Un nouveau haut fait pour le chef de file du secteur langagier au Canada

Le 26 juillet 2021, Son Excellence la très honorable Mary May Simon est devenue officiellement la 30e gouverneure générale du Canada. Les Canadiens ont pu suivre la cérémonie d'installation de la nouvelle gouverneure générale non seulement en français et en anglais, mais aussi en American Sign Language, en langue des signes québécoise et en inuktitut. Une réussite qui peut être attribuée au Bureau de la traduction de Services publics et Approvisionnement Canada, dont le travail d'interprétation, de traduction et de terminologie a été remarqué et applaudi.

L'inuktitut à l'honneur

Dès l'annonce de la nomination d'une Autochtone parlant l'inuktitut au poste de gouverneure générale, le Bureau de la traduction a pris contact avec le personnel de Rideau Hall afin de jeter les bases de la prestation des services linguistiques dont madame Simon aurait besoin.

Soucieux de rallier les efforts de communication des divers intervenants, y compris Patrimoine canadien et le Bureau du Conseil privé, le Bureau a suggéré une approche personnalisée axée sur les origines de la nouvelle gouverneure générale. Avec l'aide de ses fournisseurs autochtones, il a offert des conseils avisés en ce qui concerne entre autres les options liées aux dialectes de l'inuktitut, qui varient d'une région à l'autre.

C'est ainsi que pour la première fois, la cérémonie d'installation de la gouverneure générale et les documents l'entourant ont été diffusés en inuktitut, un accomplissement qui a suscité la fierté des 4 interprètes autochtones y ayant participé.

« Ce fut pour moi une grande fierté de faire partie de l'équipe d'interprètes en inuktitut affectée à la cérémonie d'installation de la première Inuk nommée gouverneure générale. »

Deborah Tagornak

« Il s'agit d'un grand pas en avant dans la reconnaissance des peuples autochtones qui contribuent à la nation canadienne. »

Suzie Napayok

« En tant qu'Inuk observant et assistant à l'installation, j'ai été très émue. »

Simona Arnatsiaq

« J'ai été envahie par d'indescriptibles émotions. D'une part, une extrême fierté, et de l'autre, surtout, de l'espoir. L'espoir d'une réconciliation. »

Maggie Putulik

Un incroyable travail d'équipe

La cérémonie d'installation a véritablement été un effort multilingue, les langagiers du Bureau de la traduction en français, en anglais et en langues des signes joignant leurs forces à celles de leurs collègues en langues autochtones afin de rendre l'événement accessible à tous les Canadiens. Une tâche d'envergure qui figurera longtemps parmi les hauts faits de ces professionnels de la langue.

« Il s'agit sans aucun doute d'un moment phare de ma carrière. »

Émilie Vachon, interprète français-anglais

« Ce fut pour moi un grand honneur et une extrême fierté d'avoir travaillé en tant que coordinatrice de l'équipe d'interprétation. »

Marianne Situ, interprète principale responsable des langues autochtones

« Je ressens une grande fierté d'avoir pu contribuer à l'accessibilité de cet événement historique pour l'ensemble de la population canadienne, et particulièrement pour les membres des différentes communautés sourdes à travers le pays. »

Frédérick Trudeau, interprète en langue des signes

Le travail d'équipe et les connaissances langagières des professionnels du Bureau de la traduction ont grandement contribué à la réussite de ce projet. En tant que chef de file du secteur langagier canadien, le Bureau peut être fier d'avoir relevé ce défi avec succès.

Apprenez-en davantage sur les nombreux services et outils linguistiques que le Bureau de la traduction offre aux ministères et organismes fédéraux, au Parlement du Canada ainsi qu'aux Canadiens.

Deux interprètes autochtones assises derrière un bureau.
De gauche à droite : Suzie Napayok et Deborah Tagornak, interprètes en inuktitut attitrées à la diffusion en direct de la cérémonie d'installation, sur les ondes de la CBC.
Une équipe de 7 interprètes.
De gauche à droite : Simona Arnatsiaq, Emilie Vachon, Maggie Putulik, Sevilla Coudari, Bastien Tremblay-Cousineau, Marianne Situ et Pascal Machado, interprètes en inuktitut, en français et en anglais.
Une équipe de 5 personnes.
De gauche à droite : Frédérick Trudeau, Claire Gallant, Maryse Touchette et Catherine Maier, interprètes en langues des signes, et Francesco Folino, conseiller spécial en matière d'accessibilité.
Date de modification :