Hawktree Solutions fournit des lunettes de protection, des masques et du désinfectant pour les mains au gouvernement fédéral

Rob et Sarah Fraser se sont inspirés d’un faucon qui nichait dans un grand arbre dominant la rue où ils vivaient, à Ottawa, pour désigner leur nouvelle entreprise de produits médicaux.

Un groupe de cinq personnes souriant pour l’appareil photo.

Rob Fraser, président de Hawktree (au centre), et Jaimie Pierson, directeur des opérations de Hawktree (à l’extrème gauche), en compagnie de Jianxun Sui, partenaire et actionnaire de l'entreprise (à l'extrême droite), et de cadres supérieurs de l'usine de Wuhan, en Chine.

Rob y voyait le symbole parfait pour l'entreprise qu'ils voulaient créer.

« J'aimais l'image de l'oiseau qui, du haut de son perchoir, observe tout ce qui se passe dans la collectivité, comme s'il la surveillait », indique Rob.

C'est ainsi que Hawktree Solutions a vu le jour il y a 11 ans.

Rob était directeur du développement des affaires d’un organisme à but non lucratif lorsque lui et Sarah ont décidé de lancer leur propre entreprise de produits de santé et de sécurité.

Aidé par un premier contact à la Croix-Rouge canadienne, Rob y a remanié le programme de formation en secourisme destiné aux grandes entreprises clientes de l'organisme, entre autres Loblaws, Starbucks, le CN et Air Canada, et aux 3 500 partenaires de formation agréés par la Croix-Rouge pour dispenser de la formation en secourisme dans les collectivités.

L'activité de Hawktree repose sur l'obligation des organisations qui offrent les programmes de la Croix-Rouge d’utiliser certains produits approuvés, notamment des trousses de premiers soins, des dispositifs de réanimation cardio-respiratoire et des gants. C'est Hawktree qui acquiert ces produits.

L’entreprise vend l'équipement de protection individuelle (EPI) sous la bannière de la Croix‑Rouge, et une partie des recettes est versée à celle-ci.

Un peu d’histoire

Plusieurs années avant la pandémie de COVID-19, Rob avait vendu une petite partie de l'entreprise à un grand fabricant de fournitures médicales en Chine, afin de permettre à Hawktree d'avoir accès à des produits fiables et de bonne qualité, y compris de l'EPI.

A la même époque, Rob a aussi recruté un expert en développement de produits de secourisme à titre d'actionnaire : Jaimie Pierson. Ce dernier a permis à Hawktree de créer une nouvelle gamme complète d'EPI et de produits de secourisme et de préparation aux catastrophes portant la marque de la Croix-Rouge.

« De notre côté, les produits médicaux que nous importons au Canada doivent être examinés par les experts médicaux de la Croix-Rouge", affirme Rob. « Nous effectuons donc un contrôle à deux niveaux, qui importe beaucoup à notre clientèle. Et comme nos instruments médicaux sont homologués auprès de Santé Canada depuis 10 ans, nous étions très bien placés pour contribuer à la réponse à la pandémie ».

Le contrat que le gouvernement du Canada a passé avec Hawktree à la suite de l'appel aux fournisseurs prévoyait la fourniture de plus de 500 000 paires de lunettes, des millions de masques et d’environ 400 000 bouteilles de désinfectant pour les mains fabriqué au Québec.

« La réponse a été très efficace », ajoute Rob. « Et selon nous, le gouvernement fédéral a fait un très bon travail en ce qui concerne les produits. Il a réagi rapidement dans une situation difficile et ardue. »

Deux hommes debout devant un hélicoptère avec une grande croix rouge sur le devant.

Le président de Hawktree, Rob Fraser (à droite), et le directeur des opérations, Jaimie Pierson, visitent le centre national d'entraînement à la lutte contre les incendies de la Croix-Rouge mexicaine, ainsi que le lieu d'entreposage et de distribution. Hawktree possède une coentreprise avec la Croix-Rouge mexicaine.

Hawktree fournit également des millions de pièces d'EPI à plusieurs gouvernements provinciaux, hôpitaux, grandes entreprises et municipalités du pays.

Hawktree possède une coentreprise internationale liée à la Croix-Rouge mexicaine, en plus de mener des projets en collaboration avec la Croix-Rouge finlandaise et le Croissant-Rouge libanais. Essentiellement, ces activités reproduisent la relation que l'entreprise a avec la Croix-Rouge canadienne.

Comme ce fut le cas pour de nombreuses entreprises canadiennes du secteur de l'EPI, les premières semaines de la pandémie ont impliqué pour Hawktree beaucoup de travail et peu de sommeil, des appels téléphoniques en Chine aux petites heures du matin et une incertitude générale causant du stress.

« La situation a été difficile pour tous nos employés », ajoute Rob. « Les aspects les plus stressants ont été la coordination logistique de l'exportation des produits de Chine, ainsi que la hausse fulgurante des prix avec laquelle il a fallu composer. L'obtention de prix raisonnables a aussi posé un défi de taille. En même temps, je recevais des appels de chefs de la direction et de chefs des opérations d'hôpitaux qui voulaient désespérément obtenir de l'EPI. Des personnes malades se présentaient dans leurs établissements, et le personnel de première ligne n'avait pas le matériel de protection nécessaire. »

« Donc, oui, ce fut une période difficile pendant un moment, mais nous nous sentons tous privilégiés d'avoir pu faire notre part. »

Date de modification :