Manège militaire Voltigeurs de Québec

De : Services publics et Approvisionnement Canada

Renseignez-vous sur le projet de reconstruction du Manège militaire Voltigeurs de Québec.

Sur cette page

Aperçu du projet

Emplacement
Québec (Québec)
Trouver le Manège militaire Voltigeurs de Québec sur une carte
Type de projet
Reconstruction
Ministère responsable
Services publics et Approvisionnement Canada
Entreprise de construction
Concepts architecturaux et croquis de reconstruction du Manège, plans et devis : Arcop (maintenant Architecture49 Inc.), DFS Inc., architecture & design, Saint-Gelais Montminy et Associés, architectes
Reconstruction et agrandissement : Pomerleau Inc.
Valeur
104 millions $ (taxes incluses)
État du projet
Terminé le 26 avril 2018

Description du projet

En avril 2008, un incendie a endommagé le Manège militaire Voltigeurs de Québec, qui abritait le plus vieux régiment canadien-français toujours existant. Nous avons reconstruit le Manège militaire en un édifice alliant patrimoine et modernité. Le Manège militaire reconstruit permet de commémorer son histoire militaire tout en offrant des espaces multifonctionnels, disponibles en location pour la tenue d'activités communautaires, culturelles et sociales.

Manège militaire Voltigeurs de Québec (au crépuscule)

Manège militaire Voltigeurs de Québec (au crépuscule) – Photographe : Jonathan Robert

Salle multifonctionnelle

Tout l'espace du bâtiment central a été reconstruit en grande salle multifonctionnelle. La salle est à la fine pointe de la technologie et son acoustique est de grande qualité. De plus, le Manège comporte :

  • un foyer contigu à la salle principale
  • un hall d'accueil
  • un hall commémoratif
  • des vestiaires
  • une cuisine
  • des toilettes publiques
  • locaux de services techniques
Salle multifonctionnelle du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Salle multifonctionnelle du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Photographe : Jonathan Robert

Salle multifonctionnelle du Manège militaire Voltigeurs de Québec (vue partielle)

Salle multifonctionnelle du Manège militaire Voltigeurs de Québec (vue partielle) – Photographe : Jonathan Robert

Salle multifonctionnelle du Manège militaire Voltigeurs de Québec aménagée pour une événement traiteur

Salle multifonctionnelle du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Source: A49

Hall commémoratif et foyer du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Hall commémoratif et foyer du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Photographe : Jonathan Robert

Foyer du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Foyer du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Photographe : Jonathan Robert

Restauration et modernisation

Nous avons en grande partie préservé l'apparence originale du Manège militaire, surtout celle de la toiture et de la façade avant. L’édifice a été agrandi afin de favoriser le maintien des désignations patrimoniales, d'optimiser les installations et de les rendre plus utiles à la communauté ainsi qu'au gouvernement. Nous avons construit une nouvelle section d'apparence contemporaine, adjacent au bâtiment existant. Cette section abrite des bureaux fédéraux, de même qu'un foyer d'accueil du côté des plaines d'Abraham.

Aile Ouest du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Aile Ouest du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Photographe : Jonathan Robert

Le projet du Manège respecte l'engagement du gouvernement quant à la réduction de son empreinte écologique et répond aux normes environnementales applicables.

La proximité des plaines d'Abraham constitue l'un des atouts du Manège. Le terrain a été partiellement réaménagé de manière à développer des espaces verts et à créer une plus grande perméabilité entre la place George-V et les plaines d'Abraham. Une passerelle traversant le Manège relie les 2 espaces. Un stationnement hors sol a été construit à l'arrière du Manège. Autour du stationnement, divers éléments pour commémorer les Voltigeurs de Québec seront aménagés à l'occasion.

Pont entre George-V et les plaines D'Abraham

Pont entre George-V et les plaines D'Abraham – Photographe : Jonathan Robert

Des experts en patrimoine et en architecture de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), de Parcs Canada et du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine ont été consultés lors de la réalisation du concept.

