Ponts et passages dans la région de la capitale nationale

Sur cette page

Présentation des ponts et des passages

Le gouvernement du Canada est propriétaire des cinq ponts et passages qui enjambent la rivière des Outaouais entre l’Ontario et le Québec.

Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a la responsabilité des ponts et des passages suivants :

La Commission de la capitale nationale (CCN) a la responsabilité des ponts suivants :

le pont du Portage et le pont Champlain

Ces passages sont des liens vitaux entre Ottawa et Gatineau. En 2017, près de 150 000 véhicules et 9 000 piétons et cyclistes ont emprunté les cinq passages chaque jour.

Pour des ponts sécuritaires

SPAC et la CCN travaillent ensemble à la coordination des calendriers de travaux afin de causer le moins de perturbations possible à l’égard de chacun de leurs ponts respectifs.

Régime d’inspection

SPAC est doté d’un régime d’inspection, de surveillance et d’intervention rigoureux pour s’assurer que tous ses ponts et passages sont sécuritaires en tout temps pour les usagers. Il effectue en outre des inspections de routine et programmées.

Il s’agit des inspections suivantes :

  • inspections d’entretien hebdomadaires et mensuelles
  • inspections générales effectuées par des ingénieurs chaque année
  • inspections détaillées effectuées par des ingénieurs tous les quatre ans
  • inspections sous-marines effectuées par SPAC tous les quatre ans.

Si une inspection révèle des problèmes, SPAC prend des mesures immédiates pour les résoudre le plus rapidement possible, car sa priorité absolue est la sécurité de tous les usagers.

Coordination des projets

Nous menons nos projets en concertation avec les villes de Gatineau et d’Ottawa, ainsi que les gouvernements du Québec et de l’Ontario. Nous examinons constamment de nouvelles façons de réduire l’incidence des travaux. Nous collaborons également tous ensemble pour nous assurer que les ponts et les passages ne sont pas tous fermés en même temps.

Fermeture de voies

En raison de projets d’entretien et de réparation qui ont cours, nous devons parfois fermer des voies sur les ponts et les passages.

Consultez la page Web sur les fermetures et les réductions de voies sur les ponts interprovinciaux de la région de la capitale nationale pour planifier vos déplacements.

Entretien des ponts

Le budget de 2019 comprend l’affectation de 80,4 millions de dollars sur 10 ans à la réfection et à l’entretien des ponts et passages suivants :

  • la traverse des Chaudières
  • le pont Alexandra
  • le pont Macdonald-Cartier

Plan pour les ponts et passages

Dans le budget de 2019, le gouvernement s’est aussi engagé à élaborer un plan intégré à long terme pour les passages interprovinciaux. Ce plan vise à intégrer les changements apportés depuis que la CCN a publié la dernière version du plan en 2013, entre autres le train léger sur rail d’Ottawa.

Le plan s’intégrera aux autres plans antérieurs. Ainsi, nous espérons :

  • accroître les avantages d’un transport multimodal durable et bien relié
  • réduire la congestion de la circulation
  • promouvoir une circulation interprovinciale durable des camions

Grâce à une vision commune et à une collaboration stratégique, ce plan vise à accroître la qualité du transport interprovincial intégré et la mobilité durable pour les 30 prochaines années. À cette fin, la Commission de la capitale nationale, qui dirige l’établissement du plan, collaborera avec :

  • les groupes autochtones
  • le gouvernement de l’Ontario
  • le gouvernement du Québec
  • la Ville de Gatineau
  • la Ville d’Ottawa
  • SPAC

Étude pour un nouveau pont

Conformément au budget fédéral de 2019, nous mettons à jour les études techniques réalisées dans le passé par la CCN pour y tenir compte des nouvelles données, dont :  

  • celles sur les transports
  • les plus récentes techniques de modélisation de la qualité de l’air
  • les plans immobiliers et l’utilisation des terres
  • d’autres données socioéconomiques

La mise à jour des études ne comporte aucune recommandation sur un corridor précis.

La mise à jour des études de 2013 abordait seulement les aspects techniques d'un éventuel sixième passage interprovincial. Elle portait sur huit rapports techniques concernant les trois emplacements alors jugés les plus aptes à accueillir un passage interprovincial.

Ces études techniques mises à jour seront prises en compte dans tout aspect considéré par rapport à ce projet. Les travaux de planification à venir comprendront une évaluation des impacts qui comportera une consultation approfondie du public et des intervenants. Ils s'appuieront en outre sur les résultats du Plan intégré à long terme sur les liens interprovinciaux.

Renseignements supplémentaires

Date de modification :