Manège militaire Voltigeurs de Québec

À la suite de l’incendie de 2008, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a reconstruit le Manège militaire Voltigeurs de Québec en un édifice alliant patrimoine et modernité. Le Manège militaire reconstruit permet de commémorer son histoire militaire tout en offrant des espaces multifonctionnels, disponibles en location pour la tenue d'activités communautaires, culturelles et sociales.

L’apparence extérieure d’avant l’incendie a été préservée en grande partie, particulièrement la toiture et la façade avant. Afin de favoriser le maintien des désignations patrimoniales, d'optimiser les installations et de les rendre plus utiles à la communauté ainsi qu'au gouvernement, l’édifice a été agrandi en construisant un nouveau volume d’apparence contemporaine, adjacent au bâtiment existant, pour accueillir des bureaux fédéraux, de même qu’un foyer d’accueil du côté des plaines d’Abraham.

Des experts en patrimoine et en architecture de SPAC, de Parcs Canada et du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine ont été consultés lors de la réalisation du concept. Le concept respecte les préférences exprimées lors de la consultation publique tenue au printemps 2009, ainsi que les recommandations d'une firme spécialisée en biens immobiliers. Ces préférences étaient l'accès du public au site, la vocation historique et commémorative du site, la présence militaire et la protection du patrimoine architectural.

Le projet du Manège respecte l'engagement du gouvernement quant à la réduction de son empreinte écologique et répond aux normes environnementales applicables. L'ensemble du projet a été conçu de façon à minimiser son coût global et à maximiser le rendement énergétique et respecte de hauts standards en ce qui concerne la durabilité des composantes et la longévité de la construction.

Sur cette page

Espaces multifonctionnels

Tout l'espace du bâtiment central, où se trouvait la salle d'exercice avant l'incendie, a été reconstruit en grande salle multifonctionnelle pouvant servir à la tenue d'activités communautaires, culturelles et sociales. D'une superficie d'environ 1 900 m², elle peut accueillir simultanément environ 1 300 personnes, être divisée en deux sections, selon les besoins, et comporte une scène amovible. La conception de cette salle fait appel à la fine pointe de la technologie et une importance a été accordée à la qualité de l'acoustique puisqu'elle servira entre autres à la tenue d'événements.

De plus, le Manège comporte un foyer contigu à la salle principale, un hall d'accueil, un hall commémoratif, des vestiaires, une cuisine, des toilettes publiques, ainsi que des locaux de services techniques.

Le George V service de banquets et traiteur a été mandaté par le gouvernement du Canada pour gérer la salle multifonctionnelle, le foyer et le hall commémoratif et fournir des services de gestion, de promotion et d’optimisation des espaces multifonctionnels, incluant la supervision des événements et la sélection des équipes de personnels et des traiteurs. L’entreprise chargée de la gestion des espaces multifonctionnels versera au gouvernement une partie de ses profits. Pour plus de détails, visitez manegemilitaire.ca.

Liens avec les plaines d'Abraham et stationnement

La proximité des plaines d'Abraham constitue l'un des atouts du Manège. Le terrain a été partiellement réaménagé de manière à développer des espaces verts ainsi qu'une plus grande perméabilité entre la place George-V et les plaines d'Abraham, avec un pont les reliant en traversant le Manège.

Un stationnement hors sol a été construit à l'arrière du Manège, du côté des plaines d'Abraham. Autour du stationnement, on aménagera une place avec jardin qui commémorera les Voltigeurs de Québec.

Une reconstruction dans le respect du patrimoine, de l'intégrité architecturale et de l'environnement

Le concept architectural, tout en n’étant pas une reconstruction à l’identique, favorise de façon optimale la protection du patrimoine ainsi que le respect de l'intégrité architecturale et s'inspire d'esquisses élaborées en 1885 par l'architecte du bâtiment d'origine, Eugène-Étienne Taché. Les composantes d'origine du Manège toujours existantes ont été conservées et intégrées à l'édifice.

L'ensemble des travaux et des éléments d'architectures a été conçu dans le respect des façons de faire mondialement reconnues en préservation du patrimoine bâti, dont les normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. Conformément à ces normes, les nouveaux éléments, c'est-à-dire qui n'étaient pas présents avant l'incendie, tels que le volume adjacent au Manège où sont logés les bureaux fédéraux, ne cherchent pas à se fondre dans l'architecture existante et sont identifiables comme étant des éléments contemporains de leur époque.

Date de modification :