Crête faîtière du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Crête faîtière du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Photographe : Jonathan Robert

Étapes importantes

  • Après l’incendie d’avril 2008, le gouvernement du Canada a procédé au nettoyage du site et aux premiers travaux de préservation de la structure restante. Entre-temps, le régiment des Voltigeurs a été relocalisé dans de nouveaux locaux pour une période de 10 ans
  • 2009 et 2010 : Nous avons mené une série d'activités pour établir le plan d'avenir du Manège militaire :
    • consultations publiques
    • analyse de faisabilité et de rentabilité
    • analyses et études historiques, archéologiques et environnementales
    • expertises structurales après sinistre
  • Juin 2011 : à la suite d'un appel d'offres ouvert et transparent, nous avons attribué un contrat à Arcop (maintenant Architecture49 Inc.), DFS Inc., architecture & design, Saint-Gelais Montminy et Associés, architectes en consortium pour établir des concepts architecturaux et des croquis de reconstruction du Manège, ainsi que les plans et devis
  • Novembre 2012 : le gouvernement du Canada a présenté le concept de reconstruction du Manège militaire Voltigeurs de Québec
  • 2015 : Arcop, DFS Inc., architecture & design, Saint-Gelais Montminy et Associés, architectes en consortium a fourni les plans et devis à SPAC
  • 19 mai 2015 : à la suite d'un appel d'offres ouvert et transparent lancé en janvier 2015, nous avons attribué un contrat à l'entreprise Pomerleau Inc. pour la reconstruction et l'agrandissement du Manège militaire
  • 23 mai 2017 : à la suite d’un appel d’offres, nous avons attribué un contrat pour permettre au public de louer les espaces multifonctionnels du Manège militaire Voltigeurs de Québec
  • 26 avril 2018 : le gouvernement du Canada a officiellement inauguré le Manège militaire Voltigeurs de Québec reconstruit

Vidéo

Restauration du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Cette vidéo présente certaines personnes impliquées dans la restauration du bâtiment historique, ainsi que le travail effectué sur le site.

Transcription de la vidéo : Manège militaire Voltigeurs de Québec

Début de la vidéo

[Musique]

(Texte affiché à l’écran : Restaurer)

(Une plaque commémorative)

(Images archivées de l’incendie du Manège)

(Jean-Benoit Saint-Laurent parle.)

(Texte affiché à l’écran : Jean-Benoit Saint-Laurent, architecte et gestionnaire du programme de conservation du patrimoine, SPAC)

Quand j’ai appris que le Manège était en train de brûler j’étais chez moi et la nouvelle est passée à la télévision. Je suis venu voir l’impact que ça avait sur le patrimoine. C’est vraiment impressionnant de voir un incendie comme celui-là dévaster un bâtiment.

(Jonathan Chouinard parle.)

(Archives des voltigeurs et pompiers militaires durant l’incendie.)

J’étais installé tout près, au Château Laurier et j’observais, comme tous les Voltigeurs, impuissants, les pompiers faire tout ce qu’ils pouvaient de façon défensive.

(Texte affiché à l’écran : Lieutenant-colonel Jonathan Chouinard, ancien commandant des Voltigeurs de Québec)

La bâtisse ce n’est pas le régiment, le régiment continue d’opérer peu importe les conditions, peu importe les installations. Par contre, on a un symbole. Le symbole ce sont nos couleurs, ou nos clairons-tambours.

(Image d’un tableau représentant des Voltigeurs en mission.)

(Jonathan Chouinard montre les clairons et tambours du régiment à une femme)

(Images archivées du lendemain de l’incendie; des membres des Voltigeurs sont sur place)

Une petite équipe supportée par les pompiers, qui s’est infiltrée et monté jusqu’au 3e étage est allée chercher, défoncé la vitrine, allée chercher notre symbole et on a retiré le symbole du régiment avant que tout s’écroule.

(Le Manège en 1887)

(Texte affiché à l’écran : Construit en 1887)

(Jean-Benoit parle.)

Le Manège militaire a été construit en 1887 par l’architecte Eugène-Étienne Taché. Premier bâtiment précurseur du style château au Canada. Le manège militaire est un bâtiment qui a été commandé par le gouvernement canadien pour loger le premier régiment français de réserve officiel au Canada.

