Découvrez les édifices situés près de la Colline du Parlement

Un certain nombre d'édifices situés près de la Colline desservent le Parlement. Apprenez-en davantage sur l'histoire, l'art et l'architecture de ces édifices patrimoniaux.

Sur cette page

100, rue Wellington

Historique

L’édifice situé au 100, rue Wellington, est un bijou architectural qui se démarque par son emplacement unique et son histoire particulière.
Construit entre 1931 et 1932, le bâtiment abritait alors l’ambassade des États-Unis. Il est situé bien en vue, face à la Colline du Parlement. Cet édifice historique présente un style classique des Beaux-Arts et une finition en pierre calcaire. L’édifice a été désigné comme un édifice fédéral du patrimoine « classé » en 1985. Il a hérité de cette désignation en raison :

  • de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural
  • de ses associations historiques

Fait intéressant

Le 100, rue Wellington a été libéré en 1998 lorsque l’ambassade des États-Unis a déménagé à son emplacement actuel.

Architecture

La composition équilibrée de l’édifice s’articule autour de l’entrée centrale. La façade principale présente :

  • des détails finement sculptés dans la pierre calcaire
  • des piliers d’entrée et des grilles en fer
  • des arches et des luminaires
  • des portes d’entrée en bois
  • des fenêtres à vitrage multiple qui s’ouvrent et se referment

L’édifice présente des éléments patrimoniaux caractéristiques, notamment :

  • des murs revêtus de marbre
  • l’ascenseur d’origine datant des années 1930
  • des panneaux d’acajou à profusion

Le caractère spacieux du bâtiment est mis en valeur par les nombreuses fenêtres sur trois de ses côtés, qui laissent pénétrer la lumière du jour. Ces fenêtres offrent aussi des vues saisissantes et uniques de la Colline du Parlement.

Utilisation future de l’édifice

Le 21 juin 2017, à l’issue d’un vaste processus de consultation, le gouvernement du Canada a annoncé que le 100, rue Wellington deviendra un espace pour les peuples autochtones.

Voir image agrandie de l'édifice 100 rue Wellington orné de trois bannières illustrant des personnes et des objets autochtones.
Voir image agrandie d'une photographie historique en noir et blanc qui montre l’édifice au 100, rue Wellington en cours de construction.

Édifice de la Justice

L’édifice de la Justice comprend les bureaux de 85 députés et de leur personnel. Il est situé au 284, rue Wellington, à l’ouest de la Colline du Parlement.

Projets actuels

Des réparations de maçonnerie sont en cours sur le bâtiment jusqu’à l’hiver 2019. De plus, les dalots souterrains seront remplacés et des membranes imperméables seront installées, de sorte qu’il y aura des constructions visibles à l’extérieur jusqu’en 2022.

En 2018, les fenêtres, les toits et certains escaliers extérieurs ont été réparés.

Historique

L’édifice de la Justice a été construit de 1935 à 1938.

Initialement, l’édifice de la Justice fournissait des locaux de travail et d’habitation à la Gendarmerie royale du Canada. De 1998 à 2001, il a été rénové pour y accueillir les bureaux de quelques députés et de leur personnel.

En 1988, l’édifice de la Justice a été désigné édifice fédéral du patrimoine reconnu. Il a reçu cette distinction en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Fait intéressant

L’édifice de la Justice a été érigé sur la rue Wellington parce que le gouvernement fédéral voulait en faire une grande avenue digne d’une capitale nationale. Cela faisait d’ailleurs partie des objectifs des études de planification réalisées par le gouvernement fédéral entre 1904 et 1938.

Architecture

L’architecture de l’édifice de la Justice arbore le style Château, à l’instar de bon nombre de grands hôtels de l’époque. Elle se base sur les conceptions des architectes C.J. Burritt et Allan Horwood, sous la supervision de l’architecte en chef Thomas Fuller.

Voir image agrandie de l'édifice de la Justice.
Voir image agrandie de d'une photo historique de l'édifice de la Justice en construction.

Édifice de La Bravoure

L’édifice de la Bravoure abrite temporairement les bureaux de 62 députés et de leur personnel. Il est utilisé ainsi pendant que les édifices de la Colline du Parlement sont rénovés.

Historique

Construit en 1972, cet édifice est l’endroit tout indiqué pour accueillir des locaux temporaires. Il est situé au 151, rue Sparks, tout près de la Colline du Parlement.

