Les peintures de guerre sont retirées de l'édifice du Centre

En vue de la réfection de l'édifice du Centre, Services publics et Approvisionnement Canada a décroché et restauré les huit peintures de guerre qui décoraient la salle du Sénat depuis des décennies. Les peintures ont été déplacées au Musée canadien de la guerre pour la durée du projet de réhabilitation de l'édifice du Centre.

Transcription : Les peintures de guerre sont retirées de l'édifice du Centre

Début de la vidéo

[De la musique joue]

(Texte à l'écran : Services publics et Approvisionnement Canada)

(Texte à l'écran : La vidéo a été enregistrée avant la mise en place des mesures d’éloignement sanitaire du gouvernement du Canada. Les Canadiens sont invités à continuer de suivre les directives de sécurité liées à la COVID-19.)

Il y a huit peintures de guerre dans la salle du Sénat qui datent tout juste d’après la Première Guerre mondiale.

[Plan de quatre tableaux au mur de la chambre du Sénat.]

[Plan d’une partie d’un tableau et de deux sculptures murales de visages.]

[Plan d’un tableau représentant les dommages causés par le feu à l’édifice du Parlement après la Première Guerre mondiale.]

[Plan de Pilar Bryson qui s’adresse à la caméra.]

Elles sont toutes prêtées par le Musée canadien de la guerre au Sénat du Canada. Elles sont donc enlevées, examinées, enroulées et préparées pour être entreposées au Musée canadien de la guerre.

(Texte à l’écran : Pilar Bryson, gestionnaire de projet, Services publics et Approvisionnement Canada.)

[Plan d’ouvriers travaillant près d’échafaudages.]

[Plan de deux ouvriers qui soulèvent et déplacent un tableau.]

(Texte à l’écran : Les tableaux sont déplacés dans le cadre du projet de réhabilitation de l’édifice du Centre.)

[Plan de Pilar Bryson qui s’adresse à la caméra.]

L'objectif est de les retourner lorsque l'édifice du Centre aura été entièrement remis en état. Les restaurateurs abaisseront avec soin l'une des peintures face vers le bas sur le chevalet horizontal et examineront l’endos. Ils travailleront ensuite très soigneusement pour enlever le châssis en bois, le cadre sur lequel la toile a été fixée; nous laisserons les toiles se relâcher. Ensuite, ils les enrouleront très soigneusement sur ces longs et gros tubes.

[Plan de plusieurs ouvriers sur un échafaudage qui abaissent lentement un tableau.]

[Plan d’un tableau face cachée sur une plateforme.]

[Plan de deux ouvriers qui enlèvent délicatement la toile d’un châssis en bois.]

[Plan d’un ouvrier qui utilise délicatement un outil spécial sur la toile.]

[Plan grand angle d’une ouvrière travaillant à une toile.]

[Plan d’ouvriers qui roulent soigneusement la toile sur un grand tube.]

[Panoramique du haut vers le bas d’une grande pièce avec des échafaudages et un tableau face cachée sur une plateforme.]

[Plan de Pilar Bryson qui s’adresse à la caméra.]

Il s'agit d'une occasion unique de s'approcher à ce point des matériaux, de l'édifice lui-même et de se retrouver dans les coulisses de l'édifice du Centre.

[Gros plan de deux ouvriers qui déplacent doucement un tableau.]

(Texte à l’écran : Ce projet s’inscrit dans les efforts déployés par Services publics et Approvisionnement Canada pour remettre en état et moderniser les édifices sur la Colline du Parlement et à proximité.)

[La musique arrête de jouer]

(Texte à l’écran : Suivez-nous : facebook.com/SPAC.PSPC, instagram.com/pspc_spac, twitter.com/SPAC_PSPC, youtube.com/TPSGCanada)

(Signature de Services publics et Approvisionnement Canada)

(Mot-symbole « Canada »)

Fin de la vidéo

Date de modification :