencé fin décembre 2020, la majorité des travaux s’étant déroulés en 2021.

Navamar a construit des navires modulaires avec des unités de propulsion similaires dans le passé, et avec cette expérience, a saisi l’occasion de faire partie du projet des NSI. L’entreprise applique maintenant ces connaissances aux péniches de débarquement. En revanche, la conception des péniches elles-mêmes est totalement nouvelle.

Navamar a travaillé avec un sous-traitant en ingénierie, Concept Naval, de Québec, pour élaborer la conception conformément aux exigences de la portée des travaux. La nature modulaire des péniches, dont le poids est inférieur à 6 000 kilogrammes, fait partie de ces exigences.

En septembre 2021, la péniche a subi avec succès un essai de réception en usine et, en octobre, elle a subi avec succès des essais en mer. Les essais en mer représentent une phase d’essai au cours de laquelle les péniches sont utilisées dans des conditions de travail.

Les essais en mer finaux, au cours desquels la péniche sera repeinte aux couleurs de la Marine royale canadienne, devraient avoir lieu au printemps 2022. Les premiers essais en mer, effectués dans le port de Montréal, ont été réalisés sans la peinture.

Grâce aux contrats de soutien pour les NSI, y compris les 4 péniches de débarquement, des années de travail seront effectuées dans des entreprises comme Navamar. La deuxième péniche de débarquement est actuellement en cours de production, et les 4 devraient être achevés d’ici la fin de 2023. Cela signifie un travail stable pour une grande partie de la main-d’œuvre de Navamar.

« Comme pour tous les services, vous avez des hauts et des bas, des pics et des creux », a déclaré Grigor. « Avec des travaux de construction à long terme, cela donne de la stabilité à l’entreprise pour que nous puissions garder un bon volume de travailleurs. »

Des projets comme les péniches de débarquement dépassent également les installations de Navamar à Montréal. Ces projets profitent également aux sous-traitants de l’entreprise. Par exemple, en plus de travailler avec Concept Naval à Québec, la peinture de la péniche de débarquement est actuellement réalisée par une entreprise de peinture locale de Montréal.

L’un des principaux objectifs de la Stratégie nationale de construction navale consiste à stimuler l’industrie maritime au Canada. En attribuant les contrats de construction navale à des entreprises de tout le pays, les travailleurs peuvent trouver des emplois localement, au lieu de devoir déménager comme ils ont pu le faire par le passé.

« Je considère cela comme un gros avantage », a ajouté Grigor. « Des projets comme celui-ci aident Navamar à se développer, et la croissance de Navamar fait croître l’industrie maritime à Montréal. »

Renseignements supplémentaires

Stratégie nationale de construction navale du Canada : Rapport annuel 2021

Autres reportages en vedette

Date de modification :