Gérer l'un des plus gros contrats de construction navale au Canada

Six navires sont actuellement construits pour la Marine royale canadienne dans le cadre du projet des navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique (NPEA). Ce projet s'inscrit dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) est chargé d’établir et de gérer le contrat pour la construction de ces navires. En coulisse, une petite équipe de SPAC s'assure que les conditions du contrat sont respectées.

Partie avant d’un navire en construction sous des grues suspendues

Paul Bowman, le gestionnaire de l'approvisionnement responsable du projet des NPEA depuis un an, travaille à SPAC depuis 2008 et est affecté au projet depuis 3 ans. Bien que ses tâches et ses responsabilités ressemblent à celles de nombreux gestionnaires, son environnement de travail et l'ampleur du projet font vivre à Paul des journées de travail qui sont tout sauf ordinaires.

Son bureau actuel se trouve à l'intérieur du chantier naval d'Irving Shipbuilding Inc. à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Paul y supervise le travail que SPAC consacre à cet important projet de construction intérieure de navires de patrouille de la classe Harry DeWolf. « En gros, je supervise une équipe chargée de gérer divers aspects du contrat, comme l'approbation et la livraison des navires, la garantie, les inspections, les essais et la vérification de la conception. Ce sont des responsabilités très variées », explique-t-il.

Paul travaille également beaucoup sur le terrain. Il visite le chantier pour vérifier que les travaux sont réalisés conformément au contrat. Après avoir vérifié les travaux, il en certifie la réalisation.

Comme un gros jeu de Lego

Vu l'énorme tâche que représente la construction de 6 navires et la nature unique des navires dont a besoin la Marine royale canadienne, l'ampleur et la complexité du contrat en font un projet intéressant et stimulant. « Il s'agit de navires dont la construction exige un effort considérable. Chaque navire est composé de 440 000 pièces et pèse 6 600 tonnes, soit plus que tout ce qui a été livré à la marine en 50 ans. »

Des grues sur rails et sur roues, d'une capacité de 200 tonnes, dominent le chantier naval. Paul fait remarquer que, comme les bureaux de l'équipe sont à l'intérieur du chantier, il peut sentir le mouvement des grues. « On peut sentir la salle de conférence trembler et vibrer chaque fois que les grues se déplacent. Je ne connais aucun autre endroit au Canada où l'on peut faire l'expérience de la construction d'une chose aussi grosse et complexe à l'intérieur. »

Fait intéressant, l'équipe chargée de la construction commence par assembler les modules (qui vont éventuellement former le navire) par le haut, à l’envers. « Pour les travailleurs, il est plus facile d'assembler d'abord les pièces de la partie supérieure, puis de les retourner et de commencer à travailler aux modules plus gros. »

Les pièces des navires sont fabriquées par 3 installations en Nouvelle-Écosse. Deux d’entre elles sont à Dartmouth, et le chantier principal se trouve à Halifax. « C'est comme un gros jeu de Lego », indique Paul. « Les petits morceaux suivent la chaîne de montage jusqu'à ce qu'ils deviennent trois énormes blocs, qui sont ensuite assemblés à l'extérieur. Une fois achevé, le navire est placé sur une barge et abaissé pour lui permettre de glisser sur l'eau. »

Vue de face d’un navire militaire installé sur des supports

Jusqu'à présent, 3 navires ont été livrés. Au total, leur construction a nécessité plus d'un million d'heures de travail. Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf, qui a été le premier grand navire construit dans le cadre du SNCN, a été livré à la Marine royale canadienne le 31 juillet 2020. Le NCSM Margaret Brooke a été livré le 15 juillet 2021, et le NCSM Max Bernays, le 2 septembre 2022.

Consultez le projet des navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique pour en savoir plus sur les navires de patrouille de la classe Harry DeWolf. Apprenez en plus sur les retombées du projet sur l'industrie maritime en jetant un œil à la Stratégie nationale de construction navale.

Dans Nos histoires, vous trouverez plus d’articles sur des employés et des projets de SPAC qui améliorent la vie des Canadiens et des Canadiennes.

Date de modification :