(Le Manège juste avant l’incendie)

(Image archivée des Voltigeurs)

La conservation du patrimoine est importante dans toute civilisation. On a trop tendance à vouloir éliminer les traces du passé pour le remplacer par la modernité ou le remplacer par autre chose et lorsqu’on est capable de le faire, mais c’est d’assurer la survie de notre histoire et non juste la survie d’un bâtiment.

(Survol d’un plan d’architecte de la façade du Manège)

(Image numérisée du foyer du Manège)

C’est sûr et certain que travailler sur le projet du manège militaire est probablement le plus gros défi qu’on aura eu à faire, en tout cas pour moi, c’est un projet majeur, c’est complexe.

(Série d’images montrant le manège quasi-détruit : vue aérienne, vue de la façade, vue de l’intérieur, débris au sol et vue du toit)

On a participé à toute l’investigation, l’inspection de l’incendie avec les pompiers du ministère de la Défense pour évaluer la source de l’incendie. Et à partir de ce moment-là, on a commencé à conserver des éléments récupérés au niveau des débris : tous les éléments, la brique, la pierre, même des éléments de bois brulé pour faire, regarder voir s’il y avait possiblement de la récupération à faire ou même la reconstruction à faire à partir d’éléments brulés. Les éléments de cuivre du toit ont tous été récupérés donc en même temps qu’on fait l’inspection de l’incendie on a fait la conservation des éléments architecturaux récupérés au sol.

(Série d’images du manège une fois restauré, vue de l’intérieur, vue de la façade.)

(Jean-Benoit discute avec une femme à l’intérieur du Manège.)

On a reconstruit les éléments architecturaux comme la crête faitière, la toiture, les mâchicoulis, les chenaux, ventilation, les fenêtres passantes pour pouvoir justement assurer la valeur patrimoniale associée à l’image du style château.

(Stéphan Langevin parle.)

(Texte affiché à l’écran : Stéphan Langevin, architecte et concepteur principal, STGM architectes (A49-DFS-STGM))

(Le Manège en flammes)

Lors de l’incendie, premièrement ça été le choc en soirée de voir ces images-là à la télé, de voir s’envoler en fumée un des monuments principaux de la ville de Québec.

(Stéphan discute de plans avec une collègue.)

Architecture 49, DFS et nous avons fait équipe pour l’obtention de ce projet-là. On avait des expertises complémentaires en particulier en patrimoine.

(Stéphan et trois collègues discutent devant un écran sur lequel est affiché un plan du manège.)

(Le Manège en construction)

(La nouvelle salle mécanique moderne du Manège)

(La nouvelle salle multifonctionnelle du Manège)

Le premier défi c’était : « De quelle façon on va réussir à insérer à l’intérieur de cette enceinte-là toute la modernité qu’il faut pour la rendre à la fois fonctionnelle et confortable, tout en gardant l’esprit du Manège? »

(Stéphan entre dans la salle multifonctionnelle par la porte de la salle d’armes et traverse la salle.)

(Le plafond de la salle multifonctionnelle)

(Image informatisée d’un banquet)

À partir du départ, on savait qu’on faisait une salle multifonctionnelle. Ça demande énormément de travail et d’études au niveau scénographique, au niveau acoustique, au niveau éclairage, donc tous ces aspects-là ont été adressés de la bonne façon parce que le client nous a permis de le faire. SPAC a eu l’éclair de génie et l’ouverture d’esprit de nous laisser aller et d’aller jusqu’au bout de l’exercice. Ce qui nous a permis de livrer le projet dans sa forme actuelle.

(Stéphan marche avec une femme sur une passerelle au-dessus de la salle multifonctionnelle.)

Un des aspects dont je suis le plus fier au Manège, je pense que c’est l’ouverture du Manège sur la population. Aujourd’hui, le Manège est devenu, en plus d’un monument public, une des portes d’accès aux Plaines d’Abraham. On a réussi à redonner à la population au-delà d’une image, un nouveau lieu où les gens peuvent se regrouper.