Avant que l’édifice soit utilisé par la Chambre des communes, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) y a fait des rénovations . Le ministère a entre autres modernisé la façade extérieure ainsi que les systèmes mécaniques et électriques. Trois nouvelles salles de réunion ont aussi été ajoutées.  Les députés ont emménagé dans leurs bureaux en décembre 2010.

Honorer nos troupes

Le 8 mai 2014, à la veille de la ARCHIVÉE - Journée nationale de commémoration, la tour de bureaux a été rebaptisée l’« édifice de la Bravoure ». Ce nouveau nom vise à commémorer l’héroïsme des braves militaires et citoyens canadiens qui ont pris part à la mission du Canada en Afghanistan au prix de leur vie.

Fait intéressant 

L’édifice comprend une plaque qui rend hommage à 20 récipiendaires de l’Étoile de la vaillance militaire, soit la plus haute décoration décernée au cours de la mission du Canada en Afghanistan, qui a duré 12 ans.

Voir image agrandie de l'édifice de La Bravoure.

Édifice Victoria

L’édifice Victoria, qui est la propriété du gouvernement fédéral, abrite actuellement 40 bureaux de sénateurs. Il comprend aussi quatre salles de réunion. Il est situé au 140, rue Wellington, tout juste en face de la Colline du Parlement.

Histoire et architecture

L’édifice Victoria a été conçu par John Albert Ewart. Il a été construit de 1927 à 1928.

Cet édifice, fait de briques rouges et de calcaire, est l’un des premiers immeubles de grande hauteur de la ville d’Ottawa. Érigé par la Commission d’investissement Wellington, il est loué par la Société Radio-Canada de 1938 à 1964. En 1973, le gouvernement fédéral en fait l’acquisition.

En 1987, l’édifice Victoria a été désigné édifice fédéral du patrimoine reconnu. Il a reçu cette distinction en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Fait intéressant 

L’édifice Victoria a été le premier immeuble à accueillir l’Ambassade de France. Celle-ci y a eu pignon sur rue de 1928 à 1939.

Cet édifice n’a virtuellement pas changé et il s’harmonise bien avec le caractère urbain du couloir de la rue Wellington, situé en face de la Colline du Parlement. Il s’agit d’un point d’intérêt bien connu des résidents de la capitale nationale et des parlementaires.

Voir image agrandie de l'édifice Victoria

Édifice Wellington

L’édifice Wellington est situé en face de la Colline du Parlement, au 180, rue Wellington. Au terme d’un projet de réhabilitation d’envergure, l’édifice Wellington a finalement été dévoilé en 2016. Il abrite maintenant des bureaux pour 70 députés. Il renferme aussi 10 salles de réunion et une bibliothèque.

Histoire et architecture

L’édifice Wellington est conçu selon le style Beaux-Arts. Sa conception est le fruit de la collaboration de deux architectes : l’Américain D. Everett Waid et le Canadien J.A. Ewart. Construit pour la Métropolitaine, Compagnie d’Assurance-Vie, l’édifice comporte :

  • des colonnes corinthiennes d’une hauteur de trois étages
  • une marquise en acier moulé et en verre
  • des planchers et des murs de marbre
  • des plafonds à poutres et à caissons rehaussés de plâtre moulé

Le plafond du hall d’entrée principal est orné d’une spectaculaire mosaïque créée par le fresquiste américain Barry Faulkner. La mosaïque est constituée de milliers de carreaux de céramique colorés. Elle symbolise la santé et le bien-être. Il s’agit de l’une des œuvres les plus remarquables de l’époque.

Apprenez-en davantage sur la restauration de la mosaïque du hall d’entrée.

Pour un édifice construit en 1927, la disposition pratique des bureaux de l’édifice Wellington, ainsi que l’intérêt du concepteur pour la santé en milieu de travail étaient bien en avance sur leur temps. Les ajouts datant des années 1950, période où les goûts architecturaux changeaient rapidement, reflètent la croissance de la compagnie d’assurance au détriment du décor extérieur si richement orné et détaillé.

Fait intéressant

Sur le toit de l’édifice, il y a déjà eu un court de tennis que la compagnie d’assurance avait fait aménager pour ses employés. 

Le gouvernement fédéral a acquis l’édifice en 1973. En 1986, l’édifice Wellington a été désigné édifice fédéral du patrimoine reconnu.

Apprenez-en davantage sur la réhabilitation de l’édifice Wellington.

Voir image agrandie de l'édifice Wellington
Voir image agrandie de l'entrée de l’édifice Wellington avec une mosaïque de tuiles ouvragées au plafond.
Voir image agrandie de l'édifice Wellington, en cours de construction, en juillet 1926.

