En vedette : Newdock – La stratégie nationale de construction navale du Canada en 2021

En mars 2021, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a attribué un contrat au nom de la Garde côtière canadienne (GCC) à St. John’s Dockyard (Newdock), à St. John’s, Terre-Neuve, pour les travaux de prolongation de la vie utile des navires Cape Roger et Cygnus, des navires de la GCC qui effectuent des patrouilles en mer pour appuyer la surveillance des pêches et qui sont également disponibles pour des opérations de recherche et sauvetage et d’intervention environnementale sur la côte est.

Le contrat permet de créer ou de maintenir jusqu’à 40 emplois.

Les travaux sur ces navires comprennent :

Le navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Cape Roger est arrivé à Newdock en mai 2021. Au début du radoub, une révision du moteur principal a été effectuée. Le plus gros point restant est le travail sur la tuyauterie dans la salle des machines.

Nous nous sommes entretenus avec Jeff Ivany, gestionnaire de projet chargé de superviser les travaux de prolongation de la vie utile des navires NGCC Cape Roger et NGCC Cygnus.

Pour le chantier naval, il s’agit du premier contrat de prolongation de la vie utile d’un navire dans le cadre duquel 2 navires sont livrés l’un après l’autre. Le travail en soi n’est rien que Newdock n’ait vu auparavant, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de surprises en cours de route. Pour le NGCC Cape Roger, une quantité importante d’acier a été nécessaire et, comme le navire lui-même est plus petit, les zones de travail et l’espace pour le montage des tuyaux étaient plus restreints.

« Quand vous ouvrez un vieux bateau, vous ne savez pas ce que vous allez trouver », a déclaré Jeff.

L’adaptabilité et la capacité à résoudre les problèmes constituent des compétences essentielles dans le monde de la construction navale. Ce sont les choses que Jeff apprécie dans ce secteur. « Ce n’est pas un travail monotone, il y a des défis différents chaque jour. C’est un rythme rapide, et le temps passe très vite. »

Jeff a également évoqué la nature cyclique du travail sur les chantiers navals. Il y a des hauts et des bas avec les ressources et les travailleurs. Des contrats tels que les travaux de prolongation de la vie utile des navires NGCC Cape Roger et NGCC Cygnus permettent à Newdock de conserver une main-d’œuvre constante.

« Ces radoubs plus longs nous permettent de garder un personnel plus stable », a déclaré Jeff. « Globalement, c’est un point positif pour le chantier ».

En outre, les contrats de ce type contribuent à la création de services. À Newdock, les travaux effectués sur les NGCC Roger et Cygnus ont permis au service de tuyauterie, qui compte habituellement une dizaine de travailleurs, d’embaucher du personnel supplémentaire, ce qui porte le service à plus de 20 travailleurs pour ce contrat.

Une certaine sous-traitance locale est nécessaire pour ce projet. Par exemple, Jenkins Power, un fournisseur local de tôles, effectue des travaux sur les cadres des fenêtres et des portes. De plus, la communauté de St. John’s bénéficie de ce type de contrat. Les projets nécessitent tous des fournitures et des consommables, des baguettes de soudage aux gants, qu’ils achètent auprès de fournisseurs locaux.

« Il y a un avantage économique pour les fournisseurs locaux et les sous-traitants locaux », ajoute Jeff.

Pour les prochaines étapes, le NGCC Cape Roger sera sorti du bassin en vue de préparer le navire à accueillir son équipage. Le NGCC Cygnus suivra peu après, son arrivée étant prévue au printemps 2022, et l’équipe de Newdock poursuivra ce travail important pour terminer le contrat.

Rien qu’en 2021, Newdock a travaillé sur un total de 57 projets dans le chantier. Bien qu’ils ne soient pas tous liés à la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), les projets de la GCC en représentent une bonne partie.

Renseignements supplémentaires

Stratégie nationale de construction navale du Canada : Rapport annuel 2021

Autres reportages en vedette

Date de modification :