Vision et plan à long terme – La vision et le plan à long terme rapport annuel exercise 2016 à 2017

Navigation pour le Document « La vision et le plan à long terme rapport annuel exercise 2016 à 2017 »

Aperçu

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement (SPA) est la gardienne officielle des édifices et des terrains du Parlement. En 2008, la Direction générale de la Cité parlementaire (DGCP) a été créée pour fournir un seul point de prestation de services au Parlement du Canada.

En collaboration avec ses partenaires parlementaires – le Sénat du Canada, la Chambre des communes, la Bibliothèque du Parlement et le Service de protection parlementaire – et d’autres intervenants clés, la DGCP est responsable de la gestion globale, du fonctionnement quotidien et de l’entretien des édifices et des terrains du complexe.

La DGCP est également responsable de l’élaboration et de l’avancement de la vision et du plan à long terme (VPLT), une stratégie globale pour :

L’élaboration initiale de la VPLT remonte à 2001, et elle a donné lieu à une vision et à un ensemble de principes directeurs pour l’avenir de la Cité. En 2006, en étroite collaboration avec les partenaires parlementaires, la DGCP a actualisé la VPLT. Cet examen a souligné le besoin de remettre en état la triade d’édifices parlementaires (édifice de l’Ouest, édifice du Centre et édifice de l’Est), considéré comme la priorité absolue, car ces édifices risquent de se retrouver dans un sérieux état de détérioration.

La VPLT de 2006, un outil pour guider les concepteurs et les décideurs, fournit une évaluation globale du site, en décrivant la capacité globale d’aménagement nouveau et en coordonnant les futures questions de planification. Et elle le fait par des moyens qui font en sorte que les exigences opérationnelles des institutions soient satisfaites, que le caractère patrimonial des édifices soit préservé, que les éléments dégradés soient réparés et que les qualités magnifiques et le potentiel de l’endroit soient pleinement exploités.

Limites selon la vision et le plan à long terme

Les frontières de la Cité parlementaire cernent tous les terrains au sud de la rivière des Outaouais et au nord de la rue Wellington, du canal Rideau à la rue Kent, et tous les terrains au nord de la rue Sparks et au sud de la rue Wellington, de la rue Elgin à la rue Bank. Le complexe est illustré à la figure 3. Il y a également des édifices tout juste à l’extérieur de cette frontière, y compris le Centre de conférences du gouvernement et les salles de comité au 1, rue Rideau.

La DGCP est responsable de la Cité parlementaire, laquelle comprend 34 édifices appartenant à l’État. De ce nombre, 28 sont des biens patrimoniaux désignés. Elle gère également plusieurs baux au nom de son client, ainsi que des installations à vocation particulière (y compris certaines propriétés situées à l’extérieur de la Cité parlementaire), lesquels fournissent des fonctions de soutien pour le Parlement.

Figure 3 : Frontières de la Cité parlementaire

Figure 3 : Frontières de la Cité parlementaire – Description ci-dessous.
Description de l'image de la figure 3 : Frontières de la Cité parlementaire

Cette carte présente le périmètre de la Cité parlementaire qui englobent les terrains situés au sud de la rivière des Outaouais et au nord de la rue Wellington (entre le Canal Rideau et la rue Kent) ainsi que les trois îlots du côté sud de la rue Wellington jusqu'à la rue Sparks (entre la rue Elgin et la rue Bank). L'échelle est en mètres.

Exécution des programmes

La mise en œuvre de la VPLT est fondée sur des programmes de travaux continus. Ces cycles plus courts permettent d’établir un cadre structuré visant à travailler à l’atteinte des priorités à long terme et permettent une certaine souplesse pour s’adapter aux circonstances (par exemple les priorités gouvernementales et parlementaires ainsi que la détérioration de l’état des immeubles). Ces cycles de cinq ans assurent également une précision accrue quant à la détermination des exigences fonctionnelles et à l’établissement du calendrier et des coûts des projets. Ils facilitent le renforcement de la gestion des projets et favorisent la responsabilité financière. 

