Réhabilitation de l'édifice Wellington

L'édifice Wellington, qui se trouve en face de la colline du Parlement, a été construit en 1927 pour la Metropolitan Insurance Company. En 1959, il a fait l'objet d'importants travaux d'agrandissement. Propriété de l'État depuis 1973, il a été réhabilité totalement de 2010 à 2016 en vue d'accueillir des fonctions parlementaires.

Au terme de cette réhabilitation d'envergure, l'édifice Wellington a finalement été dévoilé en 2016. Il abritera les bureaux de 70 députés, 10 salles de réunion et une bibliothèque au cours des années à venir.

Projet de réhabilitation

La réhabilitation de l'édifice Wellington comportait les travaux suivants :

  • la restauration de l'extérieur de l'édifice (portes, fenêtres, maçonnerie, toit de cuivre et marquise)
  • l'installation de nouveaux systèmes mécaniques et électriques
  • l'aménagement de l'espace intérieur
  • le renforcement parasismique de l'édifice;
  • un nouveau système de sécurité;
  • le réaménagement de l'intérieur;
  • un nouveau mobilier et de nouveaux systèmes de technologie de l'information.

L'intérieur comprend un nouvel atrium central multiniveau. Il abrite une bibliothèque, des salles de réunion de comité et un hall d'entrée. Un puits de lumière givré permet à la lumière naturelle de pénétrer dans l'ensemble de l'atrium.

Voir image agrandie de l'atrium de l'édifice Wellington pendant la construction

Restauration de la mosaïque du vestibule

Le plafond du vestibule de l'entrée principale de l'édifice Wellington est orné d'une spectaculaire mosaïque. Elle a été conçue par le célèbre artiste de murales américain Barry Faulkner, en 1927, pour La Métropolitaine, Compagnie d'Assurance-Vie. Elle est composée de milliers de tuiles de verre colorées. Le thème choisi et illustré est celui de la santé et du bien-être. La mosaïque est considérée comme l'une des plus belles réalisations de son époque.

Des experts de l'Institut canadien de conservation ont effectué des études et des essais préliminaires ont déterminé qu'elle était en assez bon état. Toutefois, certaines tuiles se sont détachées ou sont tombées, suite à l'effritement du mortier ou à l'apparition de fissures. Heureusement, des essais de nettoyage ont démontré que la mosaïque pouvait être restaurée sans l'endommager davantage.

Des spécialistes de la conservation de mosaïques ont :

  • nettoyé la mosaïque
  • réintégré et renforcé des carreaux décollés
  • remplacé des tuiles manquantes
Voir image agrandie d'une section de la mosaïque de plafond du hall de l'édifice Wellington

Vidéo de la mosaïque de l'édifice Wellington (version courte)

Regardez un aperçu de cette œuvre d'art, restaurée petit à petit.

Transcription de la vidéo sur la restauration de la mosaïque de l'édifice Wellington (version courte)

(Une musique instrumentale douce joue en musique de fond pendant la vidéo.)

(Gros plan sur la main et le gant mauve d'une restauratrice qui applique du coulis sur un mur recouvert de petits carreaux colorés.)

(Gros plan sur le visage d'une restauratrice. Elle porte un casque et des lunettes de sécurité.)

(Gros plan sur les mains d'une restauratrice qui applique de la colle sur un petit carreau bleu.)

(Gros plan sur le visage d'une deuxième restauratrice. Elle porte un casque et des lunettes de sécurité.)

(Gros plan sur les mains d'une restauratrice avec une mosaïque en arrière-plan. Elle utilise de petites pinces avec sa main gauche pour tenir un carreau, et elle pousse le carreau en place sur la mosaïque avec sa main droite.)

(L'écran devient noir et la musique cesse.)

(Mot-symbole « Canada »)

Vidéo de la mosaïque de l'édifice Wellington (version longue)

Transcription de la vidéo sur la restauration de la mosaïque de l'édifice Wellington (version longue)

(Une musique instrumentale douce joue en musique de fond pendant la vidéo.)

