Services internes : Résultats prévus – Plan ministériel 2021 à 2022

Navigation pour document « Tableaux de renseignements supplémentaires »

Les services internes comprennent ces groupes d'activités et de ressources connexes que le gouvernement fédéral considère comme étant des services à l'appui de programmes ou nécessaires pour permettre à une organisation de s'acquitter de ses obligations. Les services internes désignent les activités et les ressources des 10 services distincts qui soutiennent l'exécution des programmes au sein de l'organisation, peu importe le modèle de prestation des services internes d'un ministère. Ces services sont les suivants :

Faits saillants de la planification

Afin de mieux faire concorder les ressources et les priorités ministérielles, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) continuera sa planification intégrée des activités dans tout le ministère en exécutant son plan d'activités intégré évolutif, dont la première version a été publiée en mai 2020. En même temps, le ministère veillera à ce que les renseignements concernant ses activités et ses résultats soient diffusés plus efficacement au Parlement et à la population canadienne.

SPAC poursuit ses efforts pour assurer la conformité aux exigences de publication proactive en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. Afin d'appuyer davantage l'engagement du gouvernement à l'égard de l'ouverture et de la transparence, SPAC élabore une stratégie de transparence ministérielle pour fournir à la population canadienne de l'information pertinente et opportune sur le mandat du ministère. Dans le cadre de cette approche, SPAC a publié de l'information détaillée au sujet des contrats liés à la COVID-19.

Le ministère continue de moderniser sa façon de communiquer avec la population canadienne et ses employés en améliorant ses approches de communication proactives et son utilisation des plateformes de médias sociaux pour mieux atteindre ses divers publics. En 2021, la gestion du contenu Web de SPAC sera centralisée, ce qui permettra une meilleure intégration des messages et favorisera une approche de la fourniture de renseignements et de services centrée sur l'utilisateur, accessible et axée sur les tâches. Les approches de communication reposeront sur les divers besoins d'information des employés, des clients et partenaires de SPAC et du public, et concorderont avec le plan d'activités intégré du ministère et soutiendront le mandat et les priorités de la ministre.

Étant donné son rôle de fournisseur de services communs, le ministère a une chance unique de se positionner comme chef de file et de soutenir ses clients dans les efforts de réconciliation. D'importantes mesures sont présentement prises au sein du ministère, mais une stratégie globale est nécessaires pour adopter une approche coordonnée au sein de l'organisation et avec les partenaires autochtones. Pour répondre à ce besoin, l'Unité de réconciliation et de mobilisation des Autochtones élabore une stratégie de réconciliation à l'appui de toutes les activités de SPAC en matière de réconciliation et de mobilisation des Autochtones et cerne des possibilités d'élaborer des politiques, des programmes et des initiatives qui favoriseront la réconciliation, et de les améliorer.

En ce qui concerne la diversité et l'inclusion, SPAC poursuivra le dialogue initié en 2020 à 2021 avec divers groupes d'employés sur l'expérience qu'ils ont vécue au sein du ministère. Ce dialogue permettra au ministère d'encadrer et de préciser ses mesures liées au changement de culture ministérielle, à l'amélioration des pratiques de recrutement, au perfectionnement et à la promotion, ainsi qu'à l'élimination des obstacles dans la prestation des programmes et des services. Les cadres supérieurs et intermédiaires du ministère poursuivront leur cheminement d'apprentissage sur les préjugés inconscients et l'antiracisme, dans l'optique de conscientiser tous les employés de SPAC sur ce sujet important. SPAC continuera d'élaborer des stratégies de recrutement et de perfectionnement ciblées et d'offrir des services, des outils et des conseils d'experts aux gestionnaires d'embauche afin de promouvoir un milieu de travail plus inclusif et de faire en sorte que l'effectif du ministère reflète la diversité de la population canadienne en évolution.