Pour mener à bien ces travaux complexes de façon coordonnée et intégrée, tout en veillant à ce que les édifices qui doivent être réhabilités demeurent sécuritaires et fonctionnels, la DGCP a mis en place cinq programmes interdépendants et étroitement liés : 

Au cœur de tous ces travaux, l’équipe solide de la DGCP met à profit ses compétences et son expertise pour gérer plusieurs projets complexes simultanément. La DGCP tire parti de plus de 15 ans de leçons apprises grâce à un registre qui est maintenu de façon à ce que les équipes de projet puissent le suivre et l’appliquer suivant le cas durant la réalisation des projets. Les employés qui travaillent dans le fonctionnement, la gestion de la relation avec la clientèle, la gestion financière, en gestion des personnes, les affaires du Cabinet et la production des rapports ministériels appuient également l’exécution fructueuse des travaux.

De plus, on fait appel, au besoin, à des tiers qui se spécialisent dans des secteurs comme la gestion de projet et de la construction, l’architecture et l’ingénierie, l’établissement des coûts, l’établissement des calendriers et le patrimoine pour s’assurer que les projets sont pris en charge par des personnes qui possèdent les compétences recherchées au moment voulu.

Les partenariats clés avec le secteur privé et les établissements universitaires, de même que les relations avec des organismes internationaux œuvrant dans des domaines semblables, permettent à la DGCP d’intégrer les meilleures pratiques de l’industrie, de tirer parti des leçons retenues et de trouver des façons novatrices de relever les défis uniques associés à la restauration des édifices patrimoniaux. Ainsi, la DGCP est en mesure de réaliser des projets en temps opportun et de façon rentable, et de fournir au Parlement les installations et les services dont il a besoin pour fonctionner efficacement au XXIe siècle.

De concert avec une équipe solide, la bonne gouvernance offre le cadre nécessaire à un processus de prise de décisions efficace. La DGCP est continuellement à la recherche de façons d’améliorer l’intégration, d’optimiser l’utilisation des ressources, de se concentrer davantage sur le rendement et d’améliorer la collaboration. Grâce à ses normes rigoureuses en matière de rendement des programmes et à sa surveillance attentive des résultats et des dépenses, la DGCP s’assure que les fonds publics affectés à la mise en œuvre de la VPLT sont utilisés de façon prudente et permettent d’atteindre les résultats escomptés par les Canadiens.

Mise à jour de la vision et du plan à long terme

La dernière mise à jour importante de la VPLT a eu lieu en 2006. Une mise à jour est nécessaire pour intégrer les conditions et les exigences en évolution, tirer parti des nouvelles occasions et veiller à ce que le Plan tienne compte des priorités gouvernementales et parlementaires actuelles. Au cours de l’exercice 2016 à 2017, la DGCP a amorcé la Phase 1 de la Mise à jour de la VPLT avec les partenaires parlementaires et les intervenants. Le résultat a été un ensemble de cinq orientations stratégiques qui fourniront un cadre d’orientation de la mise à jour de la VPLT (voir l’Annexe A).

Parmi ces orientations stratégiques, mentionnons notamment l’adoption d’une approche de complexe, qui assurera un meilleur appui du fonctionnement sécuritaire et efficace du Parlement, de même que du Cabinet du Premier ministre et du Bureau du Conseil privé. L’approche de complexe permettra d’obtenir une vue complète des domaines importants de l’exécution de projets, y compris la sécurité, la technologie de l’information, la durabilité et la manutention et l’entreposage des matériaux.

La prochaine phase des travaux (Phase 2) sera le résultat des travaux collaboratifs entre l’équipe de projet de la DGCP, une équipe d’experts-conseils, les partenaires parlementaires et les groupes de travail formés d’intervenants au cours des prochains mois. Ces travaux collectifs permettront de déterminer des approches fonctionnelles, souples, intégrées et créatives pour réaliser le plein potentiel de la Cité parlementaire et son rôle important dans la capitale nationale.

Navigation pour le Document « La vision et le plan à long terme rapport annuel exercise 2016 à 2017 »

Date de modification :