Transformation environnementale sur le site d'un phare isolé

Un phare surplombant un lac

L'archipel des îles Slate se trouve à l'extrémité nord du lac Supérieur, en Ontario. Il aurait été formé par l'impact d'une météorite il y a plusieurs millions d'années. On y retrouve aujourd'hui le plus haut phare du lac Supérieur, soit celui de l'île Patterson qui culmine à quelque 68 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Outre le phare, le site comprend deux habitations ainsi qu'un bâtiment d'alarme antibrouillard, un ancien bâtiment de stockage de mazout et un bâtiment abritant la génératrice au diésel. La plupart de ces structures ont été construites en 1903. Comme beaucoup de bâtiments de cette époque, elles contenaient des substances qui sont aujourd'hui reconnues comme dangereuses.

Pêches et Océans Canada a lancé un projet environnemental visant à éliminer les substances dangereuses de ce site remarquable, à savoir le plomb et l'amiante. Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a appuyé ces initiatives en se chargeant de l'attribution des contrats et en supervisant l'exécution des travaux. La deuxième étape du projet est en cours, avec des mesures de soutien similaires de la part de SPAC.

Ce projet pluriannuel de nettoyage (ou d'assainissement) est nécessaire pour assurer l'exploitation en toute sécurité du phare, maintenant connu comme étant le phare des îles Slate de la Garde côtière canadienne.

Il s'agit d'un projet tout à fait unique compte tenu de l'emplacement du phare, de son âge et de son environnement immédiat. Le projet a des exigences plus grandes qu'il n'y paraît (hélicoptères, barges et séjour sur place).

Assainissement des structures et du sol

Tout projet d'assainissement commence généralement par des études visant à déterminer les meilleures méthodes pour l'aborder.

En l'occurrence, certaines des études revêtaient elles-mêmes un caractère un peu inhabituel.

SPAC a retenu les services d'un ingénieur en structure pour déterminer si les bâtiments historiques pouvaient effectivement résister aux activités envisagées. Par ailleurs, puisque le site n'était accessible que par bateau ou par hélicoptère, il a fallu procéder à une évaluation maritime pour déterminer à partir de quel port continental il fallait procéder. D'autres études ont porté sur la manière de mener le projet avec le moins d'incidences possible sur le paysage naturel et les espèces fauniques vulnérables.

Des machines en activité sur une île, à proximité d'un bateau manœuvrant dans l'eau

Après l'amorce des travaux sur les structures, une équipe de plus de 20 personnes s'est rendue sur place pour enlever toute la peinture au plomb des revêtements extérieurs et appliquer un apprêt scellant essentiel avant de terminer par une nouvelle couche de peinture fraîche. Le calfeutrage qui contenait de l'amiante autour des fenêtres a été remplacé par des produits modernes, et on a construit un nouveau toit pour le bâtiment d'alarme antibrouillard puisque les anciennes tuiles contenaient également de l'amiante.

L'accès difficile aux îles Slate n'a certainement pas simplifié la tâche à l'équipe, qui a dû y vivre et y travailler pendant plusieurs semaines durant deux étés. Tout l'équipement et les matériaux ont dû être transportés par avion ou par barges.

SPAC a récemment attribué un contrat pour l'assainissement du sol à proximité des structures du site. Les sols contaminés seront excavés et transportés (par voie maritime également) pour être éliminés dans des installations appropriées. L'ensemble de l'initiative d'assainissement de ce site s'inscrit dans le cadre du Plan d'action pour les sites contaminés fédéraux.

Une fois les travaux terminés, l'environnement immédiat aura été débarrassé des contaminants accumulés sur le site au fil du temps, et les Canadiens pourront continuer de profiter du phare ainsi que des autres structures en toute sécurité.

Pour en savoir davantage sur les services fournis par SPAC, consultez Services publics et Approvisionnement Canada. Rendez-vous également sur Nos histoires pour y lire des autres articles sur les personnes et les projets de SPAC qui exercent une influence marquante dans la vie des Canadiens.

Date de modification :