Survol de l’exercice financier – Stratégie nationale de construction navale : rapport annuel 2016

Navigation pour le Document « Stratégie nationale de construction navale »

Sur cette page

Principales réalisations

Pendant la période visée par le rapport, des progrès ont été réalisés dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale dans les domaines suivants :

Construction de grands navires

Construction de petits navires

Travaux de réparation, de radoub et d’entretien

Améliorations apportées à la stratégie

Bien que la Stratégie nationale de construction navale ait permis de mettre en place une approche plus efficace, mieux planifiée et mieux structurée dans le domaine de la construction navale, la transition vers ce modèle s’est révélée complexe et difficile. Il y avait un certain nombre de défis et des problèmes grandissants liés à la mise en œuvre de la stratégie, y compris :

Toutefois, en 2016, un examen de la stratégie du gouvernement a permis de cerner un certain nombre de ces problèmes. En mai 2016, la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement a annoncé une série d’améliorations importantes visant à faire en sorte que la stratégie atteigne efficacement ses objectifs et relève chacun de ces défis.

La stratégie a été améliorée dans 5 domaines prioritaires :

  1. expertise accrue et surveillance renforcée
  2. capacité interne accrue
  3. planification plus précise
  4. surveillance étroite
  5. transparence et responsabilisation accrues

Expertise accrue et surveillance renforcée

Afin de compléter l’expertise externe et les mesures de surveillance actuelles, comme les examens indépendants de l’établissement des coûts et de la productivité et du rendement des chantiers navals, le gouvernement a retenu les services d’un expert-conseil, qui a fourni des conseils sur les différents aspects de la stratégie, notamment sur la gestion des risques et des programmes, l’analyse comparative et la compétitivité des travaux de construction, ainsi que le rendement et les améliorations opérationnelles.

Plusieurs mécanismes avaient déjà été mis en place afin d’assurer la gestion efficace de la stratégie, notamment des calendriers de programme intégrés, ainsi que des examens indépendants des exigences, de l’établissement des coûts et de la productivité et du rendement des chantiers navals. Cependant, compte tenu de l’importance de la stratégie, la gouvernance et la surveillance ont été améliorées grâce à la création du comité du Cabinet sur l’approvisionnement en matière de défense et le renouvellement du Comité de gouvernance des sous-ministres.

Capacité interne accrue

Après des années d’inactivité relative dans le domaine de l’approvisionnement en matière de construction navale, le gouvernement ne dispose pas de toute la capacité interne requise pour bien gérer des projets de construction navale. La construction navale est une activité complexe, qui s’échelonne sur une longue période et nécessite un personnel dévoué et hautement spécialisé. Par conséquent, pour relever ce défi, le gouvernement prévoit doubler, d’ici 2019, la taille de l’effectif au moyen du recrutement d’autres employés possédant les compétences nécessaires pour gérer tous les aspects de la stratégie, y compris les négociations, la passation de marchés et la gestion de projet, de spécialistes de l’approvisionnement et d’ingénieurs dans les bureaux de projet que la stratégie d’approvisionnement. Déjà, d’autres employés sont recrutés, la formation a été augmentée et un appui externe est donné. Les efforts à venir permettront de s’assurer que les compétences nécessaires sont en place pour soutenir la réalisation de la stratégie.

Planification plus précise

Afin de gérer un projet de l’ampleur de la Stratégie nationale de construction navale, de nouvelles méthodes d’établissement des coûts et une méthode de planification plus précise sont en cours d’élaboration; elles visent à garantir des gains d’efficience et la livraison à temps des navires.

Des estimations des coûts révisées pour la Stratégie nationale de construction navale sont en cours d’élaboration et, une fois mises en œuvre, elles amélioreront la qualité de l’information disponible en vue de mieux présenter les répercussions des risques et des incertitudes sur les estimations de coûts. Des estimations de coûts plus exactes, qui comprennent des réserves pour éventualités, permettront de prendre des décisions d’investissement plus éclairées. En outre, la diffusion périodique de cette information permettra aux ministres de rester à l’affût des estimations des coûts au fil de l’évolution des programmes et des projets.

À l’appui de la stratégie, un certain nombre de tiers experts ont été engagés par le gouvernement pour aider à évaluer les propositions de prix liées à la mise en œuvre de la stratégie et de ses projets, ainsi que pour apporter, au besoin, des conseils, de l’aide et de l’orientation lors de la négociation et de l’exécution de marchés et d’ententes complexes.

Des mesures novatrices sont mises en place grâce à d’importantes séances de consultation et de collaboration menées auprès de l’industrie. Les consultations auprès de l’industrie au sujet de la passation d’un marché de soutien en service pour les Navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) et les Navires de soutien interarmées (NSI) ont entraîné la fusion du soutien en service pour les NPEA et les NSI. Les coûts totaux sont ainsi réduits, et l’industrie marine profite de la plus grande stabilité de la main-d’œuvre.

De plus, en 2016, le projet de Navires de combat de surface canadiens, le plus important de la stratégie, a annoncé un processus d’approvisionnement ouvert et concurrentiel en vue de la sélection d’un modèle de navire de guerre existant et d’une équipe de conception afin de réduire les risques liés à l’intégration et au calendrier et de renforcer la certitude à l’égard des coûts pour le projet.

De toutes ces mesures découlera une approche accélérée et simplifiée pour l’acquisition de la prochaine génération de navires de guerre.

Surveillance étroite

Afin de s’assurer que la stratégie suit son cours et respecte ses objectifs, le gouvernement travaille en étroite collaboration avec des tiers experts et les chantiers navals pour mettre en place un éventail de mesures d’évaluation du rendement. Les évaluations seront réalisées en tenant compte de nombreux facteurs, notamment la rapidité d’exécution des projets et les mesures visant à soutenir l’évaluation du rendement de la production des chantiers navals. En outre, la surveillance des projets et les retombées économiques de ceux-ci permettront au gouvernement de suivre l’état d’avancement de la stratégie ainsi que de relever les lacunes et de les corriger rapidement.

Dans le cadre d’une approche plus générale visant à examiner le rendement global de l’approvisionnement en matière de défense, un cadre de mesure du rendement est en cours d’élaboration. Sa mise en œuvre est prévue pour 2017 et a pour but de recueillir et d’intégrer les renseignements et les analyses nécessaires pour répondre aux questions fondamentales sur le rendement de la stratégie dans l’atteinte de ses objectifs clés. Le présent cadre de mesure du rendement est fondé sur les objectifs de la stratégie. Le rendement sera évalué en fonction du calendrier, du budget et de la portée, du rendement de la production et de l’état du secteur maritime dans l’ensemble, ainsi que des avantages économiques directs et indirects résultant de la construction des navires et des activités connexes. La mise en œuvre complète est prévue pour l’automne 2017.

Transparence et responsabilisation accrues

Le gouvernement du Canada est déterminé à établir un dialogue ouvert et transparent avec la population canadienne à propos de la stratégie. Cela comprend de nouveaux rapports publics sur l’avancement des travaux des principaux entrepreneurs, afin de s’assurer qu’ils remplissent leurs obligations économiques à l’égard du Canada. Afin que les Canadiens et les intervenants soient tenus au courant des plans et de l’avancement des travaux, des rapports annuels et des mises à jour périodiques seront publiés, ce qui permettra d’effectuer le suivi des réalisations, des jalons franchis et des difficultés éprouvées dans le cadre de la stratégie.

Navigation pour le Document « Stratégie nationale de construction navale »

Date de modification :