Édifice Sir-John-A.-Macdonald

L’édifice Sir-John-A.-Macdonald est situé au 144, rue Wellington, en face de l’édifice de l’Ouest. SPAC a récemment réhabilité l’immeuble. L’édifice fournit désormais un espace permanent pour de grandes réunions et des fonctions parlementaires.

Historique

L’édifice a été construit en 1932 pour la Banque de Montréal.

En 1973, la Banque le vend au gouvernement fédéral, mais elle en reste l’unique locataire jusqu’en 2005. En 2012, le gouvernement fédéral a rebaptisé l’édifice en l’honneur du premier des premiers ministres du Canada.

En 1986, l’édifice Sir-John-A.-Macdonald est désigné édifice fédéral du patrimoine reconnu.

Fait intéressant

La Banque est parvenue à faire construire l’édifice malgré la Grande Dépression. Le chantier a généré des emplois pour des centaines d’ouvriers. 

Architecture

L’édifice a été conçu par l’architecte montréalais Ernest Barott. Il représente un mélange harmonieux d’architecture et de conception de styles Beaux-Arts et Art déco.

Les portes et les fenêtres extérieures sont surmontées de panneaux ornés de sculptures sur pierre qui évoquent l’industrie et le commerce canadiens. Partout à l’intérieur de l’édifice, on peut voir des décorations qui représentent la faune et la nature canadiennes.

Projet de réhabilitation

Compte tenu de l’état de cet édifice de près de 80 ans et de son emplacement stratégique près de la Colline du Parlement, on a entrepris des travaux en 2010 afin de le réhabiliter et de l’agrandir. Ce projet a été terminé en 2015.

Renseignez-vous sur la réhabilitation de l’édifice Sir-John-A.-Macdonald.

Voir image agrandie de l’édifice Sir-John-A.-Macdonald.

Édifice de la Confédération

L’édifice de la Confédération est situé au 229, rue Wellington, tout juste à l’ouest de la Colline du Parlement. Il abrite les bureaux de députés et de ministres du gouvernement.

Histoire et architecture

L’édifice de la Confédération a été érigé entre 1927 et 1932. Il a été le premier grand projet de construction de la nouvelle Cité parlementaire du gouvernement fédéral effectué dans le secteur Ouest de la Colline du Parlement. L’édifice en forme de « V », de style château, a été conçu par l’architecte en chef de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Les murs extérieurs comportent des ouvrages en pierre, et l’édifice est surmonté d’un toit en cuivre. Bien que l’extérieur soit resté virtuellement inchangé depuis 1932, l’intérieur de l’édifice a été réhabilité dans les années 1970 afin d’héberger les ministres et les députés du gouvernement.

Fait intéressant 

L’extérieur de chacune des ailes de l’édifice est orné de sculptures en pierre représentant différentes espèces de la faune canadienne. Il s’agit :

  • de pumas
  • d’ours
  • de strigidés
  • d’écureuils
  • de chauve-souris
    Une sculpture de pierre d’un animal sur le mur d’un édifice en pierre

En 1988, l’édifice de la Confédération est désigné édifice fédéral du patrimoine « classé » en raison de sa taille imposante, de l’emplacement de choix qu’il occupe et de ses riches détails architecturaux.

Réhabilitation

Des travaux visant à réparer et à restaurer des éléments de l’édifice de la Confédération ont commencé en 2011. Depuis, nous avons amélioré le réseau de distribution d’eau, modernisé les ascenseurs de l’immeuble, modernisé la distribution de l’électricité et effectué certaines réparations au toit. La stabilisation des fenêtres du bâtiment est en cours et devrait être terminée d’ici l’automne 2020.

Voir image agrandie de l'édifice de la Confédération.

Salles de réunion de l'édifice du canal Rideau

Réhabilitation

Construit en 1992, l’édifice du canal Rideau situé au 1, rue Wellington était destiné à l’origine à accueillir le Musée canadien de la photographie contemporaine. Il abrite aujourd’hui des salles de réunion.

L’édifice se trouve à l’est de la Colline du Parlement, entre le canal Rideau et le Fairmont Château Laurier. Les salles de réunion de l’édifice du canal Rideau ont été modernisées pour appuyer la conduite des activités parlementaires.

Fait intéressant

Pour créer l’immeuble qui allait accueillir le Musée canadien de la photographie contemporaine, l’architecte Michael Lundhom a adapté un vieux tunnel ferroviaire longeant le Fairmont Château Laurier. 

Renseignements supplémentaires

Date de modification :