Réponse de Parcs Canada

De Services publics et Approvisionnement Canada

Monsieur Michael Wernick
Greffier du Conseil Privé
et secrétaire du Cabinet
Bureau du Conseil Privé
80, rue Wellington
Ottawa (Ontario)  K1A 0A3

Monsieur,

Je vous remercie de votre lettre du 2 novembre 2017, demandant des renseignements sur les mesures prises par Parcs Canada en appui à la stabilisation du système de paye.

Parcs Canada a connu  une saison d’activités exigeante mais fructueuse dans le cadre de Canada 150. Une des principales raisons de cette réussite est le soutien exceptionnel que l’Agence a reçu de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) et du bureau satellite de paye de Montréal.

À la fin de 2016, en préparation pour Canada 150, Parcs Canada et SPAC ont convenu de mettre sur pied une équipe de conseillers en rémunération à Montréal, qui serait responsable du traitement de la paye du personnel saisonnier et temporaire.

En plus de son effectif de 2 500 employés à plein temps à l’année, Parcs Canada a fait appel à du renfort en engageant 6 000 employés supplémentaires dont environ 1 500 employés saisonniers nommés pour une période indéterminée, 1 000 employés nommés pour une période déterminée pour des tâches précises et 2 500 étudiants. L’embauche s’est faite sur une période d’environ six semaines. Sans une équipe dévouée à la gestion de ces arrivées, les conséquences sur la paye du personnel auraient pu être très importantes. Au point culminant de cette saison d’activités, il y avait 8 900 employés en service, dont seulement 15 % signalaient un problème de paye par rapport à plus de 60 % l’année dernière. Vous trouverez ci-joint, à titre d’information, une lettre que j’ai récemment envoyée à ma collègue, Mme Marie Lemay, en reconnaissance de l’excellent travail accompli par M. Les Linklater, sous-ministre délégué, et le personnel de SPAC qui a soutenu Parcs Canada.

Outre la collaboration avec SPAC, l’Agence a adopté une série d’initiatives pour faciliter les processus internes, mieux communiquer avec le personnel et accroître le nombre de ressources affectées aux services de paye. J’ai également joint l’annexe A, qui présente les principales mesures de stabilisation de la paye.

Veuillez aussi prendre note que Parcs Canada discute présentement avec SPAC pour officialiser l’entente avec le bureau satellite de paye de Montréal et établir des liens durables pour les années à venir.

Si vous ou votre personnel avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec M. Pierre Richer de La Flèche, Dirigeant principal des ressources humaines, par courriel à pierre.richerdelafleche@pc.gc.ca ou par téléphone au 819-420-9133.

Cordialement,

Daniel Watson

Pièce jointe

c. c. L’Honorable Catherine McKenna, membre du Conseil privé et députée
Mme Yaprak Baltacıoğlu
M. Les Linklater
Mme Catrina Tapley

Date de modification :