(Série d’images numérisées du Manège une fois terminé : le foyer, le hall commémoratif, la passerelle vers les Plaines d’Abraham)

(Photo aérienne des Plaines d’Abrahams)

(Image de la façade arrière moderne du Manège)

(Jonathan Chouinard parle.)

(Série de deux images montrant des uniformes anciens des voltigeurs exposés dans des boites vitrées)

En reconstruisant l’édifice, en respectant sa valeur patrimoniale, je pense qu’on respecte aussi l’histoire militaire, l’histoire des régiments et l’histoire des gens, des individus qui ont servi notre pays.

(Jean-Benoit marche devant la façade du Manège.)

(Jean-Benoit touche aux pierres de la façade.)

(Image du toit du Manège)

(Image de la façade restaurée du Manège)

Lorsqu’on est à l’extérieur du bâtiment, lorsque je regarde le bâtiment maintenant, j’ai l’impression qu’on a réussi à répondre à Eugène-Étienne Taché sur son concept d’origine et dire : « Wow, on conserve ton bâtiment », et c’est un clin d’œil d’avoir réussi à remettre les éléments sur lequel lui a pensé en 1885.

(Texte affiché à l’écran : SPAC aimerait reconnaître les contributions de STGM architectes, DFS, Architecture 49, Pomerleau, Voltigeurs de Québec ainsi que tous les gens impliqués dans la réalisation de ce projet.)

(La signature de SPAC s’affiche à l’écran.)

[La musique arrête de jouer.]

(Le mot-symbole « Canada » s’affiche à l’écran.)

Fin de la vidéo

Contexte du projet

Le Manège constitue un lieu de mémoire auquel sont associées des valeurs rattachées entre autres à la présence des Voltigeurs de Québec, le plus vieux régiment canadien-français toujours existant, et des Royal Rifles of Canada.

Construit en 1887 et agrandi en 1913, le Manège militaire occupe depuis toujours une place importante dans le paysage de la ville. Il a été construit selon les plans de M. Eugène-Étienne Taché, architecte de Québec.

Son style précurseur de plusieurs autres bâtiments d'importance au Canada a d'ailleurs mené à sa désignation de « lieu historique national du Canada » sur la recommandation de la Commission des lieux et des monuments historiques du Canada. La place George-V, située entre le bâtiment et la Grande Allée côté Nord, fait également partie du lieu historique. L'édifice a aussi été « classé » sur la recommandation du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine. C'est-à-dire qu'il a obtenu la plus haute désignation patrimoniale qui puisse être accordée à un édifice fédéral par le ministre de l'Environnement.

Malgré les dommages qu'il a subis, le bâtiment a conservé une partie de son intégrité architecturale ainsi que la plupart des éléments caractéristiques qui en font un exemple exceptionnel du style château. Le concept architectural favorise la protection du patrimoine ainsi que le respect de l'intégrité architecturale. Il s'inspire d'esquisses élaborées en 1885 par l'architecte du bâtiment d'origine, Eugène-Étienne Taché. Les composantes d'origine du Manège toujours existantes ont été conservées et intégrées à l'édifice.

Terrasse arrière du Manège militaire Voltigeurs de Québec

Terrasse arrière du Manège militaire Voltigeurs de Québec – Source : A49

L'ensemble des travaux et des éléments d'architectures a été conçu dans le respect des façons de faire mondialement reconnues en préservation du patrimoine bâti, dont les normes et les lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. Selon ces normes, les éléments qui n'étaient pas présents avant l'incendie ne cherchent pas à se fondre dans l'architecture existante. Ils sont identifiables comme étant des éléments contemporains de leur époque.

Manège militaire Voltigeurs de Québec

Manège militaire Voltigeurs de Québec – Photographe : Jonathan Robert

Manège militaire Voltigeurs de Québec avant la reconstruction

Manège militaire Voltigeurs de Québec avant la reconstruction – Photographe : Pierre McKenzie

Liens connexes

Renseignements supplémentaires

Communiquer avec les Services immobiliers

Date de modification :