Créer un espace pour la culture autochtone

Œuvres d'art exposées derrière une vitrine.
Exposition des œuvres d'art créées par les élèves de l'école primaire Pierre-Elliott-Trudeau.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à travailler à la réconciliation avec les communautés autochtones. La réconciliation commence par la découverte et l'appréciation de l'histoire et des cultures autochtones. Elle repose non seulement sur la connaissance du passé, mais aussi sur la création de liens pour l'avenir. L'une des façons d'y parvenir consiste à établir un dialogue et des partenariats pour des projets visant les jeunes autochtones. Il faut créer, au sens propre comme au sens figuré, un espace qui encourage la prochaine génération de Canadiens et de Canadiennes à découvrir les formes d'expression artistique traditionnelles.

Les enfants d'une école de Gatineau vont à la découverte du riche patrimoine des Autochtones du Canada

Stephen Ball, enseignant à l'école primaire Pierre-Elliott-Trudeau de Gatineau, a mis sur pied un club d'art au sein de l'école pour y favoriser le dialogue par l'art entre les jeunes Autochtones et non Autochtones. Récemment, il a accompagné un groupe d'élèves âgés de 8 à 12 ans dans la découverte du riche patrimoine des Autochtones du Canada en les aidant à produire une collection d'œuvres d'art.

Pour Stephen, il importait d'en faire une occasion d'apprendre et de s'exprimer par l'art. « Ce projet est une collaboration entre des élèves autochtones et non autochtones qui porte sur l'art des Premières Nations », explique-t-il. « Les élèves autochtones, qui ont joué un rôle de mentor, ont transmis une partie de leur vécu et de leurs traditions au fil du processus de création. »

Le projet visait à promouvoir l'action communautaire dans la région de la capitale nationale, à faire découvrir l'art et la culture autochtones aux élèves et à leur permettre d'exprimer ce qu'ils ont appris en créant des œuvres uniques et variées.

Avec la collaboration de Brookfield Solutions Globales Intégrées (BSGI), Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a pu soutenir ce projet d'apprentissage novateur en mettant à sa disposition un espace pour y exposer les œuvres des élèves du club d'art, à leur grand bonheur. Cet espace se trouve dans l'édifice C.D. Howe, un lieu public et accessible situé au 240, rue Sparks, au centre-ville d'Ottawa.

« Je suis très fier de leurs efforts, de leurs réalisations et des enseignements qu'ils en ont tirés. C'était un projet fantastique dont j'ai été heureux de faire partie », affirme Stephen.

Un groupe d'enfants portants des masques, sur un sofa.
Participants au club d'art de l'école primaire Pierre-Elliott-Trudeau.
Un jeune garçon souriant qui montre son œuvre d'art.
Qayaaq, l'un des artistes inuits du club, est originaire d'Igloolik, au Nunavut, et est en quatrième année.
L'ours sculpté par le jeune garçon de la photo précédente présenté lors de l'exposition.
L'œuvres de Qayaaq exposée à l'édifice C.D. Howe.
Des affiches qui décrivent le contenu de l'exposition.
La fierté suscitée par ce projet se voit dans les affiches d'interprétation qui figurent dans le présentoir.

En mettant un espace de l'édifice C.D. Howe à la disposition de ces jeunes artistes, SPAC espère que les personnes qui verront les œuvres d'art comprendront comment l'art peut favoriser la guérison et susciter la discussion sur la voie de la réconciliation.

Date de modification :