Tableau de bord du Centre des services de paye de la fonction publique
en date du 23 août 2017

De Services publics et Approvisionnement Canada

Les chiffres du tableau de bord expliqués

Mise à jour sur les mouvements de paye au Centre des services de paye de la fonction publique : août 2017

Les chiffres du tableau de bord expliqués : Mouvements excédant la charge de travail normale

Depuis le mois précédent, nous avons constaté que le nombre de mouvements qui dépassaient la charge de travail normale avait augmenté de 9 000 mouvements. Nous avions toutefois prévu cette augmentation, car nous axions nos efforts sur le traitement des conventions collectives signées récemment afin de nous assurer que les employés obtiennent les montants et la paye qui leur sont dus dans les délais prescrits par la loi.

En revanche, nous avons traité environ 268 000 mouvements en tout depuis juin et nous sommes sur la bonne voie en ce qui concerne la mise en œuvre des conventions collectives. Seulement ce mois-ci, plus de 80 000 primes à la signature ont été dûment versées dans le cadre de la mise en œuvre des conventions collectives de plusieurs groupes professionnels. Cela représente environ 90 % des employés visés par les conventions collectives des groupes PA, EB, TC et PR-NS.

Il est à noter que Services publics et Approvisionnement Canada demeure déterminé à faire rapport sur les indicateurs que les employés jugent importants. En faisant rapport sur le nombre de mouvements restant à traiter, nous pouvons mieux rendre compte des progrès réalisés au Centre des services de paye et sur les efforts que nous déployons pour traiter les mouvements de paye des employés.

Les chiffres du tableau de bord expliqués : Flux des mouvements au Centre des services de paye de la fonction publique

Au cours des derniers mois, 19 des 27 conventions collectives négociées pour l’administration publique centrale ont été signées. Les paiements rétroactifs, les augmentations salariales et les autres indemnités négociées dans le cadre de ces conventions doivent être payés aux employés dans les délais prévus par la loi à la suite de la signature des conventions.

Pour respecter ces délais, nous avons affecté un certain nombre de conseillers en rémunération presqu’exclusivement au traitement de ces paiements. Cette réaffectation des ressources a eu une incidence sur notre capacité de réduire le nombre de mouvements de paye au Centre des services de paye de la fonction publique. Nous avions prévu cette situation et nous nous attendons à ce qu’elle se poursuive durant l’automne jusqu’à ce que la majeure partie des paiements découlant des conventions collectives aient été faits. Lorsque nous aurons achevé la majeure partie du travail lié à la mise en œuvre des conventions collectives, nous axerons de nouveau nos efforts sur le traitement des mouvements.

Notre priorité consiste encore à mettre en œuvre les changements qui découlent des nouvelles conventions collectives. Nous nous employons actuellement à traiter les conventions collectives conformément aux délais prescrits par la loi, et des mises à jour sur nos progrès sont affichées sur le site Web du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Les chiffres du tableau de bord expliqués : Pourcentage de mouvements traités selon les normes de service

En août, le pourcentage de mouvements qui étaient traités dans le respect des normes de service a augmenté, mais est tout de même demeuré beaucoup trop bas. Cette situation est surtout attribuable à l’accent mis sur les conventions collectives et à l’adoption de l’approche centrée sur les employés. Le dossier d’un employé comprend plusieurs mouvements à traiter afin de mettre en œuvre, comme il se doit, les changements liés à sa convention collective; ainsi, nous pouvons respecter nos normes de service concernant certains types de mesures. Nous prévoyons que le pourcentage de mouvements traités dans le respect des normes de service continuera de varier au fil de la mise en œuvre des conventions collectives.

Mouvements excédant la charge de travail normale

228 000 à partir de
26 juillet 2017
237 000 à partir de
23 août 2017
0 est le
Objectif
Détails sur les mouvements excédant la charge de travail normale

Détails sur les Mouvements excédant la charge de travail normale

Ces chiffres indiquent le nombre total de mouvements pris en charge par le Centre des services de paye de la fonction publique qui s’ajoutent à la charge de travail estimative de 80 000 mouvements par mois. Le but que nous visons consiste à réduire éventuellement à zéro le nombre de mouvements en sus de notre charge de travail normale. Prenez note que les chiffres ont été arrondis par souci de clarté.


Flux des mouvements au Centre des services de paye de la fonction publique

80 000
Nombre total de mouvements reçus
du 26 juillet au 23 août
71 000
Nombre total de mouvements traités
du 26 juillet au 23 août

Quand le nombre à gauche est inférieur au nombre à droite, le nombre de mouvements non traités en sus de la charge de travail normale diminue.

Détails sur le flux des mouvements au Centre des services de paye de la fonction publique

Détails sur le Flux des mouvements au Centre des services de paye de la fonction publique

Ces chiffres indiquent le nombre de nouveaux mouvements que le Centre des services de paye de la fonction publique a reçus du 26 juillet au 23 août, ainsi que le nombre de mouvements traités au cours de la même période. Prenez note que les chiffres ont été arrondis par souci de clarté.


Pourcentage de mouvements traités selon les normes de service

35 % à partir de
26 juillet 2017
49 % à partir de
23 août 2017
95 % est le
Objectif
Détails sur le pourcentage de mouvements traités selon les normes de service

Détails sur le Pourcentage de mouvements traités selon les normes de service

Les délais prescrits par les normes de service varient de 20 à 45 jours, selon le type de mouvement qui est traité. Cette variation s’explique par le fait que certains mouvements sont plus complexes que d’autres. Les mouvements liés aux congés parentaux ou aux congés de maternité, ainsi qu’aux congés d’invalidité (20 jours chacun) continuent d’être traités dans un délai de 20 jours, 95 % du temps, comme le prescrivent les normes de service applicables.

Remarque : D’ici à ce que nous nous rapprochions d’un état stable, la norme de service globale que nous rapporterons variera. Cela s’explique par le fait que nous nous employons à traiter tous les mouvements dans le dossier de paye d’un employé d’un seul coup, afin de pouvoir apporter de façon plus harmonieuse les changements aux payes découlant des conventions collectives. Ces fluctuations dans les normes de service n'affectent pas nos progrès vers la réduction des mouvements en sus de notre charge de travail normale.

Date de modification :