(Plan moyen de la Tour de la Paix, allant vers le nord-ouest vers la rivière des Outaouais)

Voix hors champ : Les édifices patrimoniaux du Parlement du Canada (mouvement vertical le long d'une des tours de l'édifice de l'Ouest) – qui ont plus de 150 ans – font l'objet d'une transformation complète (plan d'ensemble de l'édifice du Centre et de la Colline du Parlement, allant vers le nord-est entre deux grandes grues de construction) afin d'en faire des installations modernes, sécuritaires et écologiques.

(Image historique de l'édifice Wellington)

Voix hors champ : L'édifice Wellington, construit en 1927, face de la Colline du Parlement à Ottawa (image historique de l'édifice Wellington) servait de siège social à La Métropolitaine, Compagnie d'assurance-vie.

(Fondu en fermeture de l'image historique et fondu en ouverture d'une image récente de l'édifice Wellington)

James B. (plan poitrine) : Des édifices de banques et de sièges sociaux de compagnies d'assurance étaient érigés le long de la rue Wellington (texte à l'écran : James Bourdeau, directeur, Institut canadien de conservation, Patrimoine canadien) au 19e siècle pour se rapprocher du centre de pouvoir qu'était la Colline du Parlement. Il y avait ainsi un certain nombre d'édifices de banques (photographie historique du début de la construction de l'édifice Wellington) et d'édifices de sièges sociaux de compagnies d'assurance le long de la rue Wellington. L'édifice de La Métropolitaine (photographie historique de la construction de l'édifice Wellington), dont la construction s'est terminée en 1929, a été un des derniers et, probablement, le plus imposant (plan poitrine de James) des édifices construits pendant cette période.

(Mouvement horizontal le long de la mosaïque au plafond de l'édifice Wellington)

Voix hors champ : L'édifice abrite un trésor unique et méconnu : une magnifique mosaïque au plafond.

James B. (plan poitrine) : La mosaïque a été conçue par (gros plan de la mosaïque) le célèbre artiste de murales américain Barry Faulkner (photographie historique de l'artiste de murales Barry Faulkner). (plan poitrine de James) Il s'est chargé de plusieurs commandes importantes aux États-Unis ainsi que de ce projet à Ottawa. (photographie historique de deux hommes créant la mosaïque) La mosaïque a été créée (plan poitrine de James) aux États-Unis, puis transportée au Canada pour installation.

(Mouvement vertical le long de l'intérieur nouvellement rénové de l'édifice Wellington)

Voix hors champ : Presque un siècle plus tard, l'édifice Wellington a fait l'objet d'une  réhabilitation plus que nécessaire. (aperçu de l'intérieur de l'édifice Wellington) L'intérieur a été démoli, la fondation a été reconstruite (mouvement vertical le long des ascenseurs) et les éléments à caractère patrimonial ont été conservés. (mouvement horizontal le long des travaux de restauration de la mosaïque du plafond) Pendant six ans des restaurateurs ont surveillé de près l'état de la mosaïque. Lorsque les travaux de construction majeurs se sont terminés, (plan moyen des travailleurs réparant la mosaïque) les restaurateurs ont réparé le coulis craqué, nettoyé les 900 000 pièces de verre (plan rapproché des outils) et remplacé les pièces manquantes.

James B. : Les carreaux de verre proviennent de matières premières importées d'Italie (plan rapproché des mains des travailleurs appliquant une goutte de colle sur les carreaux de mosaïque) et la concordance esthétique a été assurée par une équipe de restauration (plan de profil des travailleurs réparant les carreaux de mosaïque). L'intégration (plan rapproché d'une main de travailleurs réparant un carreau de mosaïque avec des pinces) de ces nouveaux carreaux aux anciens a été très réussie et vous ne pouvez pas (plan rapproché de la main gantée d'un restaurateur appliquant le coulis au mur de mosaïque) vraiment voir la différence.