Pour soutenir la santé mentale, SPAC continuera à mettre des outils à la disposition des gestionnaires et des employés, à leur offrir un accès virtuel à tous les services pour la santé mentale et le bien-être et à des consultations individuelles avec l'ombudsman de la santé mentale, ainsi qu'à accroître la visibilité et la notoriété de la santé mentale.

SPAC souhaite optimiser la sécurité dans l'ensemble du ministère. Pour ce faire, il continuera à mettre en œuvre son Plan de sécurité ministériel triennal, en plus de renforcer les capacités et d'approfondir l'expertise des spécialistes de la sécurité dans tout le ministère. Ce sera possible grâce à des initiatives de transformation des programmes ou à des projets innovants tenant compte de l'évolution du portrait de la sécurité.

Pour appuyer l'application de la Politique sur les services et le numérique de Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT), SPAC continuera de collaborer avec les fournisseurs de services au sein de ses directions générales afin d'instaurer la gestion des services, les pratiques de prestation de services, les communautés de pratique, la gouvernance ainsi que les systèmes qui permettront au ministère de concrétiser sa vision d'« un seul SPAC » dans un environnement principalement numérique et prêt pour l'infonuagique.

Principaux risques

Il existe un certain nombre de risques pouvant avoir une incidence sur l'efficacité de la prestation des services internes.

Analyse des données

SPAC pourrait ne pas être en mesure d'accéder facilement à des données fiables ou ne pas posséder l'expertise nécessaire pour les analyser, ce qui compromettrait sa capacité à prendre des décisions éclairées en temps opportun. Pour atténuer ce risque, SPAC mettra en place les dépôts de données requis, comme les entrepôts de données, et continuera à investir dans d'autres outils de capacité d'analyse de données et des stratégies connexes. En outre, l'équipe des services numériques de SPAC mettra en œuvre sa stratégie de ressources humaines récemment mise au point, qui se concentrera sur le renforcement des capacités en matière d'analyse des données, de science des données et d'intelligence artificielle.

Coordination ministérielle

La diversité des secteurs d'activité de SPAC pourrait avoir une incidence sur la capacité du ministère à planifier dans une optique collective et à prendre des décisions en matière de ressources qui permettront d'atteindre les résultats ministériels et de concrétiser la vision d'« un seul SPAC ». Pour atténuer ce risque, SPAC continuera de renforcer son processus de planification intégrée à l'échelle du ministère, qui comprend le plan d'activités intégré. Ces mesures lui permettront d'améliorer les approches communes qu'elle adopte pour la planification stratégique et opérationnelle, la budgétisation, l'affectation des ressources, le suivi du rendement et les comptes rendus. SPAC saisira également des occasions d'intensifier la collaboration en renforçant sa fonction de politique stratégique, en promouvant et en renforçant la vision d'« un seul SPAC » pour la planification et les communications, et en continuant à adapter les structures de formation et de gouvernance. Ainsi, il pourra mieux faire concorder les ressources et les priorités essentielles et uniformiser l'expérience de service de ses clients.

Culture de la gestion des risques du ministère

L'initiative de changement de la culture de gestion des risques de SPAC pourrait ne pas susciter la capacité d'adaptation nécessaire pour saisir les occasions et minimiser les menaces dans une vision intégrée, tout en maintenant la résilience requise pour préserver la confiance dans sa capacité constante à fournir des services. Pour atténuer ce risque, SPAC a entrepris un certain nombre d'initiatives importantes, notamment celles d'élaborer un cadre de gestion des risques cohérent et solide, de renouveler régulièrement le profil de risque du ministère afin de communiquer les principaux risques stratégiques et de mettre au point une nouvelle approche de tolérance au risque, qui sera progressivement adoptée dans l'ensemble de SPAC grâce à la mobilisation des parties prenantes et des partenaires dans des projets pilotes.

SPAC continuera d'établir des relations de collaboration entre ses unités de gestion intégrée des risques et de planification intégrée des activités, ainsi que des relations avec les spécialistes des secteurs d'activité, afin de relever et de communiquer les occasions et les menaces qui se présentent pour les priorités opérationnelles du ministère, ainsi que pour la gestion des risques liés aux responsabilités partagées avec d'autres ministères.

