Un emblème canadien

Plaque tournante du Parlement, l'édifice du Centre est également le foyer de la démocratie canadienne et une source de fierté nationale. Où que vous regardiez, son architecture, sa conception et son décor majestueux témoignent de l'histoire du Canada et de son peuple. C'est pourquoi les Canadiens et les touristes sont aussi impressionnés lorsqu'ils visitent l'édifice du Centre.

Un endroit pour tous les Canadiens

L’édifice du Centre abrite la Chambre des communes et la Chambre du Sénat. On y retrouve aussi les bureaux des Présidents des deux Chambres, des députés, des sénateurs et des administrateurs de haute direction, ainsi que les salles de réunion des comités.

Les Canadiens peuvent reconnaître le foyer de la Chambre des communes lors des points de presse, ainsi que les aires protocolaires, comme le Hall d’honneur et le Hall de la Confédération (ou la rotonde). D’une hauteur de plus de 92 mètres, la Tour de la Paix attire aussi beaucoup de touristes.

L’édifice du Centre n’est pas associé uniquement à la politique. Il peut servir de cadre aux visites royales, aux concerts, à la Relève de la Garde, aux spectacles son et lumière, aux célébrations de la fête du Canada et aux funérailles nationales. Les Canadiens y organisent aussi des manifestations ou des rassemblements, et y vont même s’entraîner.

Intérieur de la Chambre des communes

Un symbole de courage et de résilience

L'édifice du Centre a été construit de 1859 à 1876.

Le 3 février 1916, un incendie a fait rage dans la salle de lecture. Sept personnes ont perdu la vie, dont un député. L'édifice a été entièrement détruit, à l'exception de la Bibliothèque du Parlement, qui est d'ailleurs la seule section originale de l'édifice du Centre que nous connaissons aujourd'hui.

Celui-ci a dû être rebâti après l'incendie. Le nouvel édifice a conservé le style néogothique d'autrefois et comprend plus d'étages que l'ancien.

À son ouverture partielle au début de 1920, l'édifice du Centre devient un « phare de notre optimisme de l'après-guerre ». Inaugurée en 1927, la tour a été rebaptisée la Tour de la Paix et est devenue le symbole national de la commémoration.

Date de modification :