(Profil d'un travailleur)

Voix hors champ : Rassemblés, ces petits carreaux étincelants créent une œuvre d'art complexe et une entrée impressionnante (mouvement horizontal le long de l'entrée de l'édifice Wellington) pour l'édifice.

James B. : Lorsque vous regardez la mosaïque, une saisissante mer d'or vous interpelle (mouvement vertical le long de la mosaïque au plafond)  (plan rapproché de la mosaïque au plafond) (zoom avant sur un personnage de la mosaïque au plafond). Lorsque vous entrez, vous vous croyez dans une ancienne église, mais (zoom arrière de la mosaïque au plafond) les personnages se révèlent être essentiellement (plan rapproché des personnages de la mosaïque) des personnages modernes des années 1920.

(Plan rapproché de la mosaïque au plafond)

James B. : Je dirais qu'il s'agit d'une des mosaïques les plus grandes (plan rapproché des personnages de la mosaïque) et les mieux réussies (plan rapproché de la mosaïque au plafond) de ce genre au pays.

(Mouvement horizontal le long des personnages de la mosaïque.)

(L'écran devient noir et la musique s'arrête.)

(Texte à l'écran : Une œuvre d'art restaurée pièce par pièce.)

 (Mot-symbole « Canada »)

Initiatives écologiques

La réhabilitation de l'édifice Wellington s'est faite dans la perspective de contribuer à l'écologisation des activités gouvernementales par la réduction de l'empreinte écologique du Parlement. Des caractéristiques durables et éconergétiques ont donc été incorporées à l'édifice. En voici quelques-unes :

En outre, les équipes de construction ont réutilisé ou recyclé 97 % des déchets non contaminés sur le chantier. Ce qui signifie que 21 800 tonnes métriques de matériaux n'ont pas été envoyées au site d'enfouissement!

Le projet a obtenu une certification Green Globes (en anglais seulement). Grâce à l'amélioration de l'efficacité énergétique, le projet a mérité une cote écologique très élevée de quatre Green Globes. Cette appellation dénote du leadership en termes de conception énergétique et écologique.

Voir image agrandie de puits de lumière et les panneaux solaires sur le toit de l'édifice Wellington
Voir image agrandie de puits de pièce maîtresse de l'atrium, un mur vert de plantes
Certificat Green Globes (voir la description ci-dessous)

Précisions concernant la réhabilitation

Voici un aperçu du projet de réhabilitation de l'édifice Wellington.

  • Portée : réhabilitation entière de l'édifice.
  • État du projet : les travaux de construction ont commencé en 2010 et ont été complétés en 2016.
  • Coût du projet : 425 millions de dollars (la taxe de vente harmonisée (TVH) en sus). Le budget total ne se limite pas aux travaux de construction. Il comprend également diverses composantes comme :
    • les honoraires de planification, les honoraires professionnels et les honoraires des experts-conseils
    • les honoraires de conception architecturale
    • les travaux de démolition
    • l'enlèvement des matières dangereuses
    • l'amélioration de la protection sismique
    • la restauration de la maçonnerie extérieure et de la toiture
    • le remplacement des systèmes mécaniques, de technologie de l'information (TI) et électriques
    • les services de sécurité
    • l'aménagement des locaux intérieurs
    • le mobilier
    • l'équipement de TI
    • les risques, l'indexation et les provisions pour éventualités
  • Possibilités d'emploi : Le projet global a généré ou maintienu environ 3 500 emplois.
  • Contrat de conception : attribué à la suite d'un processus concurrentiel à NORR Limited (Consultez l'avis d'adjudication de contrat : numéro de contrat EHA29-070550/001/FE.)
  • Contrat de gestion de la construction : attribué à la suite d'un processus concurrentiel à EllisDon Corporation (Consultez les contrats attribués : numéro de contrat EP758-113490/001/FG.)

Renseignements supplémentaires

Date de modification :