Transformation numérique

SPAC pourrait ne plus continuer à disposer de systèmes modernes et fiables, de l'expertise et des mesures de cybersécurité nécessaires pour exécuter ses activités et offrir des services efficacement dans un environnement à prédominance numérique. Pour atténuer ce risque, le ministère a mis en place de nouveaux environnements d'équipes et des outils de collaboration virtuels, comme Teams et d'autres applications Microsoft 365. SPAC a également créé le Centre de compétence de l'infonuagique et consulte actuellement le secteur privé afin d'établir des systèmes de prestation qui permettront au ministère d'acquérir l'expertise interne nécessaire pour mieux le préparer au passage à l'infonuagique. SPAC adoptera également la stratégie des ressources humaines des services numériques récemment mise au point, le cadre de gestion des projets informatiques et un plan d'action de gestion de la cybersécurité pour s'adapter à l'évolution de l'environnement numérique.

Recrutement et maintien en poste

SPAC pourrait ne pas être en mesure d'attirer et de retenir la main-d'œuvre spécialisée, qualifiée et diversifiée nécessaire pour offrir rapidement des services de qualité à ses clients. Pour atténuer ce risque, SPAC a mis en place un plan de gestion du personnel uniforme dans tout le ministère, qui concorde avec les processus de planification intégrée du ministère. Ce plan aide à classer par ordre de priorités les programmes et les stratégies liés aux ressources humaines et à intégrer le perfectionnement du leadership et la planification de la relève. Le maintien et la tenue à jour du plan de gestion du personnel, ainsi que la poursuite de l'adoption d'autres initiatives de modernisation de la dotation et de la gestion des talents permettront à SPAC d'attirer et de maintenir en poste le personnel spécialisé et diversifié nécessaire au respect de ses plans et priorités. Ces initiatives, tout comme les efforts permanents du Bureau de l'ombudsman pour la santé mentale et les vérifications régulières auprès du personnel, visent à atténuer les effets des changements rapides et fréquents que connaît actuellement le milieu de travail. SPAC continue de prendre des mesures pour relever les défis liés à la gestion de la charge de travail et promouvoir la conciliation entre travail et vie personnelle.

Ressources financières budgétaires prévues pour les services internes

Tableau 1 : Budget principal des dépenses 2021 à 2022 par rapport au dépenses prévues pour 3 exercices de 2021 à 2022 à 2023 à 2024 (en dollars)
Dépenses budgétaires 2021 à 2022 (comme indiqué dans le Budget principal des dépenses) Dépenses prévues 2021 à 2022 Dépenses prévues 2022 à 2023 Dépenses prévues 2023 à 2024
355 047 666 355 047 666 325 120 316 301 764 354

La réduction des dépenses nettes prévues est principalement attribuable à l'achèvement de projets de technologie de l'information et à une diminution des dépenses pour certains projets au cours des années subséquentes, comme le projet de plateforme fiable du Gouvernement du Canada et le projet de convergence numérique. La baisse nette découle également de la fin du financement supplémentaire des services de ressources humaines aux employés pour l'initiative d'administration de la paye. Le financement sera ajusté en cas d'approbation ultérieure.

Les renseignements sur les ressources financières, les ressources humaines et le rendement liés au répertoire des programmes de Services publics et Approvisionnement Canada sont accessibles dans l'InfoBase du Gouvernement du Canada Ressources humaines prévues pour les services internes.

Ressources humaines prévues

Tableau 2 : Nombre d'équivalents temps plein prévus (3 exercises de 2021 à 2022 à 2023 à 2024)
Nombre d'équivalents temps plein prévus
2021 à 2022
Nombre d'équivalents temps plein prévus
2022 à 2023
Nombre d'équivalents temps plein prévus
2023 à 2024
3 336,67 3 373,76 3 383,76

Navigation pour document « Tableaux de renseignements supplémentaires »

Signaler un problème sur cette page
Date de modification :